Le Blog Finance
A la une

Egypte : attentat meurtrier dans une église d’Alexandrie

phare-alexandrie.jpgSimple hasard ? Alors que fin novembre, les élections législatives égyptiennes ont été marquées par des violences sporadiques, des accusations de fraudes et l’expulsion de plusieurs observateurs indépendants des bureaux de vote, un attentat a frappé une église d’Alexandrie dans la nuit du 31 décembre, faisant 21 morts et 79 blessés.

Rappelons que hier encore, nous appelions – dans nos voeux pour 2011 – à suivre tout particulièrement la situation politique en Egypte, une élection présidentielle devant également s’y tenir avant la fin de l’année.

Rappelons s’il en était besoin, que certaines puissances ont parfois « intérêt » à briser l’unité nationale d’un pays … pour pouvoir régner en maître  … Ce n’est pas l’Histoire qui nous contredira …

Samedi, le président égyptien, Hosni Moubarak, s’est engagé à vaincre « le terrorisme aveugle » qui a frappé la ville d’Alexandrie.

L’attentat est « une opération terroriste qui nous est étrangère » et qui porte la marque « de l’implication de mains étrangères« , a-t-il affirmé dans un discours retransmis par la télévision d’Etat.

- La nation égyptienne visée selon Moubarak

M. Moubarak a condamné un « acte criminel odieux qui a visé la nation, Coptes et musulmans ». « L’Egypte tout entière est visée, le terrorisme aveugle ne fait pas de différence entre Copte et musulman« , a-t-il ajouté. « Nous allons couper la main du terrorisme qui veut nous atteindre (…). « Nous allons tous couper la tête de la vipère, faire face au terrorisme et le vaincre« , a-t-il poursuivi.

L’attaque s’est produite pendant la nuit du Nouvel An devant l’église des Saints (Al-Qiddissine) vers minuit et demi alors que les fidèles commençaient à sortir du bâtiment. Si l’attentat n’a pas été revendiqué à l’heure actuelle, notons qu’il intervient deux mois après des menaces proférées par la branche irakienne d’Al-Qaïda contre les Coptes d’Egypte.

Le ministère de l’Intérieur a affirmé que l’attaque était « probablement » l’oeuvre d’un kamikaze commandité de l’extérieur.

- Appel à préserver l’unité nationale en novembre dernier

Début novembre, les appels dénonçant les menaces d’Al-Qaïda contre la communauté chrétienne copte se sont multipliés dans la presse et parmi les représentants de l’islam en Egypte, invoquant la nécessité de préserver « l’unité nationale« .

L’institution sunnite d’Al-Azhar, proche du gouvernement, ainsi que les Frères musulmans, première force d’opposition du pays, ont dénoncé les menaces venues d’Irak contre les chrétiens et plus particulièrement l’église copte égyptienne.

Le grand imam d’Al-Azhar, cheikh Ahmed al-Tayyeb, avait ainsi déclaré via son porte-parole que « l’islam garantit la liberté de culte et interdit les agressions contre les églises ».

- Attentat à Bagdad contre une cathédrale catholique  le 1er novembre

 En novembre dernier, Cheikh Ahmed al-Tayyeb avait par ailleurs condamné « avec force » les menaces proférées par une branche irakienne d’Al-Qaïda, après l’attaque perpétrée le 1er novembre à Bagdad contre une cathédrale syriaque catholique – laquelle a fait 53 morts – ajoutant qu’elles ne servaient « que ceux qui veulent provoquer la dissension et porter atteinte à l’unité nationale ».

A la suite de ce premier attentat, le pouvoir avait – certes discrètement – renforcé la protection autour des lieux de culte copte, minorité qui représente 6 à 10% des 80 millions d’Egyptiens, et constitue la plus importante communauté chrétienne du Moyen-Orient.

- Les Frères musulmans se démarquent d’Al Qaïda

L’organisation islamiste des Frères musulmans a elle aussi tenu à se démarquer des menaces d’Al-Qaïda en Irak, dont un ultimatum de 48 heures à l’église copte pour « libérer » deux femmes supposées s’être converties à l’islam.

« Les Frères musulmans avertissent tout le monde – et en premier lieu les musulmans – que la protection des lieux de culte de tous les enfants des religions monothéistes est la mission de la majorité musulmane« , a affirmé sur son site internet la confrérie, interdite mais tolérée dans les faits. « Les Frères refusent toute menace stupide contre les lieux de culte chrétiens en Egypte, de la part de qui que ce soit et quel qu’en soit le prétexte« , ajoutait par ailleurs les Frères musulmans.

Dans la presse, les prises de position en ce sens s’étaient multipliées, mettant de côté les frictions entre communautés copte et musulmane sur les questions de divorce, de conversion ou encore d’interprétation du Coran.

« Les dernières menaces d’Al-Qaïda visant les Coptes d’Egypte sont en fait une menace contre tous les Egyptiens » et « un prétexte pour détruire notre unité nationale« , avait ainsi estimé l’éditorialiste Emad Erian dans le quotidien gouvernemental al-Ahram.

Le chef du parti d’opposition libéral Wafd, Sayyed Badawi, avait quant à lui déclaré dans le journal de sa formation, Al-Wafd : « nous sommes tous des Egyptiens et ne pouvons accepter des menaces contre ce qui constitue notre identité nationale« .

- Des élections législatives sujet à hautes tensions en novembre dernier

Précisons par ailleurs, que le 28 novembre dernier, quelque 41 millions d’électeurs égyptiens étaient appelés aux urnes pour des élections législatives précédées par une campagne de répression contre les Frères musulmans, principale opposition au régime du président Hosni Moubarak.

Les Égyptiens devaient désigner 508 des 518 membres de l’Assemblée du peuple, le Majlis al-shaab, la chambre basse du Parlement.

Le régime égyptien semblait alors déterminer à conforter son emprise à l’approche de la présidentielle prévue en 2011. Pour la première fois depuis l’arrivée d’Hosni Moubarak au pouvoir en 1981, des incertitudes planaient sur cette élection, le raïs de 82 ans ayant connu des problèmes de santé et subi une intervention chirurgicale au printemps.

Dans les jours précédant le scrutin du dimanche, au moins 1.200 partisans du mouvement islamiste des Frères musulmans, seul rival réel du pouvoir, interdit d’activités politiques, ont été interpellés et nombre des candidats du parti ont vu leurs meetings dispersés.

Ces mesures de répression laissent penser que le Parti national démocratique (PND) au pouvoir veut restaurer son monopole sur la nouvelle assemblée et empêcher l’émergence de toute contestation. Le parti avait vu sa domination remise en cause lors des élections de 2005, marquée par la percée inattendue de candidats indépendants – liés aux Frères musulmans – qui avaient obtenu un cinquième des sièges, leur meilleur résultat.

Avant le scrutin, l’Egypte avait rejeté les appels des Etats-Unis, lesquels l’exhortaient à autoriser la présence d’observateurs étrangers, le gouvernement égyptien accusant l’oncle Sam de vouloir jouer le rôle de « superviseur ».

- Election présidentielle en septembre 2011

La semaine dernière, Gamal Moubarak, fils du chef de l’Etat et membre dirigeant du PND a indiqué que les Egyptiens seront invités à élire leur président en septembre prochain et le candidat du parti au pouvoir sera désigné d’ici juillet.

Sources : AFP, Reuters, Libre.be, Afrika.com, El Watan

Partager cet article

Article de

7 commentaires

  1. Elisabeth Studer 1 janvier 2011 à 14:46

    Egyptian gas to reach Turkey via Syria
    Oil&Gas. All rights reserved.
    Wednesday, December 29, 2010
    Syria’s Minister of Oil and Mineral Resources, Sufian Allawi stated that the Egyptian gas would reach Turkey via Syria at the beginning of next year through the four outlets of the Arab Gas Pipeline.
    By this, the transfer of the Arab gas to Europe is ensured. He mentioned that « the Arab Gas Pipeline is extending from al Arish (Egypt) to Aqaba, Jordan, Syria and Lebanon, » adding that the transfer of the Arab gas to Europe via Turkey will be in accordance with the contracts agreed upon with the Egyptian Ministry of Petroleum and Mineral Resources. The Arab gas pipeline project is extending up to 600 km to in the Syrian territory coming from Egypt via Jordan and Turkey to reach a total length of 1200 km.Egypt announced in June its intention to enter into agreements with Syria which will requires the increase of the quantity of Egyptian natural gas supplied to Syria via the Arab gas pipeline project. This is in addition to the deal signed by Syria and Egypt last year, which includes the supply of gas to Lebanon via the Arab Gas Pipeline.
    (www.menareport.com)

  2. Elisabeth Studer 1 janvier 2011 à 15:04

    Perenco established operations in Egypt in October 2004 with the acquisition of a 50% interest in the Offshore North Sinai (ONS) undeveloped gas assets.
    Perenco is the Operator and now holds 100% of the ONS Contractor Group interest.
    ONS includes the Tao, Kamose and Seti Plio fields, as well as several prospects located in the Mediterranean.
    Tao field reached the forecast steady plateau of 180 mmscfd in April 2009. The development was carried out through operating company North Sinai Petroleum Company (NOSPCO), a joint-venture between Perenco and EGPC.

  3. Elisabeth Studer 1 janvier 2011 à 15:40

    01/01/2011 15:20
    GAZA, 1 jan 2011 (AFP) – Attentat d’Alexandrie: condamnation du Hamas
    Le mouvement islamiste palestinien Hamas, qui contr

  4. Elisabeth S. 2 janvier 2011 à 12:32

    AFP 02/01/2011
    Egypte
    Attentat d’Alexandrie: l’Egypte redoute une aggravation des tensions
    Extraits :
    La presse

  5. Elisabeth Studer 2 janvier 2011 à 22:27

    petit rappel sur la politique de moderation
    http://www.leblogauto.com/moderation/
    merci de la respecter

  6. ottobise 2 janvier 2011 à 23:49

    vous me faites tous rire.vous condamner vous condamner.moi aussi je sais condamner depuis mon salon bien au chaud devant mon ecran de pc.sans avoir peur de represailles ni de menaces.c est tout simplement de l hypocrisie.vous voulez les soutenir et etre a leurs cotes.prenez un billet d avion pour l egypte et joigniez vous a eux.prenez les memes risque qu eux.la vous serez en phase avec vos dires.vous allez me dire et moi dans tout ca?.ben je ne suis pas hypocrite.je ne vais pas condamner tout en sachnat que je ne leurs suis d aucun soutien ni aide morale ou autres.le message est il bien passe.

  7. ottobise 2 janvier 2011 à 23:52

    @elizabeth: je vois que vous etes tres democrate.vous eliminer les commentaires qui vous deplaisent.et vous les remplacez par les votre.et apres vous allez nous donner des lecons.cela n est il pas merveilleux ?????

Commenter cet article