Le Blog Finance

Pierre & Vacances : recul des résultats annuels pour la 2ème année consécutive

Elisabeth Studer Actualités, Economie, Immobilier Commentaires fermés

pierre_vacances_nature_m.jpgMauvaise passe pour Pierre & Vacances. Le groupe – spécialisé dans l’exploitation de résidences de loisirs – a annoncé jeudi un recul de ses résultats en 2009-2010, réitérant ainsi ses mauvaises performances de l’année passée. Principales raisons ayant conduit à une telle situation : la perte enregistrée par son pôle Tourisme Europe.

Pierre & Vacances a ainsi enregistré pour la période 2009-2010 un résultat net part du groupe de 7,3 millions d’euros, contre 42,3 millions en 2008-2009. Le résultat opérationnel courant s’élève quant à lui à 27,0 millions (contre 64,2 millions) tandis que le chiffre atteint 1.427,2 millions (contre 1.451,3 millions précédemment).

  A lui tout seul, le pôle Tourisme Europe a enregistré une perte de 23,4 millions d’euros, avec un prix moyen de vente en baisse de 1,3%.

En guise d’arguments, le groupe souligne également le contexte économique européen ainsi qu’”une reprise molle” et “une compétition féroce” sur les tarifs. La  société a également dû supporter les coûts de lancement de sept résidences Adagio et du Center Parcs de Moselle. Avec un taux d’occupation de 95%, ce nouveau site devrait contribuer de façon positive aux résultats du prochain exercice, soulignent néanmoins les analystes.

Désormais, le dividende proposé aux actionnaires est de 0,70 euro par action, contre 1,50 euro au titre de 2008-2009.

S ’exprimant dans un communiqué, le groupe a par ailleurs rappelé les objectifs de son plan d’économies annoncé en mai dernier, à savoir : réductions de 50 millions d’euros des coûts opérationnels et de structure et de 15 millions pour les loyers , le tout sur une période de 3 ans. Pierre & Vacances s’est fixé parallèlement comme enjeu dune hausse de son chiffre d’affaires de 100 millions d’euros.

D’ici 5 ans, le groupe vise une croissance du parc touristique de 30%, correspondant à plus de 15.000 appartements et maisons supplémentaires en France, Allemagne, Espagne, Maroc et dans les grandes métropoles européennes.

  Sources : Reuters, AFP

Partager cet article

Article de

Les commentaires sont fermés