Le Blog Finance

Pétrole : le niveau de stocks US fait chuter le cours

Elisabeth Studer Economie, Energies, Matières premières Commentaires fermés

oil-sdollar-petrole.JPGEnfin diront les automobilistes.

Même si la flambée actuelle des prix de l’essence en Europe relève plus des besoins de trésorerie de l’Etat que d’une conséquence directe de l’envolée récente du cours du brut, les consommateurs seront tout de même ravis d’apprendre que les prix du pétrole ont nettement reculé jeudi à New York. L’annonce d’une baisse moins importante que prévue des stocks de brut aux Etats-Unis aura incité les investisseurs à prendre leurs bénéfices après ces derniers jours de hausse  … voire de spéculation.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de “light sweet crude” pour livraison en février a ainsi achevé la journée à 89,84 dollars, en baisse de 1,28 dollar par rapport à la veille.

A Londres, sur l’Intercontinental Exchange, le baril de Brent de la mer du Nord à échéance identique perdait quant à lui 1,05 dollar, à 93,09 dollars.

Les marchés réagissaient ainsi en partie à l’annonce du département de l’Energie faisant état d’une diminution des réserves de brut de 1,3 million de barils la semaine dernière aux Etats-Unis, une valeur nettement inférieure à celle anticipée par les analystes (-2,9 millions de barils).

Les investisseurs s’attendaient en effet que la tendance observée lors de la première quinzaine de décembre se poursuive. Cette dernière étant consécutive à une demande ferme et des ajustements de stocks effectués par les raffineurs en fin d’année pour diminuer leurs impôts.

Entre début décembre et le pic observé lundi, le prix du baril avait progressé d’environ sept dollars (soit 8%), le cours du brut atteignant 91,88 dollars à New York en début de semaine, son plus haut niveau depuis octobre 2008.

Sources : AFP, Reuters

Partager cet article

Article de

Les commentaires sont fermés