Le Blog Finance
A la une

Grèce : Fitch place la note de la dette sous surveillance négative

Elisabeth Studer Actualités, Economie 6 commentaires

Gouffre_aux_Chimeres-grece.jpgC’est une véritable avalanche de mauvaises nouvelles et de menaces de dégradation des notes des dettes souveraines à laquelle nous assistons ces dernières heures. Heureusement que la neige permet de meubler à sa manière les flashs d’informations … histoire que nos concitoyens consomment sans crainte – ou presque – des lendemains. Mais la réalité économique et financière de l’UE demeure celle qu’elle est : mardi, l’agence de notation Fitch Ratings a placé la note à long terme BBB- de la Grèce sous surveillance avec implication négative. Pire encore, elle a fait état d’une probabilité accrue d’une éventuelle baisse de la note de crédit.

Le cas échéant, cette dégradation relèguerait la Grèce parmi les émetteurs considérés comme peu fiables . Rappelons en effet que la note « BBB- » est la plus basse possible dans la classification de Fitch pour les émetteurs obligataires de bonne qualité. En dessous de ce seuil, les émetteurs sont réputés moins fiables, de ce fait, leurs émissions sont considérées comme de la dette « pourrie » (« junk bonds »), l’ensemble provoquant une hausse des taux d’intérêts qui leur sont accordés.

La décision de l’agence de notation intervient que ces analystes achèvent actuellement une étude sur la Grèce, laquelle sera bouclée en janvier prochain. L’étude sera « centrée sur une évaluation de la solidité budgétaire de la Grèce à la lumière des mesures prises par les autorités grecques cette année dans le cadre du programme Fonds monétaire international/Union européenne« , indique par ailleurs Fitch dans un communiqué.

 L’étude fournira également « les perspectives pour l’économie grecque ainsi que la volonté politique et la capacité de l’Etat grec à mener à bonne fin les mesures demandées par le programme FMI-UE. »

Précisons que Fitch demeurait jusqu’à présent la dernière grande agence à conserver la Grèce parmi les émetteurs de qualité. Si Standard & Poor’s la note « BB+ », Moody’s lui octroie un « Ba1″. Toutes deux l’ont déjà classée dans les émetteurs spéculatifs et envisagent d’abaisser encore sa note.

Sources : AFP, Reuters

A lire  également :

Le FMI prêt à aider « rapidement » la Grèce ?

 

Partager cet article

Article de

6 commentaires

  1. BA 21 décembre 2010 à 22:33

    L’Espagne emprunte des milliards d’euros sur les march

  2. el gringo 21 décembre 2010 à 22:40

    Moody’s met l’Espagne et le Portugal sous pression
    Les agences de notation resserrent leur

  3. el gringo 21 décembre 2010 à 23:40

    La Belgique est-elle au bord du pr

  4. Dadounet 28 décembre 2010 à 14:55

    > certains journaux flamands voudraient une notation sp

  5. el gringo 15 janvier 2011 à 19:24

    Le patron de Fitch Ratings promu par Sarkozy

  6. Dadounet 15 janvier 2011 à 23:22

    > de d

Commenter cet article