Le Blog Finance

La Chine : mesures pour lutter contre la flambée des matières premières agricoles

Agricultural_bank-china.jpgLa Chine prise dans la tourmente de l’inflation et de la hausse des prix des matières premières.

Pour tenter d’éviter une surchauffe dommageable pour son économie, l’Empire du Milieu a annoncé dimanche de nouvelles mesures.

Selon l’agence officielle Xinhua, laquelle citait un document de sept pages, le gouvernement chinois a ainsi demandé aux autorités provinciales d’accroître la production agricole. But affiché : stabiliser l’offre et les prix, les volumes supplémentaires devant mathématiquement augmenter l’offre, donc réduire les cours.

Pékin a également demandé aux autorités locales de s’assurer que le pétrole, le gaz, le charbon et autres sources d’énergie soient disponibles en quantité suffisante (pour les exploitants), des subventions temporaires pouvant être octroyées de manière temporaire si nécessaire.

Samedi déjà, le gouvernement chinois avait indiqué qu’il allait augmenter l’offre de céréales, accroître la surface des terres dédiées à la culture des légumes tout en tentant de freiner l’accumulation de produits par des commerçants spéculateurs, en leur appliquant des pénalités.

Rappelons que la hausse des prix s’est accélérée en octobre en Chine, s’élevant désormais à 4,4% en valeur glissante annuelle. L’inflation atteint ainsi son plus haut niveau depuis septembre 2008. Les prix de certains légumes ont augmenté de plus de 60% sur un an, provoquant l’ire de la population.

Vendredi, la banque centrale chinoise a annoncé pour sa part un relèvement des réserves obligatoires des banques. Objectif : réduire la quantité d’argent en circulation et combattre l’inflation. Mercredi, le gouvernement chinois a déclaré quant à lui qu’il interviendrait pour maîtriser les prix à la consommation. Des propos qui interviennent alors que les marchés redoutent actuellement que Pékin ne remonte ses taux d’intérêt, inquiétudes en partie à l’origine des vicissitudes des Bourses mondiales observées ces derniers jours.

La Bourse de Shanghai a ainsi fini mercredi en baisse de 1,9%, à un nouveau plus bas d’un mois. La place accusant alors un recul de 11% sur quatre séances consécutives.

“Nous devons comprendre l’importance et l’urgence de stabiliser les prix du marché et prendre des mesures énergiques”, a déclaré dans un communiqué le gouvernement chinois. Ajoutant que «quand cela s’avèrera nécessaire, des mesures d’intervention temporaires seront mises en place sur des produits de première nécessité et des matériaux de production ». Pékin précisant par ailleurs qu’il voulait notamment stabiliser les marché du blé, du pétrole, du coton et du sucre, tout en indiquant que la lutte contre la spéculation allait être intensifiée.

Rappelons par ailleurs qu’à la suite de la visite d’Etat du Président Hu Jintao en France début novembre, la troisième réunion du comité mixte agricole franco-chinois s’est tenue à Paris les 16 et 17 novembre 2010.

A cette occasion, Bruno Le Maire, Ministre de l’Agriculture, et Han Changfu – son homologue chinois – ont partagé l’analyse que “les déséquilibres entre l’offre et la demande de produits agricoles dont les céréales et la volatilité des prix agricoles ont une influence directe sur la sécurité alimentaire mondiale”. Selon eux, il est donc important de garantir une production en quantité suffisante et d’améliorer la transparence des marchés pour tenter de lutter contre ces phénomènes.

Afin de réfléchir à l’ensemble de ces questions, les ministres ont décidé de créer 3 groupes de travail.

Sources : AFP, Xinhua, Boursier.com, Reuters

Partager cet article

Article de

2 commentaires

  1. el gringo 6 janvier 2011 à 00:28

    Inondations en Australie : risque de flamb

  2. Elisabeth 6 janvier 2011 à 09:42

    oui, j’en reparle au plus tot

Commenter cet article