Le Blog Finance

Fillon rempile comme Premier ministre

fillon-le-mans.jpgVous avez aimé le gouvernement Fillon 2,  vous aimerez – peut-être – le gouvernement Fillon 3. Le “nouveau” Premier ministre de la France  en ce dimanche 14 novembre 2010.

Franchement ce n’est pas tout à fait un scoop, car on s’en doutait un peu. Ne serait-ce que dans les mots : l’Elysée a bien annoncé samedi soir la démission du GOUVERNEMENT Fillon et nom de Fillon lui-même, tout était dit.

Nous voilà rassurés, ou presque, la France n’aura passé qu’une nuit sans gouvernement, une nuit durant laquelle aucune catastrophe majeure n’a été signalée et aucun attentat n’a frappé la Tour Eiffel ! Quelque part cela tombe bien, car je n’ose imaginer le « pataquès » qu’une telle situation aurait pu provoquer en l’absence de ministres prompts à exécuter les directives « d’en haut ».

Fillon_Peugeot_908_01.jpgEn tout état de cause, François Fillon a été reconduit – et non pas éconduit – au poste de Premier ministre dimanche matin par Nicolas Sarkozy.

La journée de dimanche sera consacrée – nous dit-on – à la formation du nouveau gouvernement, lequel aura la lourde tâche de conduire la seconde étape du quinquennat dans la perspective de la présidentielle 2012.

Enfin, c’est ce qu’on nous laisse croire car les jeux sont évidemment faits, ne nous leurrons-pas. A moins d’une immense peau de banane de dernière minute ou d’un splendide croc en jambe, chacun a sûrement déjà trouvé sa place.

Le nouveau gouvernement sera connu “d’ici ce soir ou demain matin”, a parallèlement annoncé dimanche matin Matignon, précisant que le Premier ministre reconduit procéderait “à des consultations toute la journée” pour former son équipe.

20h 30 : la voici

Alain Juppé prend le ministère de la défense, le centriste Michel Mercier la justice et Xavier Bertrand un ministère du travail élargi à la santé.

Brice Hortefeux conserve le ministère de l’intérieur et Christine Lagarde l’économie et les finances. Michèle Alliot-Marie passe au Quai d’Orsay, le centriste Michel Mercier devient garde des Sceaux, et Nathalie Kosciusko-Morizet prend la tête du ministère de l’écologie.

 

Ces rebondissements font suite à l’annonce surprise faite samedi peu après 19H30 (soit juste avant le journal télévisé) d’une démission du gouvernement Fillon – une première un week-end sous la Ve République.

Certains – dont je fais partie – sentant là une stratégie bien huilée de l’Elysée en vue de « déstabiliser » à sa manière la presse, moult journalistes profitant « en temps normal » du week-end pour décompresser … et ne pouvant de ce fait être au four et au moulin à moins que l’actualité ne l’exige. Cerise sur le gâteau : dimanche, l’accès à la salle de presse de l’Elysée était, comme la veille, interdit aux journalistes. Il en était de même pour Matignon.

En ce qui concerne la constitution du gouvernement, 26 membres (ministres et secrétaires d’Etat) y participeront contre 37 actuellement, si l’on en croit une source gouvernementale.

Faisant fi du protocole institutionnel, le portefeuille de la Défense a d’ores et déjà été attribué à Alain Juppé, qui l’a lui-même annoncée samedi depuis Bordeaux.

Sources : AFP, Reuters, Le Post

Partager cet article

Article de

18 commentaires

  1. Elisabeth Studer 14 novembre 2010 à 11:58

    A lire donc
    http://www.lepost.fr/article/2010/11/13/2303606_sarkozy-hait-les-journalistes-et-je-le-prouve.html
    ———————————-
    Donc, Nicolas Sarkozy, tout Président de la République qu’il est n’en est pas moins humain, avec tout ce que cela suppose de mesquinerie. Et c’est là qu’il a décidé d’accepter la démission de Fillon, samedi, pour être bien certain de pourrir la vie des journalistes politiques, dimanche.
    Que je vous explique. Le dimanche est censé être un jour comme un autre dans les rédactions vue que 1) l’info ne s’arrête jamais, 2) le journalisme est un sacerdoce.
    En vrai, le dimanche est vachement plus relax que les autres jours. Déjà la tenue est moins stricte et avec un peu de chance, le chef que vous détestez est parti dans sa campagne.
    Pourtant, là, dimanche, dans toutes les rédactions de France, tout ce que cette corporation compte de directeurs de la rédaction, de directeurs adjoints, de rédacteurs en chefs, de chefs adjoints, de chefs de service, d’adjoints au chef de service, enfin tout ce que cette profession compte de casse-noisettes patentés sera sur le pont.
    Et qui qui va en baver des ronds de chapeau ? Bien vu ! Le pauvre journaliste de base qui aimerait avoir son dimanche et qui comme tout à chacun se fiche éperduement du remaniement, étant donné ce que ça va changer.
    Là, rien que pour cela, je vous le dit, cet homme déteste la presse. Tiens, il ne l’aime tellement pas que son remaniement, finalement il le fera lundi. On parie ?

  2. Eomenos 14 novembre 2010 à 17:25

    Héhé, le p’ti Nicolas à trouvé un bon filon, il va l’exploiter jusqu’à tarissement de la veine…

  3. Elisabeth Studer 14 novembre 2010 à 20:21

    Juppé, Mercier et Bertrand entrent au gouvernement
    Alain Juppé prend le ministère de la défense, le centriste Michel Mercier la justice et Xavier Bertrand un ministère du travail élargi à la santé. Brice Hortefeux conserve le ministère de l’intérieur et Christine Lagarde l’économie et les finances. Michèle Alliot-Marie passe au Quai d’Orsay, le centriste Michel Mercier devient garde des Sceaux, et Nathalie Kosciusko-Morizet prend la tête du ministère de l’écologie.

  4. Elisabeth Studer 14 novembre 2010 à 20:23

    Morin (ex-Défense) n’est pas dans le nouveau gouvernement
    AFP | 14.11.10 | 18h58
    L’ancien ministre de la Défense (Nouveau centre) Hervé Morin a annoncé dimanche soir qu’il ne “pouvait pas rester” dans le nouveau gouvernement de François Fillon, dénonçant l’apparition d’”une équipe de campagne” qu’il a qualifiée de “proche du RPR”, l’ancien mouvement gaulliste.
    “La France a besoin de pluralisme et la démocratie d’équilibre. Depuis avril 2010 le chef de l’Etat est en désaccord avec cette démarche, et donc pour ma part je ne pouvais pas rester au gouvernement”, a déclaré M. Morin devant des journalistes réunis au ministère de la Défense.
    “J’attendais une représentation plus juste (…) plus équilibrée des sensibilités de la majorité et plus globalement des Français”, a-t-il ajouté.
    “J’attendais de la composition du gouvernement un geste de rassemblement. Au lieu de ça j’ai vu apparaître une équipe de campagne (…) électorale, UMP, je pourrais même dire proche du RPR, je le regrette”, a poursuivi Hervé Morin.
    Il a appelé tous les centristes à se réunir au sein de Nouveau centre, parti allié à l’UMP dont il est le président.

  5. Elisabeth Studer 14 novembre 2010 à 20:26

    Europe 1
    Dimanche soir, 20h15. Le secrétaire général de l’Elysée a annoncé la composition de la nouvelle équipe gouvernementale.
    Six mois de tensions et de bruits de couloir pour une fin de partie sonnée un dimanche soir, à 20h15. Annoncé, en juin dernier, le remaniement a enfin connu sont épilogue.
    Voici les principales dispositions :
    François Fillon reste Premier ministre – Après une valse d

  6. Elisabeth Studer 14 novembre 2010 à 20:28

    Nomination d’Alain Juppé à la Défense lié à Karachi / DCNS ?
    a suivre de pres …

  7. Elisabeth Studer 17 novembre 2010 à 23:51

    Polémique entre Nora Berra et le député Gérard Bapt, qui demande sa démission
    PARIS – Nora Berra, secrétaire d’Etat chargée de la Santé, a dû répondre peu après son arrivée au gouvernement à des accusations du député socialiste Gérard Bapt, qui la soupçonne de conflit d’intérêts avec l’industrie pharmaceutique et demande sa démission.
    Lundi, au lendemain de sa nomination, le député de Haute-Garonne – ainsi que l’association Act Up Paris – s’interrogeaient sur ses liens avec les laboratoires, pour lesquels elle a travaillé pendant dix ans jusqu’à sa nomination en 2009 au gouvernement.
    Mme Berra a travaillé successivement pour Boehringer Ingelheim, Bristol-Myers Squibb et Sanofi Pasteur MSD Europe.
    Interrogée sur le sujet par France 5, elle avait estimé que c’était “un atout” d’avoir travaillé pour des laboratoires parce que cela lui permettait de connaître “les problématiques auxquelles ils sont confrontés”. Et “l’intérêt général prime”, disait-elle.
    Mercredi, Gérard Bapt est revenu à la charge après des déclarations de la ministre sur i-Télé à propos du Mediator, un médicament anti-diabète du laboratoire Servier qui, selon les estimations des autorités sanitaires, a fait au moins 500 morts en 33 ans.
    La ministre avait déclaré : “Il faudra voir la relation d’imputabilité entre le médicament et ses effets. Donc il y a un gros travail de compilation de données, de connaissance et d’expertise à faire sur ce dossier”.
    Mme Berra “conforte les communiqués de dénégation du laboratoire Servier”, a estimé le député, qui s’est dit “scandalisé”. Pour lui, le Premier ministre François Fillon “devrait constater qu’il n’a pas nommé Madame Berra au bon poste et lui demander de démissionner, sous peine que le gouvernement ne soit à nouveau empêtré dans un conflit d’intérêt interminable”.
    Nora Berra a réagi avec une certaine véhémence dans une lettre ouverte à Gérard Bapt, où elle s’étonne de ses “insinuations malveillantes” et de la “polémique politicienne stérile” engagée.
    “Je m’étonne de la violence de (vos) propos (…) lorsque vous appelez à ma démission au prétexte que je connais bien le secteur dont je m’occupe, dit-elle. Je ne pense pas qu’un brevet d’incompétence sur les sujets dont on a la charge soit la meilleure garantie pour répondre aux attentes des Français, qui plus est sur un sujet d’une telle importance”.
    Estimant que “l’heure n’est pas à la polémique politicienne stérile”, elle souhaite à l’avenir pouvoir travailler avec Gérard Bapt “de manière constructive et non sur la base d’insinuations malveillantes” et espère qu’il aura à coeur “d’aller au-delà des postures partisanes”.
    Mme Berra s’adresse à lui en disant “Monsieur le Député et cher confrère”. Médecin, elle a été attachée pendant près de 20 ans au service d’immunologie clinique de l’hôpital Edouard Herriot à Lyon, tandis que Gérard Bapt est cardiologue.
    (AFP / 17 novembre 2010 19h10)

  8. Elisabeth Studer 18 novembre 2010 à 00:03

    Karachi …
    je pense effectivement que ce n’est pas pour rien que Juppé soit à la Défense ….
    ——————————————————————-
    Karachi : les députés PS demandent l’audition de Chirac et Villepin
    LEMONDE.FR | 17.11.10 | 21h01

  9. brazil nuts calories 26 janvier 2019 à 17:09

    Good blog you have got here.. It’s difficult to find quality writing like
    yours these days. I truly appreciate people like you!
    Take care!!

  10. Lilia 26 janvier 2019 à 20:59

    A financial advisor is your planning associate.

  11. Siobhan 27 janvier 2019 à 14:22

    Schwab Clever Portfolios invests in Schwab ETFs.

  12. Courtney 5 février 2019 à 18:28

    All sorts of investments include sure dangers.

  13. Lawrence 6 février 2019 à 03:33

    Financial advisors enterprise is people enterprise.

  14. go to this web-site 8 février 2019 à 01:07

    I simply want to tell you that I’m all new to blogging and site-building and certainly enjoyed you’re blog. Probably I’m planning to bookmark your website . You really have exceptional writings. Thanks a lot for sharing your blog.

  15. Meagan 12 février 2019 à 02:51

    Thank you for your interest in Funding Advice.

  16. Kandi 12 février 2019 à 07:44

    Thank you to your interest in Funding Advice.

  17. Priscilla 17 février 2019 à 01:47

    A financial advisor is your planning associate.

  18. Elmo 19 février 2019 à 05:00

    Monetary advisors enterprise is folks enterprise.