Le Blog Finance

Le Portugal exhorte l’Irlande à accepter une aide financière

save-our-souls22.jpgLe Portugal s’accroche dur comme fer dans la bataille, redoutant que l’Irlande ne l’entraîne dans une tourmente dont il aurait du mal à se relever, l’effet contagion risquant d’être le plus fort.

Lundi, le ministre portugais des Finances, Fernando Teixeira dos Santos, a demandé à Dublin de prendre en considération les autres pays de la zone euro.

Incitation à peine voilée à l’acceptation par le gouvernement irlandais d’une aide financière extérieure.

Avant qu’il ne fasse sombrer le navire Europe … S’exprimant dans une interview à l’agence de presse financière Dow Jones Newswires, M. Teixeira dos Santos a ainsi évoqué l’effet de “contagion” pour le Portugal de la hausse des taux des obligations d’Etat irlandaises.

Je ne voudrais pas faire la leçon là dessus au gouvernement irlandais, mais je veux croire qu’il décidera ce qui est le plus approprié à la fois pour l’Irlande et pour l’euro. Je veux croire qu’il saura prendre la bonne décision”, a assuré le ministre portugais. redoutant fortement que Dublin n’entraîne Lisbonne dans sa chute …

Rappelons que ces dernières semaines, les investisseurs se sont montrés de plus en plus inquiets de la situation économique et financière du Portugal, le contexte irlandais n’arrangeant rien à l’affaire.

Mercredi, lors de sa dernière émission de dette à long terme de l’année, l’Etat portugais a levé 1,242 milliard d’euros en obligations à 6 et 10 ans à des taux qui n’avaient jamais été observés depuis la création de la zone euro.

 Au final, le Portugal a placé 686 millions d’euros en obligations à échéance 2020 au taux de 6,806%, contre 6,242 lors d’une émission similaire le 22 septembre. Les obligations à six ans ont été placées au taux de 6,156% contre 4,371% fin août.

Selon le Financial Times, Fernando Teixeira dos Santos a par ailleurs indiqué lundi que le Portugal faisait face à un “risque élevé” de devoir faire appel à une aide financière extérieure pour résoudre ses difficultés budgétaires.

Alors que sa situation économique n’est guère brillante, Dublin a soutenu pour sa part dimanche ne pas avoir besoin d’une aide financière. Mieux encore, elle estime que des discussions sur le sujet avec l’Union européenne (UE) ne s’avèrent pas nécessaires.

Samedi, le directeur général du FMI Dominique Strauss-Kahn a déclaré quant à lui que l’Irlande était parfaitement capable de gérer sa crise elle-même, affirmant par ailleurs que Dublin n’avait pas demandé d’aide au Fonds monétaire international.

Le FMI sera prêt à aider l’Irlande à l’avenir si elle en a besoin mais pour l’heure ce n’est pas à l’ordre du jour, a encore souligné Dominique Strauss-Kahn.

Vendredi, l’Union européenne et l’Irlande ont démenti toute demande de Dublin en vue d’obtenir l’octroi d’une aide financière pour tenter de faire face à la crise qui la frappe de plein fouet, laquelle se traduit actuellement par une flambée de ses coûts d’emprunt sur les marchés.

Sources : Reuters, AFP, Financial Times, Dow Jones Newswires

Partager cet article

Article de

13 commentaires

  1. BA 16 novembre 2010 à 10:03

    Irish banks bought billions of euros of Government bonds after being recapitalised by the taxpayer last year, the Irish Mail on Sunday can reveal

  2. Devis travaux en ligne 16 novembre 2010 à 10:04

    L’investissement est un art qu’il faudrait maîtriser. Une aide financière serait la bienvenue.

  3. BA 16 novembre 2010 à 15:39

    Mardi 16 novembre 2010 :
    La zone euro joue sa “survie”, estime le président de l’Union Européenne.
    La zone euro et l’Union européenne tout entière jouent leur “survie”, a mis en garde mardi le président de l’UE, au moment où les inquiétudes grandissent à propos des difficultés budgétaires de l’Union monétaire.
    “Nous sommes confrontés à une crise pour notre survie”, a déclaré Herman Van Rompuy lors d’une intervention devant un centre de réflexion bruxellois, le European Policy Center.
    “Nous devons tous travailler de concert afin de permettre à la zone euro de survivre. Car si la zone euro ne survit pas, l’Union européenne ne survivra pas non plus”, a-t-il ajouté.
    http://www.boursorama.com/infos/actualites/detail_actu_marches.phtml?num=ce52acc0d485b90c03d9ca05f9190d49

  4. Dadounet 17 novembre 2010 à 15:53

    > L’

  5. Bonne fête Elisabeth 17 novembre 2010 à 23:08

    Bonne fête Elisabeth
    et merci

  6. Elisabeth Studer 17 novembre 2010 à 23:14

    Merci à vous !!

  7. brazilian steakhouse nyc 26 janvier 2019 à 00:15

    Its like you read my mind! You seem to know a lot about
    this, like you wrote the book in it or something. I think that you could do with
    some pics to drive the message home a bit, but other than that, this is great blog.
    An excellent read. I’ll certainly be back.

  8. Jaimie 26 janvier 2019 à 08:55

    Thanks on your interest in Funding Recommendation.

  9. Charlene 26 janvier 2019 à 10:03

    All sorts of investments come with certain dangers.

  10. Darla 27 janvier 2019 à 07:50

    Keep this going please, great job!

  11. Kara 27 janvier 2019 à 20:33

    What’s up, I wish for to subscribe for this weblog to obtain most recent updates, so where
    can i do it please assist.

  12. Maple 28 janvier 2019 à 00:02

    Investors do pay direct and oblique costs.

  13. Ines 7 février 2019 à 07:31

    And this is an funding threat price taking.