Le Blog Finance

APRR : l’AMF autorise le projet de retrait de la cote

Elisabeth Studer Actualités, BTP, Economie 3 commentaires

Eiffage_APRR-rhin-rhone.jpgUne décision de l’Autorité des marchés financiers (AMF) qui pourrait faire couler beaucoup d’encre. Cette dernière a en effet annoncé mercredi avoir donné son aval pour la mise en oeuvre de l’offre publique de retrait (OPR) d’Eiffarie sur Autoroutes Paris Rhin Rhône, l’opération devant être réalisée au prix de 54,16 euros par action.

Dans un communiqué, l’AMF précise par ailleurs qu’Eiffarie – une coentreprise créée entre Eiffage et l’australien Macquarie Group – a demandé à pouvoir procéder au retrait obligatoire dès la clôture de l’OPR et quel qu’en soit le résultat.

Mi-juin, les deux groupes avaient d’ores et déjà fait part de leur intention de racheter le solde du capital et de retirer APRR de la cote. L’annonce faisant suite au rachat d’un important paquet d’actions par les deux protagonistes. Depuis la finalisation de cette opération, leur filiale commune Eiffarie détient 96,04% du capital.

La transaction mettait ainsi un terme à l’opposition entre Eiffage et Macquarie sur les modalités du refinancement d’Eiffarie, revalorisant significativement l’action Eiffage.

Mais cette annonce  avait suscité la colère du député socialiste Arnaud Montebourg, administrateur d’APRR en tant que président du Conseil Général de Saône-et-Loire. Ce dernier étant un actionnaire historique d’APRR avec 0,025% du capital.

L’élu avait alors saisi l’Autorité des marchés financiers d’une demande de contrôle approfondi des conditions de l’offre.

S’exprimant en tant que président du conseil général, Arnaud Montebourg avait déclaré contester “la légitimité, le principe et la légalité” d’une sortie de la cote d’APRR.

Selon lui, si Eiffage et Macquarie étaient autorisés à mener leur projet à bien “la privatisation de cette société d’autoroutes serait intégrale et il n’y aurait plus aucune collectivité publique indépendante pour veiller au respect de l’intérêt général“. “Ce serait la porte ouverte à tous les abus, notamment en ce qui concerne les tarifs des péages“, avait-t-il ajouté.

La décision d’aujourd’hui devrait donc faire réagir le Président du Conseil Général et ce d’autant plus qu’elle est susceptible de faire l’objet de recours devant la Cour d’appel.

Dans un communiqué, l’AMF qualifie quant à elle l’offre d’Eiffarie d’”équitable“, notant par ailleurs que les règles concernant les OPR s’appliquent à tous les actionnaires “personnes de droit privé ou personnes de droit public“. L’Autorité ajoute également que le caractère inaliénable des biens qui relèvent du domaine public ne s’applique pas aux actions d’APRR, “dont l’actif est composé principalement du droit d’exploitation du réseau autoroutier objet du contrat de concession“.

En tout état de cause, Eiffarie détient, avec Financière Eiffarie une position de force qui l’autorise à sortir de la cote avec ou sans l’accord des actionnaires minoritaires.

Sources : Reuters, AFP, AOF

Partager cet article

Article de

3 commentaires

  1. our website 7 février 2019 à 23:32

    I simply want to mention I’m very new to blogs and honestly liked your web-site. Likely I’m want to bookmark your blog post . You definitely come with really good article content. Many thanks for sharing your website.

  2. John Deere Service Manuals 11 février 2019 à 10:23

    Thanks for every other excellent post. The place else may just anyone get that kind of info in such an ideal manner of writing? I’ve a presentation subsequent week, and I am at the look for such information.

  3. Jamaal Frieler 16 février 2019 à 09:25

    So I kinda wanna get into blogging. I was wondering where can I make a blog where people might actually read it?.