Le Blog Finance

ISF : les recettes progressent très légèrement

ILE-DE-RE-LA-FLOTTE-IMG_5176.jpgOuf … doit se dire le gouvernement … Enfin une bonne nouvelle à annoncer, et qui plus est, en terme de recettes liées aux impôts, alors qu’il est fortement attaqué sur le bouclier fiscal, le dossier Bettencourt n’arrangeant rien à l’affaire.

Selon un premier bilan publié mercredi par le ministère du Budget – donc provisoire … le nombre de déclarations pour l’Impôt de solidarité sur la fortune (ISF) ainsi que les recettes 2010 associées sont en légère augmentation par rapport à 2009.

Même si de nouvelles estimations pourraient freiner un éventuel enthousiasme naissant … reste que l’effet d’annonce restera dans l’esprit des Français en ces temps de crise économique … et de regain de violences que le gouvernement peine à maîtriser. Selon le ministère du Budget, au début du mois de juillet 2010, soit quelques jours après la date limite de dépôt, le nombre de déclarations concernant l’ISF est de 562.000, contre 539.000 à la même période 2009.

Le montant de l’impôt total déclaré s’élève cette année à 3,29 milliards d’euros contre 3,13 milliards l’an dernier à la même époque.

Pour rappel, sont soumises à l’impôt de solidarité sur la fortune (ISF) et doivent souscrire une déclaration les personnes physiques qui ont leur domicile fiscal en France, et qui disposent d’un patrimoine dont la valeur nette en France et hors de France dépasse 790 000

Partager cet article

Article de

4 commentaires

  1. Fabien 22 juillet 2010 à 10:31

    Toute les héritiers de France par succession sont touchés par ce problème. La dessus, aucune exception n’est faite dans cet ISF. La politique à l’heure actuelle suit un procédé très simple : on met tout le monde dans le même tas et on voit comme cela décante par la suite.
    Mr. le ministre du Budget s’enflamme pour 23k déclarant à l’ISF en plus. A-t-il une idée précise du nombre de paysans, de petits héritiers, de petites gens qui sont inclus dans ce nombre ? Je pense que oui mais ce serait bête de gâcher une telle bonne nouvelle avec de si insignifiants détails…

  2. WasF 22 juillet 2010 à 13:20

    Oh ! Je détesterais avoir à gérer ce problème..
    Hériter d’un patrimoine de 800 milles euros, quelle horreur !
    Trop dur.
    Décidément, chacun ses problèmes dans la vie..

  3. Elisabeth. 22 juillet 2010 à 21:58

    un adage dit “un agriculteur vit pauvre et meurt riche”
    il av en être de même bientot pour ceux “victimes” du syndrome de l’ile de ré.
    Car, tant que leur bien n’est aps vendu … il ne leur rapporte rien , à moins d’être loué certes; mais en attendant les taxes foncières s’envolent elle-ici … sans parler de toutes les aides dont ils ne peuvent plus beneficier en etant soumis à l’ISF
    or, cet impot ne correspond à aucune rentrée d’argent REELLE mais impose un revenu POTENTIEL … en cas de vente
    ce qui peut vite conduire à des situations inextricables , si on ne veut voire si on ne peut se separer du bien soumis à l’iSF.
    Car l’ISF vaut aussi quand il s’agit d’une résidence principale.

  4. sebastien 26 juillet 2010 à 15:30

    Pauvres gens qui payent l’ISF.
    Tout ca parce qu’ils ont eu le malheur d’hériter d’une maison dans un coin ou un tas de gens rêvent d’habiter. ( Maison qu’ils peuvent revendre à un prix démentiel s’ils le désirent. )
    Ils vont être obligés de revendre leur 2e maison où ils n’habitent pas. Comment feront ils en été pour passer des vacances pas cher?
    C’est dur.
    Presque 4 millions de mal logés en France et y a des gens qui osent se plaindre de ce genre de situation. C’est ecoeurant.

Commenter cet article