Le Blog Finance

Immobilier à Paris : encore +1.5% en juin selon Meilleursagents.com

logo_meilleursagents.jpg ”Ce n’est pas parce que les prix atteignent des sommets historiques que le marché se porte bien ! Au contraire” : c’est en ces termes que Sébastien de Lafond, Président-fondateur de MeilleursAgents.com, commente le Baromètre MeilleursAgents.com de juin 2010.

En apparence pourtant tout va bien : les indicateurs persistent dans le vert le rose le plus optimiste. Jugez plutôt :

Les prix parisiens augmentent encore de + 1,5% en juin, soit +9,3% en 6 mois et +15,1% en 1 an. Les petites surfaces progressent de 1,9% en un mois et plus de 12% depuis le début de l’année. Quant  aux prix franciliens (hors Paris), ils suivent la tendance : +1,9% en juin, +7,6% en 6 mois et +8,9% en 1 an.

Pour un appartement, le prix moyen à Paris intra-muros s’établit à désormais 6 921

Partager cet article

Article de

20 commentaires

  1. faz 30 juillet 2010 à 23:13

    Mmmh, si on essaie de “coller” à la courbe, ne serait-on pas déjà en train d’observer la phase “bull trap” en fait ?
    Graphique à comparer avec l’évolution de la courbe de Friggit depuis 2000.
    Même quand comme moi on n’est pas convaincu que le futur peut se lire dans les entrailles des évolutions passées du marché, il faut bien reconnaître que la ressemblance est quand même assez troublante.
    Wait and see…

  2. LERENARDUNET 31 juillet 2010 à 00:40

    Bon,ben moi je dois acheter un pavillon de 260000 euros dans le 93(Villemomble); Je fais quoi alors , je fonce ou j’attend encore? je ne voudrais pas acheter et que ça dégringole de 50000 aprés.Merci du tuyau :-)

  3. Et pourtant les ventes se comptent sur les doigts de la main 1 août 2010 à 17:40

    Seul les faits comptent. Ces bonnes informations doivent pleinement réjouir les Agents Immobiliers dont le chiffre d’affaires n’arrive pas à s’envoler.
    En effet, hors de Paris et des petites surfaces le marché est au point mort. Sur les zones résidentielles, les ventes se comptent toujours sur les doigts d’une seule main.
    Alors, attendons le poursuite du pourrissement de cette situation.
    Ce pourrissement va de paire avec celui de la société civile. Le gouvernement actuel travaille à l’arrivée au pouvoir de l’extrême droite, et que cette fois-ci, le peuple n’aura plus aucune retenue, plus aucun scrupule à ne pas pousser le vote de l’extrême droite, il n’a plus d’illusuion et aucun espoir.
    A faire une politique partisane, à spolier une large population du fruit de leur travail, on finit toujours par lasser.
    Nous sommes dans la même dynamique que celle des années 30, alors, l’immobilier …

  4. earth 2 août 2010 à 13:05

    Vous avez 1 mois de retard. Sur son site Meilleur Agt donne les chiffres de juillet …

  5. ploubec 4 août 2010 à 11:22
  6. ploubec 4 août 2010 à 11:24
  7. ploubec 4 août 2010 à 11:25
  8. wil 4 août 2010 à 16:00

    Lagarde vient d’annoncer un nouveau taux zero pour les primo-accedants.
    Ce qui devrait continuer le gonflement de la bulle encore quelques mois , voire 1 an ou 2 , qui sait…
    Apres ca, y a plus qu’a prier…car ca va faire mal

  9. A l'auteur 5 août 2010 à 23:36

    Avez vous une idée du timing
    Ou nous situons nous dans cette courbe et quelle est la dimension de la courbe ?
    Ou Alors quand allons arriver en zone de capitulatiion et de desespoir ?
    dans 6 mois 1an 5 ans 10 ans…50 ans…
    Ca fait toute la différence d’avoir une idée.
    Merci.

  10. horoscope 6 août 2010 à 16:12

    je pense que cette situation touche meme paris, sinon, pourquoi on nous parle incessament des personnes virées subitement de leurs postes?

  11. Nancy Immo 6 août 2010 à 17:21

    L’immobilier reprend petit à petit, notre agence Pierre à l’Edifice à Nancy est enfin sorti de l’eau. L’équipe d’immobilier à Nancy est très heureux d’avoir encore une fois investi dans un nouveau site Internet. Les clients sont convaincu que l’avenir de l’immobilier est sur Internet;

  12. ploubec 10 août 2010 à 11:58

    choix cornélien. Investir ou ne pas investir dans l’immobilier
    http://www.la-gestion-de-patrimoine.fr/article-l-immobilier-une-valeur-refuge-55186648.html

  13. dav 10 août 2010 à 17:12

    Pipo tout cela, la réalité je la voit autour de moi. Les ventes sont de plus en plus rares et pour se faire il faut fortement baisser le prix de vente. On nous raconte vraiment n’importe quoi pour éviter le pire.
    Pour moi l’immo est à 1 doigt de l’éffondrement. Si les taux remontent les prix s’éffondrent. On est les plus cher du monde avec des salaires inf à de nombreux pays européens. Partout ça a baissé et il y a de bonnes affaires à faire sauf en france où la baisse a été trop faible.
    Les anglais fuient la france trop cher pour eux (baisse de 30 % de la livre par rapport à l’euro en 3 ans). Les retraité partent en Espagne, 2 à 3 fois moins cher qu’en france pour les mêmes prestations. Nos jeunes fuient la france (chômage et prix trop élevés pour se loger.
    Si la France perd son triple A par les agences de notation, le taux obligataire à 10ans bondi avec (l’OAT 10 ans comme on l’a vu en grèce/espagne/portugal/ irlande…où les taux peuvent atteindre 10% comme en grèce).
    Or les taux d’emprunt immo sont indexés sur l’OAT 10 ans, et ce triple A on peut le perdre du jour au lendemain à cause de la dette abyssale des états.
    Il est urgent d’attendre, ça vaut pas ça. Les prix sont en total décorrélation avec la réalité des salaires + chômage qui va continuer à monter.

  14. nop 11 août 2010 à 09:00

    Alors Dav, superbe commentaire, un bon résumé.
    Il faut rajouter que même si on garde AAA comme note, notre taux d’emprunt sur 10 ans ne fait qu’augmenter chaque mois (50% de plus déjà que le taux Allemand !!!), donc de toute façon les carottes sont cuites.
    Petit conseil, si vous avez encore de l’argent, évitez Société Générale, BNP et Crédit Agricole, car ses trois grosses banques sont aux bords du gouffre, surtout avec leurs nombreux emprunts commerciales accordées à l’Espagne, Italie entre autre etc…
    Accrochez vous car cela va vraiment secouer, et là ce ne sont que des fait, pas les dire d’un soit disant prophète de plus.
    Avant 1+1 = 2, mais en ce moment dans tout les domaines on vous dit toujours que 0+0 = 2, donc tous va bien et personne ne trouve à redire. Ben quoi !!!

  15. bientôt l'hivers 11 août 2010 à 22:44

    Ouvrez les yeux, la situation se dégrade rapidement sur tous les horizons et sur tous les domaines:
    - Géopolitique : Iran, Afghanistan, Pakistan, .. où les populations se radicalise,
    - Economique: la dette des états qui ne font que grossir et qui finiront par emporter l’enracinement démocratique de ces mêmes états. Nous sommes dans bon nombre de pays sur la même dynamique que les années 30. Notre peintre en bâtiment a prévu de se laisser pousser la moustache à son retour de vacances.
    Bientôt l’hivers, et des bruits de bottes

  16. ploubec 16 août 2010 à 17:36

    je ne sais pas s’il faut acheter mais en tout cas, il faut emprunter
    http://www.la-gestion-de-patrimoine.fr/article-continuons-a-emprunter-55493454.html

  17. Biglounet 18 août 2010 à 21:15

    Dans un marché caractérisé par une pénurie d’offre il est quelque peu risqué de parler de bulle ou d’anticiper une baisse des prix qui s’est à peine manifestée au plus fort de la crise.
    Deux facteurs pourraient amener les prix à se calmer à terme, une augmentation massive de la construction, ce qui n’est pas le cas pour le moment et peu envisageable à moyen terme et (ou) une hausse elle aussi importante des taux d’intérêt.
    Pour le moment les taux n’ont aucune raison de remonter.
    L’immobilier a probablement quelques années de hausse à venir et est actuellement un bien meilleur placement que le monétaire ou les obligations en dépit de prix qui semblent (et semblent seulement) élevés.

  18. espace-acquereur 31 août 2010 à 18:08

    Bonjour,
    je trouve que l’immobilier reprend petit à petit, même à Paris. Pas énormément des produits.
    Je sens que les gens ils continuent à attendre que le marché bouge, mais finalement rien bouge

  19. CHOUETTEIMMO - FRANCHE COMTE 19 septembre 2010 à 22:25

    Bonjour,
    Le marché reste difficile, il n’y a plus de baisse de prix ( Notre constat sur le nord franche comté ). Nous arrivons à un certain équilibre entre vendeur et acheteur. (la marge de négociation devient faible ). La situation de l’emploi pèse sur le volume des transactions. Chez Chouetteimmo nous restons optimisme, le marché ne devrait plus baisser, nous avons toujours une pénurie d’offre de qualité, de plus les taux restent attractifs.
    Chouetteimmo

  20. staub immo 14 février 2013 à 17:52

    Mais pourquoi dire que les chiffres sont au vert quand on annonce une augmentation des prix ? C’est fou.
    Même pour les vendeurs, il vaut mieux être dans un marché baissier, car souvent on vend pour acheter plus gros.
    L’immobilier, quand tu nous tiens !