Le Blog Finance

Glencore : vers une introduction en bourse des mines d’or ?

Elisabeth Studer Economie, Introduction en Bourse, Matières premières, Métaux précieux Commentaires fermés

glencore.jpgGlencore envisagerait d’introduire en Bourse ses mines d’or. C’est en tout cas ce qu’affirme une source proche du dossier.

Objectif potentiel d’une telle opération pour le groupe helvétique spécialisé à la fois dans le négoce de matières premières et dans l’exploitation minière : profiter de la hausse des cours observé dans le secteur aurifère alors que les prix des autres métaux sont en baisse. Rappelons que le mois dernier, les cours de l’or ont atteint le record absolu de 1.248 dollars.

Si l’on en croit les “rumeurs”, l’un des scenarii envisagés par Glencore consisterait en grande partie à introduire en Bourse la plus grande mine d’or du monde située dans le Kazakhstan, à Vasilkovskoïe.

Si aucune évaluation de cet actif n’a été communiquée, rappelons à titre de comparaison que African Barrick Gold, producteur d’un volume d’or un peu plus important a été récemment mis sur le marché pour 3,7 milliards de dollars (3 milliards d’euros).

Les actifs aurifères de Glencore sont détenus via Kazzinc, dont Glencore détient 51%. Cette filiale est actionnaire à 100% de la mine de Vasilkovskoïe et à 48% d’une mine russe située à Novochirokinskoïe. Au final, la production globale est contenue dans une fourchette comprise entre 700.000 et 800.000 onces d’or par an.

En mars dernier, Glencore a racheté à Xstrata des activités charbon de Prodeco en Colombie pour environ 2,5 milliards de dollars. A la suite des négociations avec les agences de notations – lesquelles s’inquiétaient de l’évolution de sa trésorerie – le groupe a alors promis de céder environ un milliard de dollars d’actifs.

Parallèlement, le groupe de courtage en matières premières avait annoncé avoir souffert  d’un important recul de son bénéfice net (-43,8%) en 2009. Raisons invoquées : le repli des matières premières. Il se dit néanmoins bien positionné pour l’année en cours.

En décembre 2009, Glencore a annoncé avoir émis pour 2,2 milliards de dollars d’obligations convertibles, une opértaion considérée comme prélude à une éventuelle introduction en Bourse. D’après les termes de l’emprunt, la valeur de marché de Glencore se situe à 35 milliards de dollars.

Créée en 1974, la société a pris des participations importantes dans le secteur des matière première, détenant notamment 34,4% dans son compatriote Xstrata et 44% dans l’américain Century Aluminium.

Très discrète sur ses activités, la société est dirigée depuis 2002 par Ivan Glasenberg, également membre du conseil d’administration de Xstrata.

 

Partager cet article

Article de

Les commentaires sont fermés