Le Blog Finance

Irak : appels d’offres pour champs gaziers

Elisabeth Studer Actualités, Economie, Energies, Matières premières Commentaires fermés

green_zone.jpgAlors que le film ‘”Green zone” nous rappelle que des soldats américains sont morts en Irak pour … officiellement stopper la prolifération des armes de destruction massive, le bulletin spécialisé Middle East Economic Survey  (MEES) affirme – en citant des responsables irakiens – que l’Irak s’apprête à lancer des appels d’offres pour le développement de trois champs gaziers.

Le directeur général du ministère du Pétrole pour les contrats et les licences, Abdelmahdi al-Amidi a en effet déclaré dans l’édition du MEES à paraître lundi que l’Irak avait décidé la semaine dernière de lancer le troisième round des appels d’offres, et qu’il s’agissait désormais des contrats concernant le gaz.

Il ne s’agirait à l’heure actuelle que des premières phases de planification, aucune date n’ayant encore était fixée, selon Abdelmahdi al-Amidi.

Pris globalement, les trois champs gaziers ont des réserves prouvées de 7.500 milliards de pieds cubes (2,1 milliards de m3). Il s’agit des champs d’Akkaz dans la province occidentale d’Al-Anbar (4.500 mds de pieds cubes), de Mansuriya, dans la province de Diyala, au nord de Bagdad, (3.000 mds de pieds cubes) et de Sibba à Bassorah, dans le sud (60 mds de pieds cubes). Quinze compagnies ont d’ores et déjà été présélectionnées pour les appels d’offres.

Pour rappel, à l’issue des deux premiers rounds, l’Irak a signé en 2009 des accords avec des majors pétrolières en vue de développer dix champs pétroliers et de porter sa capacité de production à 12 millions de barils par jour (mb/j) en 2017 contre 2,5 mb/j actuellement.

Ce qui pourrait avoir un fort impact sur le cours du pétrole … C’est pourquoi, selon Abdelmahdi al-Amidi, un retour de l’Irak au sein du système des quotas de production de l’Opep est une source d’inquiétude pour les compagnies contractantes et les investisseurs étrangers. Pris quelque part à leur propre jeu …

Sources : AFP, Reuters

Partager cet article

Article de

Les commentaires sont fermés