Le Blog Finance

Turbulences sur le marché des changes

Forte pression ce matin sur les marchés actions et le marché des changes alors que les rumeurs s’amplifient concernant un nouveau durcissement monétaire en Chine ou un nouvelle hausse du taux d’escompte outre-Atlantique. La décision surprise de l’Inde d’augmenter d’un quart de point son taux directeur de référence à 3,5% afin de lutter contre l’inflation a continué de se répercuter sur les échanges en Asie ce matin.

A l’ouverture des marchés en Europe, les actions et l’euro s’affichaient en mauvaise forme. La monnaie unique européenne était encore sous le coup de sa chute de vendredi dernier à un plus bas niveau depuis près de deux semaines et demie face au dollar américain. Le sort de la Grèce continue de peser sur les échanges en Europe et sur les perspectives économiques pour la zone euro. Lundi dernier, les ministres des Finances de la zone euro s’étaient accordés sur les grandes lignes d’un plan de sauvetage mais ce dernier doit encore recevoir un aval politique, aval politique qui n’est pas sûr à l’heure actuelle. Les chefs d’Etat et de gouvernement des 27 pays de l’UE doivent se réunir à Bruxelles jeudi et vendredi afin de discuter notamment du sort de la Grèce. L’Allemagne pousse de plus en plus ses partenaires à abandonner l’idée d’une aide européenne, ce qui créé des tensions avec Paris et la BCE, afin de mettre en place un plan de sauvetage sous l’égide du FMI. La tension est d’ailleurs à des niveaux assez importants puisqu’un ministre grec a accusé aujourd’hui les banques allemandes d’être à l’origine des tensions actuelles sur le marché obligataire grec du fait de la spéculation. De telles accusations n’ont pas, pour l’instant, fait réagir Berlin. Il est probable que la paire EUR/USD connaisse cette semaine de nouvelles fluctuations importantes, en fonction de l’évolution du plan de sauvetage de la Grèce.

Enfin, les investisseurs guetteront le discours de Ben Bernanke qui est attendu jeudi. Il devrait, a priori, dévoilé une stratégie de sortie des mesures exceptionnelles prises par la banque centrale américaine au plus fort de la crise économique et financière.

Christopher Dembik, forex.fr

Partager cet article

Article de

1 commentaire

  1. BA 22 mars 2010 à 21:07

    Angela Merkel : une aide du FMI pour la Grèce doit être envisagée.
    L’Union européenne devrait envisager de laisser la Grèce recourir à une aide financière du Fonds monétaire international, a déclaré lundi la chancelière Angela Merkel, soulignant ainsi de nouveau la réticence de l’Allemagne à venir au secours de son partenaire européen.
    “Je le dis très explicitement, à mon avis l’aide du FMI est une question que nous devons envisager et dont nous devons continuer à discuter”, a déclaré la chancelière, qui s’exprimait lors d’une conférence de presse avec le président du Parlement européen, Jerzy Buzek, après une réunion des deux responsables à Berlin.
    Les chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union européenne, qui vont se réunir à Bruxelles en fin de semaine, ne prendront pas de décision sur une aide financière pour la Grèce, a-t-elle toutefois indiqué.
    http://www.investir.fr/infos-conseils-boursiers/actus-des-marches/infos-marches/merkel-une-aide-du-fmi-pour-la-grece-doit-etre-envisagee-235788.php