Le Blog Finance

Russie/armement : les Etats-Unis ne veulent pas d’un Mistral perdant

ebr176.jpgLes Etats-Unis comptent bien ne pas se laisser faire …

Alors que la France a récemment annoncé qu’elle pourrait vendre à la Russie des porte-hélicoptères de classe Mistral, le secrétaire d’Etat adjoint américain James Steinberg a déclaré lundi aux journalistes que cette décision devait faire l’objet d’une analyse détaillée.

Précisons  que si les négociations russo-françaises aboutissent, il s’agirait de la première vente de matériel de haute technicité à la Russie par un pays membre de l’OTAN.

Alors que les media français semblent nous laisser entendre que les meilleurs relations du monde prévalent entre Obama et Sarkozy, James Steinberg a tout de même suggéré “de discuter avec ses collègues français des moyens de renforcer la stabilité sur le territoire de l’ex-URSS”.

Des propos tenus alors qu’au cours d’une visite en France du président russe, Dmitri Medvedev, le 1er mars dernier, Nicolas Sarkozy, a indiqué que les deux pays avaient entamé des “négociations exclusives” pour l’achat par Moscou de quatre Mistral. Le Président français ajoutant alors que le type de Mistral concerné était réalisé “pour les Russes sans équipement militaire”.

Une “inititative” française qui ne semble pas trop avoir l’heur de plaire de l’autre côté de l’Atlantique … le secrétaire d’Etat adjoint américain soulignant ainsi que si certes, chaque pays était en droit de prendre seul des décisions de ce genre, il était important pour les Etats-Unis d’être sûr qu’elles étaient mûrement réfléchies. Une critique très peu voilée envers l’Hexagone …

Mieux encore, James Steinberg signifiant par ailleurs qu’il était “important que toutes les conséquences possibles aient été pesées”. Des remarques légèrement teintées de remontrances … Car, selon Washington, les Etats-Unis et l’OTAN doivent être impliqués dans les discussions sur ce contrat.

Certes, le 1er mars dernier, lors d’une rencontre avec son homologue russe Dmitri Medvedev à Paris, Nicolas Sarkozy avait déclaré que les porte-hélicoptères seraient livrés sans équipements militaires.

Le 25 mars, le chef d’Etat-major général russe, Nikolaï Makarov, avait déclaré quant à lui que la transaction ne concernerait pas les hélicoptères, exigeant toutefois que “tout le reste” – à savoir les équipements de commandement, de navigation et les armements – soit “complètement fait selon leurs normes” occidentales.

Les pays Baltes (Estonie, Lettonie et Lituanie) et la Géorgie ont fait part quant à eux de leur préoccupation au sujet de l’achat éventuel par Moscou d’un bâtiment de type Mistral. Contestant le bien-fondé de cette vente du point de vue de la sécurité en Europe, ils ont également proposé d’étudier le dossier lors d’un sommet de l’OTAN.

Sources : AFP, Ria Novosti

A lire également :

. Russie : l’achat de navire Mistral assorti d’une production locale ? 

Russie : achat de porte-hélicoptères français ?

La Russie intéressée par les navires de type “Mistral

 

Partager cet article

Article de

12 commentaires

  1. Gustave 31 mars 2010 à 22:59

    De quoi se mêle les américains !
    Nous ne sommes pas leurs caniches.
    On ne peut pas cloner De Gaulle avec des fragments d’ADN ?

  2. gentil caniche 31 mars 2010 à 23:16

    je m’intérroge sur la statégie de sarko….
    En réalité je sais que c’est un blaireau mais bon…
    Il est rentré dans l’OTAN comme un gentil caniche….
    Il envois plein de soldats en afganistan comme un gentil caniche….
    Il ne vend aucun rafale à personne comme un gentil caniche….
    il ne vend même pas d’avion ravitailleur comme un gentil caniche….
    il n’aura qu’un misérable goutte de pétrole Irakien comme un gentil caniche….
    Il va finir par renoncer à vendre ses mistral comme un gentil caniche….
    ON peut lui suggerer de vendre des corvette à la corée du sud….
    On peut lui suggerer de continuer à faire le beau devant OBAMA comme un gentil caniche….

  3. Elisabeth Studer 31 mars 2010 à 23:26

    etes vous vraiment surs qu’il ait encore une stratégie ….
    on dirait plutot que paniqué, il fait feu de tout bois, ces temps-ci

  4. gerard 1 avril 2010 à 14:14

    je sais qu’il est de bon ton en france de denigrer le voisin et surtout les elus ,il ne faudrai pas oublier que nos elus qu’ils soient de gauche ou droite representent la france ,on ete elus par la majorite et doivent etre respectes en tant que tels ;on a le droit de les critiquer,mais aussi celui de ne pas affaiblir notre pays par des comportements partisants :o n ne grandi pas en montrant ses haines mais en travaillant pour notre communaute à tous quelle que soit nos differences !nous sommes sur le bateau france arretons de l’agiter et de se plaindre du mal de mer ! denoncer les erreurs oui ! mais dire n’importe quoi pour placer sa haine alors non !

  5. Julien 1 avril 2010 à 22:34

    Gérard a raison!

  6. angela 1 avril 2010 à 22:59

    Gérard et julien…vous êtes drôle.
    vous savez qu’argumenter est une qualité que vous ne faites pas.
    -
    La haine est bien du côté de sarko quand il dit casse toi pov con, quand il insulte les marins du Guivlinec

  7. el gringo 1 avril 2010 à 23:11

    BPC russes : Moscou veut des équipements, Paris refuse de livrer l’armement
    Le ministère français de la Défense a redit, hier, que Paris ne souhaitait pas livrer à la Russie des bâtiments de projection et de commandement dotés d’équipements militaires occidentaux. Si la France, malgré les pressions de ses alliés de l’OTAN, a accepté le principe de vendre des BPC du type Mistral à la marine russe, l’électronique embarquée et l’armement ont été ouvertement exclus du périmètre. En clair, l’aide française doit se limiter à la réalisation d’une coque propulsée et aménagée. Mais, dans le cadre des négociations exclusives ouvertes début mars sur ce projet, Moscou tente apparemment d’obtenir un peu plus, à moins qu’il s’agisse d’une manoeuvre plus subtile. « Si la décision définitive se porte sur le Mistral, nous achèterons ce navire seulement avec les équipements complets : les équipements de commandement, de navigation et les armements. Seule exception, les hélicoptères. Ce seront les nôtres. Tout le reste devra être complètement fait selon leurs normes », a déclaré hier le général Nikolaï Makarov, chef d’Etat-major des armées russes, cité par l’agence Interfax.
    Il reste désormais à voir comment vont se dérouler les négociations sur ce sujet délicat. Le point le plus sensible porte, en réalité, sur l’électronique embarquée des BPC du type Mistral. Uniquement dédié à l’autodéfense, l’armement de ces navires est, en effet, très réduit, se limitant à de l’artillerie légère et à deux petits lanceurs de missiles à courte portée. La vraie force des Mistral réside, en fait, dans leur capacité à projeter une force amphibie et aéroportée. Long de 199 mètres pour un déplacement de 21.500 tonnes, le Mistral peut embarquer 16 hélicoptères lourds, 4 chalands de débarquement, 70 véhicules et 400 hommes de troupe.
    En cas d’accord avec la Russie, 4 BPC devraient être acquis par la Russie. Le premier, au moins, serait réalisé à Saint-Nazaire, où cette commande est attendue avec impatience pour combler l’effondrement du plan de charge.
    http://www.meretmarine.com/article.cfm?id=112794

  8. Elisabeth Studer 1 avril 2010 à 23:23

    Mistral: la vente doit être conforme aux règles internationales (Rasmussen)
    http://fr.rian.ru//world/20100303/186176435.html
    03/03/2010
    Le secrétaire général de l’OTAN Anders Fogh Rasmussen a espéré mercredi à Bruxelles que la vente à la Russie des porte-hélicoptères français de type Mistral serait conforme à toutes les règles internationales.
    Le secrétaire général de l’OTAN Anders Fogh Rasmussen a espéré mercredi à Bruxelles que la vente à la Russie des porte-hélicoptères français de type Mistral serait conforme à toutes les règles internationales.
    “Nous espérons que la transaction sera conforme à tous les standards et règles internationales”, a-t-il indiqué aux journalistes avant d’ajouter que la vente des navires de guerre Mistral suscitait l’inquiétude de plusieurs pays membres de l’Alliance et que cette appréhension s’expliquait par certains aspects historiques.
    M.Rasmussen a en outre souhaité que Moscou n’utilise les équipements militaires acquis contre aucun pays de l’Alliance.
    “La Russie est un partenaire de l’OTAN et il appartient à la France de prendre la décision de vendre des équipements militaires aux Russes. L’Alliance n’intervient pas dans ce marché” et Nicolas Sarkozy ne m’a pas mis au courant de cette transaction à l’avance, a déclaré le secrétaire général.
    Lundi le président français Nicolas Sarkozy a déclaré que la Russie pouvait acheter deux porte-hélicoptères français de type Mistral et en construire deux autres sur son sol.

  9. Elisabeth 1 avril 2010 à 23:30

    Russie-France: la frégate Chevalier Paul jette l’ancre à Severomorsk
    http://fr.rian.ru//defense/20100330/186354230.html
    15:16 30/03/2010
    La frégate antiaérienne française Chevalier Paul a jeté l’ancre mardi à la base principale de la flotte russe de la mer du Nord à Severomorsk où elle fera une escale de quatre jours avant de participer aux exercices conjoints russo-français en mer de Barents.
    La frégate antiaérienne française Chevalier Paul a jeté l’ancre mardi à la base principale de la flotte russe de la mer du Nord à Severomorsk où elle fera une escale de quatre jours avant de participer aux exercices conjoints russo-français en mer de Barents, a annoncé un porte-parole de la flotte du Nord.
    Le navire a été accueilli par l’équipage du croiseur Admiral Ouchakov et les représentants de l’ambassade de France en Russie au son des fanfares militaires de la flotte du Nord

  10. el gringo 1 avril 2010 à 23:33

    Pourvu qu’il ne perd pas d’équipements sensibles dans les eaux russes.
    http://www.lemonde.fr/depeches/?seq_id=3208&cont_dep_id=38&dep_id=42085893#top

  11. Elisabeth 1 avril 2010 à 23:39

    Les grands esprits se rencontrent :-)
    cf commentaire sur la Corée ;-)

  12. Elisabeth 1 avril 2010 à 23:42

    Mistral pour la Russie: aucun préjudice pour l’Estonie (Défense)
    http://fr.rian.ru//world/20100310/186216452.html
    13:54 10/03/2010
    Le ministère estonien de la Défense accorde crédit aux déclarations de Paris selon lesquelles la vente éventuelle de bâtiments de guerre de type Mistral ne portera pas atteinte aux intérêts de l’Estonie.
    Le ministère estonien de la Défense accorde crédit aux déclarations de Paris selon lesquelles la vente éventuelle de bâtiments de guerre de type Mistral ne portera pas atteinte aux intérêts de l’Estonie.
    “Lors de sa récente visite à Tallinn, le secrétaire d’Etat chargé des Affaires européennes Pierre Lellouche a fourni des explications au sujet de l’éventuelle transaction portant sur le Mistral. Selon lui, nous pouvons être sûrs que les intérêts de quelque allié que ce soit ne seront pas remis en cause”, a déclaré mercredi le porte-parole du ministère estonien de la Défense Martin Jasko au site d’information Delfi.
    Selon lui, il est prématuré de commenter la transaction du moment qu’elle n’est pas encore conclue.
    “L’Estonie suivra les événements dans le domaine militaire et prendra les dispositions nécessaires en vue de renforcer sa défense au niveau régional et au sein de l’Alliance”, a affirmé M.Jasko.

Commenter cet article