Le Blog Finance

Bilan de mi-séance sur le marché des changes

Devises Commentaires fermés

TraderES1903_468x350.jpgEn ce jeudi midi, l’euro tentait péniblement de prendre le dessus après avoir fortement chuté hier face au dollar et au franc suisse alors que l’avenir de la Grèce et du Portugal semble incertain. Apparemment, d’après les informations qui ont filtré dans la presse, le cas grec pourrait trouver une issue d’ici à la fin du sommet de Bruxelles, les pays de la zone euro s’orientant plutôt vers une aide mixte qui intègrerait à la fois l’UE et le FMI. Cette solution aurait pour avantage de ne froisser personne, surtout pas Berlin qui refusait catégoriquement le principe d’un plan de sauvetage européen. Toutefois, une telle architecture pourrait avoir pour conséquence d’envoyer un mauvais signal aux investisseurs concernant la solidarité supposée de la zone euro.

Surtout, cette solidarité pourrait avoir à se manifester bientôt pour aider le Portugal alors que la note du pays a été dégradée hier par l’agence de notation Fitch, provoquant des remous sur les places financières. La dégradation de la note du pays a aussi soulevé des interrogations concernant la solvabilité d’autres membres de l’UE, comme le Royaume-Uni et l’Espagne, qui a en charge en ce moment la présidence tournant de l’UE

.
Hier, la séance européenne fut aussi marquée par le statu quo de la banque centrale norvégienne. En effet, la Norges Bank a décidé de maintenir son principal taux directeur à 1,75%, prévenant les investisseurs que sa remontée pourrait être plus lente que prévu. Lors d’une conférence de presse, les dirigeants de la banque centrale ont souligné que l’évolution des taux dans les autres pays et le probable ralentissement de la croissance des salaires dans le pays ont incité au maintien du taux à son niveau actuel. Ce statu quo a pénalisé la couronne norvégienne qui a cédé un peu de terrain hier face à l’euro.

Enfin, les pays de l’Asie de l’Est ont annoncé officiellement le lancement d’un accord de swap de devises de plus de 120 milliards de dollars hier destiné «à renforcer les capacités de la région face aux risques et aux défis de l’économie mondiale » selon le communiqué publié par le ministère des finances sud-coréen.

Christopher Dembik, forex.fr

Partager cet article

Article de

Les commentaires sont fermés