Le Blog Finance

Les photos ratées des annonces immobilières

maison_cote.jpgPar respect pour les propriétaires des logements qui m’ont donné l’idée de ce billet (merci à eux), je ne montrerai pas les horreurs (et puis, autant s’éviter des procès, hein ?). Une photo, dans une annonce, c’est la bande annonce du film au cinéma. Une mauvaise bande annonce peut plomber un film le jour de sa sortie même si ce film vaut le coup d’être vu. Inversement, la plus belle des bandes annonces peut donner aux spectateurs l’envie de voir le film même si celui-ci est nul. Vous l’aurez compris, rater la ou les photo(s), c’est rater des visites et pour éviter les ratés il y a des précautions à prendre :

Bon sang de bois  : apprenez à ranger ! Une jolie maison dans un bazar total (vive les fringues présentes sur l’étendoir à linge de la chambre du bébé), cela fait craindre le pire sur le sérieux des occupants et sur l’état du bien. Vous serez catalogués “Jmenfoutistes” et il sera difficile pour les visiteurs de l’annonce de se projeter. Si un bien équivalent est accompagnés de photos qui respirent l’ordre, vous  savez qui est le winner d’avance pour la visite…

Prenez des photos qui mettent en valeur votre bien : C’est tout bête mais combien de fois on se demande, en ouvrant une photo, ce qu’elle vient faire là au milieu des autres. Apprenez à limiter le nombre de photos mais assurez leur qualité en utilisant si possible un appareil photo grand angle qui donnera une impression d’espace (utile pour les petites pièces). Prenez les meilleurs angles, les meilleurs pièces, ne vous fixez pas pour objectif de tout montrer. Mieux vaut donner envie avec une belle photo extérieure et deux d’intérieurs que de faire du pièce à pièce.
Réactualisez vos photos selon la saison si votre bien tarde à se vendre. Une maison dans la neige alors que l’on est en été traduit tout de suite votre difficulté à vendre le bien et augmente le pouvoir de négociation des acheteurs potentiels.

Vous voulez compléter ? Profitez des commentaires…

Image sur www.villiard.com
Image 6  Image 7

Partager cet article

Article de

3 commentaires

  1. Acheteur dubitatif 16 février 2010 à 20:13

    Bonjour
    S’il y a une chose qui me hérisse dans les annonces, c’est bien la manière de prendre les photos. Vous conseillez le grand angle pour élargir… Soit, mais dans des proportions raisonnables !
    La plupart des compacts numériques actuels son déjà grand angle, modéré (équivalent autour du 38 mm des 24X36 argentiques) donc un rendu déjà flatteur.
    Mais, de ce que je peux voir sur certaines annonces, ça tourne franchement au ridicule (si on est de bonne humeur, sinon à l’escroquerie)
    Terrasse hyper larges avec la dalle de celle du dessus qui vient “s’écraser” très bas, encadrements des huisseries qui partent complètement en V, bref rien n’est droit ! Personnellement, devant de telles photos, ma réaction est d’éliminer l’annonce d’un choix possible. Si c’est comme ça rien que pour la présentation, qu’est-ce qu’il y aurait encore d’autre derrière ?

  2. Myrtille 18 février 2010 à 09:56

    Bonjour,
    Une parenthèse, je me suis inscrite sur ce blog que j’ai découvert à partir de l’excellent site calcul frais de notaire http://www.calcul-frais-de-notaire.fr/ qui parlait de cet article sur leur page “Actualités”.
    Mais sur ce blog après inscription je ne retrouve pas l’article qui d’ailleurs n’est pas daté. Après actualisation de la page sur un autre onglet, le blog ne me dit pas connectée, alors que je le suis sur un autre onglet, ce qui explique ce message anonyme mais avec mon pseudo et adresse courriel d’inscription.
    Pour les photos ratées, celle-ci est gratinée, il y a aussi les photos très sombres où l’on ne voit rien, alors qu’il serait si simple d’ajouter de la luminosité à partir de son ordinateur, les photos d’un tronc d’arbre en guise de jardin et je ne parle même pas des notaires qui ont des références erronées depuis des mois sur leur courriel, même après signalement, des annonces mal rédigées, pas de surfaces minimum de la maison et terrain en page de garde et dans le détail, tout à la suite sans données de surfaces précises là aussi et je ne parle pas non plus de la négociation, réponse du même notaire : “ce n’est pas notre principale activité, on a autre chose à faire”.
    En résumé nous ne sommes pas des marchands de tapis.
    Pourtant ils prennent d’énormes frais de négociations jusqu’à 35 % ~ , tout ça pour ne pas négocier ?
    Une évidence de leur incapacité, il y a beaucoup moins d’annonces chez eux que chez les agences immobilières, alors que le passage chez le notaire est obligatoire et passer directement par eux sans négociation revient plus cher que passer par agence.
    Ils ont obtenu de l’Europe l’octroi de frais de négociation comme pour les agences mais n’assument pas ce travail pour lequel ils sont rémunérés.
    Résultat envers les propriétaires ou les acheteurs c’est pareil, total mépris !
    Et résultat (après enquête) les citoyens ne les apprécient pas beaucoup et c’est un euphémisme pour rester polie.
    Heureusement certains sont formidables mais se heurtent à l’immobilisme de tous les autres ne serait-ce que pour modifier leur logiciel de recherche pas très compétant, pas du tout pratique et annonces mal rédigées.
    La France est très en retard, hélas beaucoup y mettent du leur pour se faire.
    A nous de faire avancer les choses en se manifestant, poliment mais fermement.

  3. Jérémie 12 octobre 2010 à 18:04

    M’occupant moi même de la gestion des photos d’un site immobilier je confirme les dires de l’article.
    Les photos sombres, floues sont légions.
    Les photos inutiles également ( 3 photos de salle de bain, un gros plan des WC, aucune photo du salon, de l’immeuble).
    Les appartements non rangés ou les photos de la petite famille dans la piscine ou pendant le barbecue du dimanche.
    Moins grave, les photos prises la nuit (donc lumière pas naturelle), les volets fermés ou les jours de pluies et montrent donc tout sauf un appartement lumineux…
    Bref, faites un effort les gens :)

Commenter cet article