Le Blog Finance

Pétrole : la Russie affirme être le leader en terme de production

gold-medal_oil.jpgInfo ou intox ? Selon le ministère russe de l’Energie, la production pétrolière de la Russie aurait atteint un niveau un record en novembre.

Difficile de vérifier sur place …

Le ministère de l’Energie l’affirme haut et clair : la Russie a produit plus de dix millions de barils de pétrole par jour en novembre pour le troisième mois consécutif. Ce qui lui permettrait de conserver la position de premier producteur mondial devant l’Arabie saoudite, si l’on en croit le Kremlin. Un message loin d’être dénué de sous-entendus alors que la Russie n’est pas membre de l’Opep (Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole) mais que les pays inclus dans le cartel voient le prix du baril nettement influencé par la stratégie pétroliere russe.

De là à ce que le message de la Russie soit destinée à calmer les esprits quelque peu remontés à l’idée que la Russie n’intégre pas l’Opep et joue un jeu à part sur les marchés mondiaux, influant grandement sur les prix … et sur le montant de la manne pétrolière des pays membres du cartel. La place de leader pourrait en effet légitimer en quelque sorte la position russe.

Rappelons parallèlement que l’Arabie Saoudite, qui a longtemps occupé le haut du podium, a réduit sa production conformément aux objectifs fixés par l’Opep, produisant 8,13 millions de barils par jour en novembre. Un peu gonflé, donc, de la part de la Russie de narguer ainsi l’Arabie saoudite en affichant au contraire qu’aucune contrainte ne limite le niveau de production russe ….

Selon les chiffres officielles, les volumes produits par les champs pétroliers russes ont atteint 10,07 millions de barils par jour le mois dernier, établissant un nouveau record pour le quatrième mois consécutif. En octobre, la production s’était établie à 10,04 millions de barils par jour.

Si l’on en croit le Kremlin, la Russie aurait pu enrayer la baisse de production observée l’an dernier en adoptant un régime d’imposition plus favorable et en démarrant la production sur de nouveaux gisements dans des régions reculées de l’Arctique et de la Sibérie.

A lire également :

. L’Opep exhorte la Russie à rejoindre le cartel

. Russie et OPEP : accord pour une concertation sur le prix du pétrole

Partager cet article

Article de

1 commentaire

  1. Forex 3 décembre 2009 à 10:50

    Moi je crois sincerement à l’intox.