Le Blog Finance

Quand Facebook nuit aux clients des assureurs

facebook-publicite.jpgUn peu d’humour pour nous dérider, en cette période de week-end. Encore que la mésaventure arrivée récemment à une Canadienne pourrait certes bien nous faire rire …. mais  jaune, ses conséquences financières étant loin d’être neutres. Jugez plutot.

En congé maladie pour dépression  depuis plus d’un an, une canadienne a pu “démontrer” à son assureur que son moral semblait – mine de rien – être revenu au beau fixe. Comment ? Via un “malheureux” sourire sur Facebook ….

Nathalie Blanchard, 29 ans, a déserté les bureaux de son employeur, IMB, depuis un an et demi en raison d’un diagnostic de dépression majeure. Mais celle qui semblait être la proie d’une profonde dépression a vu son assureur lui supprimer ses allocations … ce dernier ayant été alerté par des clichés diffusés par elle-même sur la toile … la montrant en train de s’amuser.

Le sang de l’assureur n’a alors fait qu’un tour : il a alors montré  plusieurs photos publiées sur Facebook qui la montrent ni plus ni moins … en train de s’amuser lors d’un spectacle de strip-tease masculin de Chippendales, de fêter son anniversaire ou de profiter de vacances au soleil. La “belle” arguant quant à elle que c’est sur avis de son médecin, qu’elle a tenté de s’amuser.

Le but de l’opération : trouver des éléments permettant de justifiier la suspension de ses allocations, Nathalie Blanchard recevant des prestations de congé de maladie de la compagnie d’assurances Manulife

Si l’assureur a refusé de commenter cette affaire, il a tout de même souligné qu’il ne prenait pas la décision de refuser ou d’interrompre le versement d’allocations en se basant uniquement sur des informations trouvées sur le web. La compagnie a toutefois reconnu qu’elle utilisait les sites dits de “socialisation” pour s’informer sur ses clients.

Nathalie Blanchard estime quant à elle avoir perdu des milliers de dollars depuis la décision de Manulife. Tant et si bien qu’elle a porté l’affaire devant les tribunaux.

Partager cet article

Article de

16 commentaires

  1. valerie 23 novembre 2009 à 08:12

    merci pour l’humour , on en a besoin, et les photos toujours rigolotes de vos articles.
    Avec Facebook, vous êtes pistés, voilà la rançon de dévoiler une sorte de journal intime ou d’exhiber son agenda. La plupart des employeurs américains le consultent pour connaitre la face (plus si) cachée de leurs candidats et 70% renoncent à les embaucher après cette consultation! (je ne les blâme pas quelque part…) Chiffre quasi identique au R.U.
    Premier licencié britannique, pour absence au motif mensonger:
    http://www.latribune.fr/carrieres/droit/20090224trib000347860/lemployeur-peut-licencier-un-salarie-en-sappuyant-sur-des-photos-ou-des-textes-diffuses-sur-facebook.html
    Autres licenciés aux USA pour avoir dévoilé leur homosexualité, leur alcoolisme etc…
    Autre cas britannique: si de l’info sur l’employeur est diffusée, TOUT le contenu facbook, contacts etc.., appartiendra alors à l’employeur
    http://www.bailii.org/ew/cases/EWHC/QB/2007/1570.html
    L’usage de Facebook est abusif et inconsidéré de toutes façons.. Le quart des employeurs français voudraient en bloquer l’accès. En Israel et en Serbie, c’est déjà fait: blocage total de Youtube et Facebook dans les administrations. Trop d’abus!!

  2. brazilian wax cost 24 janvier 2019 à 22:16

    I simply couldn’t go away your site prior to suggesting that I actually enjoyed the standard information a person supply on your guests?
    Is going to be back continuously in order to inspect new posts

  3. brazilian steakhouse san jose 25 janvier 2019 à 22:49

    Fantastic web site. Plenty of helpful info here.
    I am sending it to some pals ans additionally sharing in delicious.
    And obviously, thanks in your effort!

  4. Christena 26 janvier 2019 à 15:49

    This is true for funding advice as well.

  5. brazil flag vector 2 février 2019 à 19:40

    wonderful publish, very informative. I’m wondering why the opposite specialists of this sector do not
    realize this. You should proceed your writing. I am confident, you’ve a huge readers’ base already!

  6. Anita 6 février 2019 à 21:23

    All kinds of investments come with sure dangers.

  7. Lizette 9 février 2019 à 01:40

    This is true for investment advice as effectively.

  8. Dani 9 février 2019 à 03:35

    All forms of investments come with certain dangers.

  9. Joni 10 février 2019 à 16:05

    Now it’s time to decide your particular investments.

  10. Matthias 11 février 2019 à 05:51

    Thank you on your curiosity in Investment Recommendation.

  11. Trisha 11 février 2019 à 09:26

    This is true for funding recommendation as effectively.

  12. Carrol 16 février 2019 à 02:31

    A financial advisor is your planning partner.

  13. Adell 18 février 2019 à 01:23

    Consider investments that supply immediate annuities.

  14. Carley 18 février 2019 à 02:16

    That is true for funding recommendation as well.

  15. Sung 18 février 2019 à 02:34

    This is true for funding recommendation as properly.

  16. Lorri 19 février 2019 à 16:48

    Keep this going please, great job!