Le Blog Finance

France telecom : montant du dividence inchangé en 2010

1946-lait.jpgAlors que risques psycho-sociaux et suicides restent au coeur des préoccupations des salariés de France Telecom, le directeur financier de l’opérateur, Gervais Pellissier, a déclaré mardi que le groupe télécoms n’allait sans doute pas augmenter le montant de son dividende en 2010.

Une information importante, car au delà des fluctuations actuelles du cours, le titre est souvent recherché par les investisseurs compte-tenu du niveau de sa rémunération annuelle.

L’objectif d’une hausse du dividende l’an prochain sera difficile à atteindre, a en effet reconnu le directeur financier du groupe, lors de la conférence sur la technologie, les médias et les télécommunications organisée par Morgan Stanley à Barcelone. “Cet objectif ne pourra pas être pleinement atteint en 2010″, a-t-il même concédé.

Voulant très certainement préserver la chèvre et le chou, Gervais Pellissier a par ailleurs tenu à réaffirmer la détermination de France Telecom à augmenter sur le long terme la distribution de dividendes à ses actionnaires. Le directeur financier a ainsi précisé que le dividende recommencerait à augmenter à partir de 2011, si la situation économique s’améliorait.

Le groupe a par ailleurs promis de poursuivre sa politique de distribution de 45% au moins de son cash-flow organique (trésorerie disponible), présentée en mars dernier, tout en menant une stratégie d’acquisitions sélectives privilégiant les marchés offrant d’importantes perspectives de croissance.

Rappelons qu’en juillet dernier, France Telecom avait annoncé que le dividende pour 2009 serait inchangé par rapport au précédent, à 1,40 euro.

Les “tensions sociales” (…!) au sein de France Télécom  ne pénaliseront pas le groupe sur le long terme, mais pourraient avoir un impact à court terme en ralentissant certains processus de restructuration, a par ailleurs affirmé Gervais Pelissier. Les salariés concernés apprécieront ….

Partager cet article

Article de

Les commentaires sont fermés