Le Blog Finance

Airbus : co-entreprise en Inde

airbus_inde.jpgVoilà une information qui devrait faire – enfin ? – l’unanimité de part et d’autre du Rhin.

EADS vient d’annoncer que sa division Airbus allait former une coentreprise spécialisée dans les pièces de rechange et le soutien logistique avec l’Inde et la Turquie.

De quoi inquiéter dans les chaumières de Toulouse et de Hambourg …

 

La coentreprise, dont Airbus détiendra 26%, maintiendra un stock de composants utilisés sur tous les types d’Airbus, explique par ailleurs EADS dans un communiqué. Histoire de démontrer qu’Indiens et Turcs pourront travailler sur tous les types d’appareils …

 Les partenaires d’Airbus dans cette société baptisée Spares Support Solutions India sont l’indien Airspace Infrastructure et le turc Airlogic. Certes, pour l’instant, il ne s’agirait “que” de travaux d’entretien et de maintenance, si on lit entre les lignes.

Toutefois, en juin 2900, le quotidien indien ‘Economic Times’ indiquait qu’après la Chine, EADS pourrait réfléchir à implanter une usine d’assemblage final d’Airbus en Inde.

Le projet contribuerait à l’objectif du constructeur aéronautique européen de réduire ses coûts de 20% à 30%, et permettrait de mieux desservir le marché indien, à fort potentiel.

Le journal, citant un haut responsable indien d’Airbus, laissait alors entendre que des sites dans les Etats de Karnataka et du Tamil Nadu seraient actuellement à l’étude en vue d’établir une ligne d’assemblage final, qui pourrait être opérationnelle dans 3 à 4 ans.

Cette dernière comprendrait notamment une piste de 2.600 mètres de long destinée aux tests en vol et des installations permettant de peindre et de tester les appareils avant leur livraison.

Selon le quotidien, EADS pourrait investir environ 600 Millions de dollars dans ce projet et employer sur place 600 à 1.000 personnes.

A la mi-octobre, Airbus avait démenti des informations de presse selon lesquelles il aurait l’intention de transférer une part de ses activités d’ingénierie en Inde et hors Europe d’ici 2012 … tout en réaffirmant ses projets à long terme en matière d’externalisation.

Des propos qui faisaient suite aux informations communiquées par le quotidien indien The Mint mentionnant qu’Airbus souhaitait transférer vers des pays à bas coûts 20% de ses travaux d’ingénierie et de conception d’ici 2012, dont la majorité vers l’Inde.

 ”Cet article est inexact. Le plan ‘EADS 2020 Vision’ envisage de sous-traiter jusqu’à 20% du travail d’Airbus dans le monde d’ici 2020 mais ce n’est pas nouveau”, avait alors déclaré un porte-parole du groupe.

Présenté en janvier 2008, Vision 2020 est un projet sur 12 an visant – nous dit-on – à “rééquilibrer” les activités de l’ensemble du groupe. Objectifs affichés : réduire sa dépendance aux ventes d’avions civils en terme de chiffre d’affaires et aux pays européens à coûts élevés en ce qui concerne l’ingénierie et la production.

En Inde, Airbus emploie actuellement 130 personnes dans un centre d’ingénierie et un centre de formation à Bangalore; il prévoit de porter ses effectifs locaux à 400 personnes d’ici 2012, avait également précisé le constructeur.

Sources : Reuters, AFP

Partager cet article

Article de

1 commentaire

  1. externalisation 17 mai 2010 à 08:09

    La recherche de réduction des charges oblige les entreprises à s’implanter dans les pays dont le coût de la main d’