Le Blog Finance

Vers une guerre monétaire ?

Chute dollarL'article de Robert Fisk dans The Independent a fait l'effet d'une bombe. Pas vraiment étonnant : ce qu'il rapporte n'est rien de moins qu'une déclaration de guerre aux Etats-Unis. Officieuse certes (les faits ont été aussitôt démentis par les intéressés), mais bien réelle. Si ce qui est avancé est vrai, pourquoi donc un nombre grandissant de pays cherchent-ils à se passer du dollar comme monnaie d'échange ? C'est, fondamentalement, qu'ils n'ont plus confiance dans la solidité économique et financière des Etats-Unis. Car la force d'une monnaie reflète à la fois la bonne santé d'une économie et la confiance que l'on place en elle. Si le dollar est attaqué de toutes parts, s'il suscite la méfiance des investisseurs et des observateurs et ne cesse de se déprécier, c'est que la puissance économique américaine se réduit comme peau de chagrin. Qui plus est, Washington elle-même ne cherche plus depuis longtemps à défendre sa monnaie.

Cela posé, nul ne peut plus accepter que le dollar conserve son rôle de devise de référence. Il devient un facteur de risque et de nuisance pour l'économie mondiale dans son ensemble. De nombreux pays, notamment parmi les producteurs de pétrole, ont une monnaie dont la valeur est liée à celle du dollar (peg). D'autres, comme la Chine qui exporte massivement vers les Etats-Unis, possèdent d'immenses réserves de change en dollars. La dépréciation constante du billet vert (ainsi que sa volatilité) les appauvrit de façon mécanique. D'où leur volonté de se sortir aujourd'hui de ce piège infernal, encouragés en cela par la perte d'influence croissante des Etats-Unis.

Pour les autres, les pays importateurs de pétrole notamment, l'érosion du dollar peut sembler avantageuse, puisque leur facture énergétique s'en trouve allégée. Mais en pratique il en va autrement : pour compenser leur perte de revenus, les producteurs de pétrole font en sorte d'augmenter le prix du baril, aidés par les spéculateurs du marché qui se protègent de l'affaiblissement du dollar par la hausse du pétrole. De plus, si les importations en provenance de la zone dollar coûtent moins cher, les entreprises exportatrices, elles, perdent de leur compétitivité dans des proportions significatives. Ainsi, 10% de baisse du dollar par rapport à l'euro, c'est 0,5 point de croissance de moins pour l'Euroland.

Le scoop de The Independent n'en est en réalité pas un : cela fait des mois, voire des années qu'il se murmure en coulisses que la fin de l'ère dollar approche. Qu'une réforme du système monétaire international hérité de l'après-guerre (et de la fin de la convertibilité-or du dollar en 1971) devient urgente. Que le dollar, monnaie d'une seule nation érigée en monnaie mondiale, doit céder la place à un panier de devises, de matières premières, voire au bon vieil étalon-or. Le métal jaune a d'ailleurs battu hier son record historique, à 1048 dollars l'once, et devrait poursuivre son ascension. Mais cette nouvelle rumeur, destinée aux investisseurs sur le marché des changes, a semble-t-il précisément pour objectif de hâter l'avènement de cette réforme du SMI. Les Américains faisant la sourde oreille, on profite de la situation de crise pour les y amener de gré ou de force.

Pour tenter de parer à cette remise en cause de leur "privilège monétaire exorbitant" (Valéry Giscard d'Estaing, 1965), ces derniers usent actuellement d'une autre de leurs armes, qui fait encore peur : la menace militaire. C'est ainsi qu'il faut analyser les déclarations martiales de Washington à l'égard de Téhéran. Car l'Iran a commis l'irréparable aux yeux des Américains : fin 2007, il a cessé de vendre son pétrole en dollars. Pétrole qui est d'ailleurs convoité par l'ogre américain, à l'instar des gisements pétroliers irakiens – dont on sait ce qu'il est advenu.

Plus largement, toute cette affaire est à mettre en relation avec la terrible crise économique et sociale qui ébranle les Etats-Unis depuis deux ans. L'éclatement des bulles spéculatives a engendré une spirale déflationniste. Or il n'existe que deux façons de se sortir de ce genre de "trou noir" : l'inflation ou la guerre. Concernant l'inflation, la "planche à billets" tourne déjà à plein régime et tant le gouvernement que la Fed ont actionné toutes les manettes à leur disposition pour tenter de relancer la machine. Avec des résultats bien décevants jusqu'à présent, malgré les 13 000 milliards de dollars déversés dans le système économique et financier. Reste la guerre, dont on sait depuis Hitler et Roosevelt qu'elle est le moyen le plus efficace de ranimer une économie moribonde.

Une information révélée par Le Point ces derniers jours est très éclairante à cet égard. "Les Etats-Unis ont réclamé dimanche à Istanbul [où se tenait le G7] qu'une action internationale soit menée contre le blanchiment d'argent et le risque de financement du terrorisme par le biais de l'Iran et réclamé que des sanctions contre les banques iraniennes soient mises en place par l'ensemble des pays". La menace se précise. Avant d'engager éventuellement les grandes manoeuvres, on tente d'étrangler financièrement l'Iran. Le secrétaire américain au Trésor, Timothy Geithner, a également réclamé "que toutes les nations exercent une surveillance renforcée des activités de leurs institutions financières avec des institutions financières iraniennes, y compris de leurs filiales à l'étranger, et particulièrement celles concernant les banques iraniennes Saderat et Melli".

Il n'est pas du tout certain que les Américains interviendront militairement en Iran, tout au moins de façon directe. Le double fardeau afghan et irakien est déjà bien assez lourd, à tout point de vue. Mais on ne saurait prendre à la légère leur détermination à sauvegarder leur hégémonie financière, pilier essentiel de leur statut de première puissance mondiale.

A lire également : Le pétrole pourrait ne plus être coté en dollar

Partager cet article

Article de

34 commentaires

  1. logique 8 octobre 2009 à 08:35

    Je pense qu’il y a quand même un grande erreur d’analyse sur le dollar, non pas dans sa valeur réelle mais dans son fonctionnement avec le pétrole (voir le lien “un facteur de risque et de nuisance”). Il n’y a rien de gratuit pour les état unis a utiliser le dollar pour les échange en pétrole. Le seul avantage et que la demande de dollar sur les marché reste trés haute est que cela maintient son prix. En fait se sont les pays arrabe exportateur de pétrole qui prennent le plus grand risque et non les pays devant s’approvisionner en pétrole.
    La seul chose de gratuite est que les américains peuvent imprimer autant de dollar qu’il le veulent pour s’approvisionner. Dans se cas ont peut alors dire que leur achats sont gratuit.
    les guerres dans les pays producteur de petrole sont l’unique moyen qu’ont trouvé les état unis pour recuperer ensuite leur dollar, car il faut bien payer l’armement utilisé.
    Donc le shéma paragraphe 2 du lien “un facteur de risque et de nuisance” est absolument faux voir stupide.
    1) les pays consommateur de pétrole achetent des dollar. Prix pétrole* quantité = demande sur le marché des changes.
    2) ces dollar sont ensuite échangé contre du pétrole. Les pays producteur ont un stock de dollar.
    3) les pays producteur remmettent ensuite leur dollar en circulation. se qui soit maintiens un prix bas du dollar, soit il achetent de produits fini, se qui alimente la consommation et la production.
    4) lorsqu’il y a trop de dollar dans les pays producteur. Les état unis preparent une sale guerre l’histoir de vider les caisses de la masse de dollar et du coup stimuler le demande de celui ci. Car les pays consomateur de petrole ne les trouveront plus chez les producteur de pétrole.
    Coté américain : en fait les état unis prennent de grand risque en imposant leur monnaie pour les transaction pétrolière. les premier étant l’augmentation des dollar en circulation et donc une baisse de sa valeur a long terme, si les surplus ne sont pas détruit par des guerres ou du devellopement. Deuxième problème, lorsque que la demande de pétrole diminu, la demande de dollar diminue elle aussi et donc fait baisser le cours du dollar. Dans se cas l’augmentation du prix du pétrole maintiens artificiellement e prix du dollar.
    Donc en conclusion, le problème n’est pas vraiment l’utilisation du dollar mais le fait qu’il soit considéré comme une monnaie de réserve. Car c’est sur se point que les état se sont laissé volontairement avoir. En cherchant a n’augmenter que leur réserve de dollar il ont créé un quantité de dollar énorme au depends de leur propres monnaies.
    Maintenant que les état unis sont un crise, par leur faute, ces pays commencent a se demande le biens fonder et la réelle valeur de tous ces dollar accumulé. En cherchant a s’en defaire rapidement il faut chuter le dollar est monter leur propres devise, se qui n’est pas bon pour leur exportations mais bon pour leur achats de produit made in USA.
    En fait que se soit le dollar ou une autre monnaie qui servent a l’achat du pétrole ne change rien. Le gros problème reste la masse énorme de monnaie de réserve en dollar qui n’est pas utilisé. elle impose aux etat unis de devoir en permanence ré-imprimer des dollars.
    Ces se petit jeux pervers des banques centrale qui mais les autres pays en danger. Et ces plutot vers une monnaie de réserve sous forme de panier(plusierus monnaie) qui permettra d’équilibrer le système monnaitaire et non de cherché a le descendre en voulant se debarrasé des dollar exedentaires, car c’est en voulant s’en debarraser rapidement que la valeur de celui ci va fondre. Les ricains eux il s’en foute, il les rachéteront a bas prix une fois le système écroulé.
    Ont est vraiment dirigé par des gros naze a vrai dire. Et le pire c’est que leur lacheté vis a vis de leur propres monnaie les a foutu dans la merde.
    De gaulle avait deja tout compris, le problème c’est qu’il semble avoir été le seul. Qu’elle domage, m’enfin avec la monté de l’anti islamisme. la solution de guerre risque de faire plaisir a beaucoup. Le problème c’est que cela devra se payer un jour ou l’autre.
    Les vrai debile sont les chinois est tous les pays qui ont cru en cette monnaie de réserve qu’est le dollar. Maintenant il ont peur et leur peur rique d’avoir beaucoup plus d’effet désastreux que d’effet bénefiques. M’enfin si ils veulent réduire la population mondiale, il prennent le bon chemin. Mais le prix risque d’être trés lourd a payer. La seconde guerre mondiale, n’aura été qu’un apéritif.
    Donc pour les flipper qui pense que posséder de l’or va arranger leur problème. Je pense qu’il sont juste a l’origine de problème encore plus grand et plus néfaste qu’un surabondance de dollar detenu par les banques centrales.
    Le problème de fond est de toute façon que les état unis ont la plus grande masse mommaitaire et qu’il seront de se fait en position de force sur le marché des changes. Si il y a un combat monnaitaire a menner c’est bien de remettre a plat le marché des changes monnaitaire et non de vouloir le détruire car, ont a le choix entre un panier occidental (amérique latine, us, japon, russie, europe) ou un panier chinois. A mon avis il ne faut pas se tromper d’ennemi.

  2. plein 8 octobre 2009 à 10:03

    @logique
    au début ça commence pas trop mal puis ensuite on commence à sentir qu’une certaine lassitude vient dans l’utilisation de l’orthographe et de la grammaire…
    dommage, ça enlève un peu de force au commentaire ainsi que beaucoup de lisibilité.
    sinon, je trouve ça triste que la masse humaine soit considérée par les puissants comme de la chair à canon, un résidu néfaste, une quantité négligeable.
    je me demande pourquoi, depuis le temps qui s’est écoulé depuis notre bonne vieille révolution, on les a pas encore tous passés par le fil de la guillotine.
    éliminer les puissants, c’est un peu une sorte de clause de sauvegarde de la vie sur cette planète qui n’est jamais appliquée ou presque (cf l’article de contreinfo sur la démographie des pays pauvres).

  3. logique 8 octobre 2009 à 10:32

    Desolé pour l’orthographe et la grammaire, j’ecris directement sans me relire. Et puis de toute façon je suis trés mauvais dans ces deux matières. Ont ne peut pas tout avoir et je ne veux pas non plus perdre trop de temps.

  4. Le Gaulois 8 octobre 2009 à 13:22

    @Logique
    ” j’ecris directement sans me relire”
    Vous avez tord, l’onanisme littéraire ne perturbe pas l’audition.
    En tout cas, c’est une qualité de ministre dans ce gouvernement
    Mais est-ce alors la peine qu’on vous réponde?
    Sinon vous avez piger pour les nouilles hier?

  5. DaFuture 8 octobre 2009 à 13:35

    La guerre ne coute rien aux US… ou en tous cas est complètement absorbée par l’économie, pour l’instant (cf comparaisons historiques des dépenses militaire / GBP), contrairement à l’idée qu’on peut en avoir en entendant juste les énormes chiffres.
    cf vieil article du NYT:
    http://www.nytimes.com/cfr/world/slot3_20080204.html?_r=1&ref=world
    Donc ils sont tout à fait capables d’en rajouter! C’est plus un problème de commandement.

  6. plein 8 octobre 2009 à 14:46

    @dafuture
    ben justement, le commandement ça doit pas être un gros soucis vu les abrutis qu’ils posent aux commandes…
    les soldats sont des truffes finies, des ados à peine pubère, shootés aux jeux de guerre, à la propagande et à substances psychotropes.
    les gradés sont des crétins finis incapables de mener une attaque efficace sans raser la moitié d’une ville et tuer 3x plus de civils que de combattants ennemis.
    à part armer leurs futurs ennemis et provoquer des génocides et des massacres inter ethniques, je ne vois pas ce que les USA sont capables d’autre en terme de guerre.
    on ne tient pas une invasion et encore moins une économie en dispensant le chaos à tout va. c’est le B A BA de l’art de la guerre (SunTzu).

  7. Idée 8 octobre 2009 à 15:09

    Synthèse éclairante mais aussi très inquiétante…
    Bravo Olivier.

  8. logique 8 octobre 2009 à 18:00

    @le gaulois,
    oui j’ais compris pour les nouilles, même si ce n’est pas mon plat favori.
    M’enfin, le but étant de récuperer les dollar contre de l’achat de matériels. Tout le monde y trouve sont compte. Sauf se qui seront amméné a l’utiliser.

  9. johnathan hart 8 octobre 2009 à 18:24

    @Logique,
    J’ai comencé à vous suivre mais les faute d’orhtographe et de gramaire m’ont decouragé et du cout, j’ai vu que yahvé pas plus de font que de forme

  10. Le Gaulois 8 octobre 2009 à 18:28

    @ Plein,
    C’est exactement ça. sauf que je l’ai déjà dit, s’il y a guerre c’est les Chinois qui vont la faire pour saisir des territoire en échange de dette non payer. Eux ils auront du matos, ils sauront s’en servir. Eux ils sauront se battre.
    Les US c’est fini on est dans une autre époque, il faut oublier les schémas que l’on a connu et compris, poubelle.
    Vous avez vus les défiler de leurs fêtes il y a 15 jours.
    Les guerriers sont recrutés parmi les meilleurs des écoles d’art martial ou les gosses rentrent à 4-5 ans

  11. logique 8 octobre 2009 à 19:10

    @hart,
    Tant pis pour vous.
    @la gaulois,
    encore une illusion. C’est difficile de partir conquérir le monde alors que l’on a du mal a comtroler sa population local. Et le problème des communistes c’est que le danger il est l’intérieur plus qu’as l’extérieur.

  12. Le Gaulois 8 octobre 2009 à 20:10

    @ Logique
    Ne sous estimons pas les Chinois. Ce n’est pas un communisme fermé comme la Russie de la guerre froide. Ils maitrisent parfaitement les ficelles du capitalisme. Je fréquente des chercheurs qui vont faire des conférences en Chine et ailleurs dans le monde, ils sont très impressionnés par l’intérêt des étudiants chinois et la pertinence des questions. Certes ils ont des problèmes mais ils peuvent les résoudre sans être ligotés par les dettes.
    P.S. je mettrai un oeuf, des lardons et du parmesan dans les nouilles la prochaine fois, c’est promis. Cela dit çà complique vachement la recette économique.

  13. logique 8 octobre 2009 à 22:31

    Je ne sous estime pas du tout les chinois, j’en connais certains et j’ais eu l’occasion de travailler avec. A part leur coté hypocrite de première je sais que se ne sont pas des cons loin de là. En plus il ont en sens du commerce hors pair.
    Par contre je ne pense pas qu’il ait a l’heure actuel la possibilité de prendre les reines du pouvoir mondial. Il sont encore trop préocupé par le controle de l’ordre a l’intérieur de leur frontière.
    Mais je reste bien conscient qu’ont pourra trés difficillement jouer sans eux, voir contre eux. Vu qu’il ont gagner la grande bataille de la mondialisation. Et surtout qu’il ont suent vaincre leurs adversaire en utilsant leur armes, le capialisme.
    Il peuvent faire autant art martiaux qu’il voudront, une balle cela viens de loin. et d’ici qu’il apprennent a les éviter, il leur faudra beaucoup d’entrenement et surtout beaucoup de chance.
    La cuisine italienne c’est pas mon truc, je préfere le rafinement de la cuisine japonaise.

  14. Lee 8 octobre 2009 à 23:20

    @logique
    et la cuisine chinoise ? c’est la meilleure avec la française.

  15. logique 9 octobre 2009 à 07:44

    @lee,
    franchement les nouilles, j’en raffole pas, qu’elle soit italienne ou chinoise.
    Se que j’apprécie de la chine c’est sa medecine, et surtout pas ses chausettes qui se désagrége en micro particule. C’est trés nocif a long terme.

  16. Le Gaulois 9 octobre 2009 à 08:10

    @Lee
    C’est vrai, trouve toi une mémé gauloise qui te tricote une paire de chaussette maison, avec de la laine de chez nous, avec le fil au bout et qui tombe en accordéon sur les godasses (ça se porte avec des godasses), tu verras ça tue à mort, tu ferras la différence.
    Jackie Chan était un guerrier sérieux avant d’en porter, depuis il est bidonné 24h/24h.

  17. Olivier 9 octobre 2009 à 12:36

    Le dollar est menacé, mais comme je le disais certains pays exportateurs n’ont pas intérêt à le voir s’effondrer trop vite par rapport à leur propre monnaie.
    On vient d’apprendre que des banques centrales asiatiques sont intervenues hier en renfort :
    http://online.wsj.com/article/SB125498941145272887.html

  18. logique 9 octobre 2009 à 13:24

    Ils sont pas completement fous les possesseurs de dollar. Et puis si il veulent garantir leur dollar en OR ou en argent un mon avis c’est qu’ils ne savent plus compter. C’est tout bonement imppossible. Alors je ne vous parle même pas d’effectuer les transactions ou allé faire vos course avec de l’or. Il faut arréter de réver.

  19. diogene 9 octobre 2009 à 16:47

    “l’horreur,l’horreur”(Coeur de Ténèbres, Joseph Conrad)

  20. Olivier 12 octobre 2009 à 19:48

    @logique : Pouvez-vous m’expliquer pourquoi une contrepartie en or des monnaies fiduciaires serait aujourd’hui “tout bonnement impossible” ?
    Le système de l’étalon-or a été la norme jusqu’à la décision de Nixon en 1971. Non seulement il ne fonctionnait pas si mal, en rendant notamment impossibles les dérives monétaires que l’on sait, mais un certain nombre de pays souhaiteraient son retour aujourd’hui… Ou tout au moins qu’on utilise l’or soit comme une monnaie de transition, soit comme une composante du panier de devises qui remplacerait le dollar.

  21. Dadounet 12 octobre 2009 à 22:24

    Pour répondre à la place de logique, je dirais qu’il y a beaucoup trop de diverses monnaies en circulation pour la contre-valeur actuelle de l’or et de l’argent.
    Alors je reprendrais la main pour dire que c’est bien la preuve qu’il y a beaucoup trop de monnaie-papier et que l’or et l’argent sont sous-évalués !

  22. muondo 20 mai 2011 à 19:15

    oui mais l’or est aussi tr

  23. hi 24 janvier 2019 à 21:53

    Wow, this piece of writing is fastidious, my sister is analyzing such things, therefore I am going
    to let know her.

  24. Hilario 26 janvier 2019 à 06:54

    A monetary advisor is your planning associate.

  25. Lilly 26 janvier 2019 à 21:35

    Very shortly this website will be famous amid all blogging users, due to it’s fastidious content

  26. Nelson 27 janvier 2019 à 06:46

    Wow, amazing blog layout! How long have you been blogging for?
    you make blogging look easy. The overall look of your site is
    great, as well as the content!

  27. Terrell 28 janvier 2019 à 00:58

    All varieties of investments come with sure risks.

  28. brazil nuts cholesterol 6 février 2019 à 23:58

    Everything is very open with a really clear clarification of
    the challenges. It was truly informative. Your site is very useful.
    Thank you for sharing!

  29. Homepage 7 février 2019 à 23:33

    I just want to mention I am newbie to blogging and definitely liked you’re page. Almost certainly I’m planning to bookmark your blog post . You really have perfect articles. With thanks for sharing your webpage.

  30. Shalanda 11 février 2019 à 02:08

    And that is an funding risk worth taking.

  31. Luvenia Tomaro 15 février 2019 à 22:05

    If I start a blog on Myspace, will it get listed in search engines like Google? If so, is there a way to keep them from being crawled?. . Thank you.

  32. Bettina 18 février 2019 à 01:34

    All sorts of investments include certain dangers.

  33. Wilhemina 18 février 2019 à 03:20

    And this is an funding threat price taking.

  34. John Deere Technical Manuals 19 février 2019 à 02:59

    This is really intriguing, You’re a particularly competent author. I’ve signed up with your feed furthermore count on finding your personal incredibly good write-ups. Additionally, I have shared your site throughout our social networks.