Le Blog Finance

Gaz/Venezuela : Repsol et Eni confirme le potentiel d’un nouveau gisement

Actualités, Matières premières Commentaires fermés

Cardon-4-gas-venezuela Symbolique du peu de confiance accordée aux propos de l'impétueux Hugo Chavez, le Président du Venezuela ?

Le groupe espagnol Repsol YPF et l'italien Eni (détenteurs des droits de prospection à part égales de 50% ) ont confirmé vendredi le potentiel de l'important gisement de gaz découvert dans l'off-shore vénézuelien … ôtant ainsi le doute sur une possible intox ?

Selon les deux pétroliers, sa production devrait être de plus d'un million de mètres cubes de gaz par jour.

Selon un communiqué du groupe espagnol, le " champ pourrait contenir des réserves récupérables comprises entre un et 1,4 milliard de baril équivalent pétrole".

De quoi satisfaire la demande de gaz de l'Espagne pendant cinq ans, ajoute par ailleurs Repsol, confirmant ainsi les annonces faites en septembre dernier.

Dans les faits, le puits Perla 1X, situé dans le champ Cardon 4, s'enfonce de 3.147 mètres dans le sol, sous une profondeur d'eau de soixante mètres, dans le golfe du Venezuela. Des chiffres qui correspondent à ceux mis en avant le 11 septembre dernier.

Ce gisement constitue ainsi la plus importante découverte du groupe Repsol en ce qui concerne le gaz. Il est prospecté à part égales de 50% par Repsol YPF et l'italien Eni.

Selon ce dernier, le "gisement pourrait contenir une quantité de gaz supérieure aux 160 milliards de mètres cube (1 milliard de barils équivalent pétrole) précédemment estimés". D'autres puits devront être forés afin de mieux définir les réserves du gisement.

Le groupe italien précise par ailleurs que durant les essais de production, le puits a produit un gaz de grande qualité avec une capacité d'environ 600.000 mètres cubes par jour, soit approximativement 3.700 barils équivalent pétrole par jour, et 500 barils de condensats par jour.

Conformément à la nouvelle loi vénézuélienne, la compagnie nationale PDVSA détiendra 35% des parts relatives au développement du site, les autres groupes disposant chacun de la moitié des 65 % restant, soit 32,5% chacun.

Sources : Reuters, AFP

Partager cet article

Article de

Les commentaires sont fermés