Le Blog Finance

124052585555

Partager cet article

Article de

43 commentaires

  1. feyrehr 8 septembre 2009 à 11:05

    et quid du flux migratoire ?

  2. gb 8 septembre 2009 à 11:11

    Question subsidiaire: quel est le mouvement global de migration des retraités ? Sont-ils en concurrence avec les jeunes actifs pour trouver des 2/3 pièces près du centre et des services ou préfèrent-ils rester/aller au vert ? Il me semble avoir lu que les jeunes retraités restaient au vert et que les personnes plus âgées se rapprochaient du centre.

  3. vir2lman 8 septembre 2009 à 12:35

    C’est pour cela qu’il faut penser au viager, si vous voulez de plus de renseignement sur le viager qui redeviens a la mode allé faire un tours sur notre site internet http://www.costes-viager.com vous trouverez tous les renseignements et annonces pour réaliser l’affaire de votre vie âgée.

  4. JeromeL 8 septembre 2009 à 15:26

    Merci Patrick pour ce bel hommage.
    Je croyais divaguer sans fin dans le désert avec ma théorie de la fin du papy-boom.
    Bon, sérieusement, il est bon de rajouter que nous avons également affaire à une génération possédant bien souvent une “résidence secondaire” (un terme évoquant plus la science fiction à ma génération que “rayon laser” ou “téléportation”), voire même parfois plusieurs biens en locations, bref, on risque d’avoir

  5. Cedric 8 septembre 2009 à 15:50

    Dans 20 ans, les babyboomers de l’an 2000 seront en âge d’acheter… Je veux bien être baissié et/ou réaliste mais prédire l’évolution de l’immobilier dans 20 ans relève du pur délire…

  6. dd 8 septembre 2009 à 16:01

    Et les conséquences de la grippe A vous y avez pensé?

  7. wayside 8 septembre 2009 à 18:41

    Prenons la grande Deutschland pour exemple …

  8. pigeon 8 septembre 2009 à 18:50

    bonsoir,
    il n’y aura pas d’effondrement de l’immobilier malgré que je le souhaite (je n’aime pas payer 2x les choses), mais seulement un effritement comparable à ce qui se passe en allemagne.
    Le gouvernement, qui a déjà prévu le cas de figure et même d’autres d’ailleurs dans ses simulations (évolution des revenus, épargne, démographie …) nous pondra les mesures incitatives pour que ces biens soient loués aux jeunes.
    Comme cela, les biens mis en vente resteront à un prix coïncidant étrangement à la capacité d’endettement d’un ménage au 1/3 de ses revenus sur 20/25 ans.

  9. gedubon-tb 8 septembre 2009 à 19:35

    Cédric écrit des choses inexactes.
    Dans 20 ans les “baby boomers” de 2000 auront 20 ans et seront donc au début de leurs études. Pas question d’acheter, donc. Ils devront attendre 10 ans de plus avant d’acheter, ce qui nous amène à 2030. C’est loin, 2030…
    En plus, une augmentation de 5% du nombre de naissances en 2000 n’a rien à voir avec un baby boom.
    Wayside à raison, en revanche. L’Allemagne n’a pas connu de bulle.

  10. pyramide 8 septembre 2009 à 22:54

    Si on regarde une pyramide des ages
    (par exemple ici : http://www.insee.fr/fr/themes/document.asp?ref_id=ip1106&reg_id=0&page=graph#graphique1 )
    on voit que nous sommes à peu près exactement au moment ou les derniers babybomers (ou les premiers enfants des premiers babybomers) dépassent 35 ans, c’est à dire l’age moyen des primo-accédants (de mémoire, à vérifier) tandis que le papy-boom débute vraiment, avec l’arrivée à l’age de la retraite des générations nombreuses nées à partir de 1946.
    bien sûr la tendance à la décohabitation (liée aux séparations) et au “déserrement” (plus de m2 par personne) peut, si elle se poursuit, contrarier la baisse de la population en age d’accéder à la propriété mais il y a peu de doute qu’avant 2035 (le baby-boom a duré environ 30 ans) la demande de m² nouveaux sera peu dynamique.
    La remontée de la fécondité constatée dans les dernières 10 années n’est pas spectaculaire et elle mettra longtemps avant de fournir de nouveaux accédants.
    Sur un autre sujet mais important pour juger des apports possibles de nouveaux acheteurs à relativement court terme : le chômage des jeunes à atteint au 2ème trimestre 2009 son record historique (voir insee), et les diplômés de 2009 ne sont pas encore dans ces chiffres.

  11. guigui 9 septembre 2009 à 02:20

    @jeromeL
    extrait de son commentaire, (j’en ris encore…)
    ” il est bon de rajouter que nous avons également affaire à une génération possédant bien souvent une “résidence secondaire” (un terme évoquant plus la science fiction à ma génération que “rayon laser” ou “téléportation”)”
    Il est clair que je crois plus à la téléportaion qu’à ma résidence secondaire. Une résidence primaire serait la bienvenue :) et pas sur 20 ans de crédit type “looser du juste prix.”
    Sinon pour le cornofulgure & le fulguropoing (dans ta face) je pense qu’il sera découvert et appliqué avant que les gens aient remboursés leur crédit de 25 ans.
    Résidence secondaire, quel humour ce jéromeL. Ceci-dit, les résidences secondaires sont souvent de petites maisons/appart perdus en brousse (+/- les gars, je sais…). Donc si l’immo continue comme ça, leur prix sera dérisoire… On vivra tous dans une résidence secondaire, sans avoir de résidence primaire :)
    hahaha, résidence secondaire, hou hou hou, hi hi hi et encore je suis cadre sup, sinon c’est la crise cardiaque assurée.

  12. Jarod006 9 septembre 2009 à 10:31

    Déja ceux qui sont née avant 1980 sont a 70% proprio d’un crédit et pour 25 ans..ceux qui sont née en 1990 sont loin d’avoir les revenue suffisant pour acquérir un bien (y doivent acheter a leur fréres a + 30%)…
    Et la génération 2000 auront le plein emploi croyez vous ??
    Pour reconstruire le pays peu étre.
    Nos gd parent avait les champs et la maison, nos parent la gd distribution et l’appart, nos enfant le discount et la rue (ou chez papa, maman), et leurs enfants…

  13. JeromeL 9 septembre 2009 à 12:59

    @guigui : facile de se moquer des autres d’un

  14. Extatic 10 septembre 2009 à 00:11

    Toute cette histoire des “papy boomers” me fait penser au problème du chomage qui devait soit-disant se résoudre avec des départs en retraite en masse à partir de 2007…Mais les statisticiens se sont trompés! Le papy-boom ne viendra pas à notre secours. Il n

  15. Guigui 10 septembre 2009 à 01:41

    @JeromeL
    tu n’as rien compris, je suis de ton coté puisque je dit qu’avant d’avoir une résidence secondaire j’aimerai déjà en avoir une “primaire”.
    Le fait de précisé que je suis “cadre sup ce n’est pas pour frimer mais pour dire que bcp de cadre sup sont dans ma situation… Acheter une baraque pour y vivre avant d’en acheter une pour passer ses WE.
    Visiblement tu n’as rien compris…

  16. JeromeL 10 septembre 2009 à 11:22

    @Extatic
    Les statisticiens, comme personne, d’ailleurs, n’avaient pas prévu la crise que nous vivons. Il y a toujours des impondérables. N’empêche, cette génération, par le biais de prix bas (voir courbe de Friggit) et d’une inflation grignotant l’argent emprunté a acquis facilement des biens maintenant hors de portée. On peut reprocher à cette génération de s’être gavé de biens foncier, de s’être laissé griser par le sentiment de richesse induit par la prise de valeurs des biens et par la facilité à emprunter au fil du temps qui lui a fait perdre le contact avec la réalité des gens qui bossent tous les jours pour se loger dans des conditions indignes. Là, il y a vraiment une fracture générationnelle. Et les résidences secondaires sont un exemple de cette facilité à acquérir un bien “de confort” quand la génération suivante peine à acquérir son premier toit comme le dit Guigui. Mais, comme on le disait plus haut, la disparition de cette masse de propriétaires va innonder le marché de biens, pas toujours adapté à la demande des générations suivantes, c’est vrai, mais si le marché est alors convalescent, ça ne l’arrangera pas. Et d’autre part, cette génération ne va pas disparaître d’un coup, mais au fil du temps. Une veuve restera-t-elle seule dans une grande maison loin du centre-ville ? Continuera-t-elle de payer les charges d’une maison à 200km où elle ne met plus les pieds, quand elle aura perdu les revenus de son conjoint ? Un cardiaque continuera-t-il de passer son temps dans le jardin en plein cagnard ? Des changements sociaux de grande envergure vont arriver avant la disparition du dernier papy-boomer, avec une implication dans l’immobilier, mais bien malin qui pourrait les prévoir avec certitude. Ce sera, à mon avis, plutôt l’immobilier des littoral et des campagnes plutôt que celui des grandes villes qui sera touché.

  17. Chris 11 septembre 2009 à 13:39

    Ca tombe bien pour moi : j’ai une résidence secondaire pas trop chère sans pouvoir posséder la principale (cadre, mais parisien…).
    Ce dont je m’aperçois en lisant ces commentaires intéressants c’est qu’en termes de patrimoine ce ne sera pas l’affaire du siècle.
    AU moins j’aurai un toit, un jardin à la campagne mais pas dans la pampa.
    .
    Car on peut croiser cette interrogation avec une autre, déjà (un peu) d’actualité :
    .
    quel impact aura le coût de l’énergie sur les choix immobiliers dans 10-20 ans ?

  18. JeromeL 11 septembre 2009 à 15:11

    Bien sûr que ce ne sera pas des biens très intéressants, mais ils viendront en masse sur le marché. Pour le coût de l’énergie, tu peux ajouter le coût du transport, la taxe carbone arrivant à un moment où le prix du pétrole a baissé, mais à mon avis, ça va vite repartir à la hausse.
    Donc, des apparts restant cher en centre-ville, ou des maison loin du centre moins chères, mais avec des dépenses de chauffage et de transport très élevés. Parce que oui, le coût de l’énergie va continuer de grimper.

  19. jojo 16 septembre 2009 à 23:14

    vous supposez que les retraites vont pouvoir être payées sans problème dans les prochaines années mais ce n’est pas certain. Dès cette année il y a un souci cf. “Aucune décision n’est encore prise, mais le temps presse. Le plafond de découvert de trésorerie accordé à l’Agence centrale des organismes de sécurité sociale (Acoss), liée à la dette sociale, est actuellement de 18,9 milliards. Or, selon le ministre des comptes publics, “il doit être relevé à 30 milliards avant le 10 octobre, faute de quoi les retraites ne pourront pas être versées…”

    source le Monde

  20. JeromeL 17 septembre 2009 à 12:00
  21. Willian 24 janvier 2019 à 23:17

    This is my first time visit at here and i am genuinely happy to
    read all at one place.

  22. brazilian wax near me 25 janvier 2019 à 16:08

    Hi, i think that i saw you visited my site thus i came to “return the favor”.I’m
    attempting to find things to enhance my site!I suppose its ok to use a few of
    your ideas!!

  23. Cristine 25 janvier 2019 à 21:17

    Thanks a lot for sharing this with all people you actually understand what you’re speaking approximately!
    Bookmarked. Please additionally seek advice from my website =).
    We will have a hyperlink alternate contract among us

  24. brazil flag vector 25 janvier 2019 à 22:43

    Hi to all, the contents present at this site are genuinely remarkable for people knowledge, well,
    keep up the good work fellows.

  25. Forest 26 janvier 2019 à 13:21

    Schwab Intelligent Portfolios invests in Schwab ETFs.

  26. Earle 26 janvier 2019 à 14:32

    Monetary advisors business is individuals enterprise.

  27. Sybil 26 janvier 2019 à 22:45

    Schwab Clever Portfolios invests in Schwab ETFs.

  28. Kandis 27 janvier 2019 à 02:21

    And this is an funding risk value taking.

  29. James 27 janvier 2019 à 10:00

    Thank you on your curiosity in Funding Recommendation.

  30. Orville 27 janvier 2019 à 12:37

    All kinds of investments come with sure risks.

  31. brazilian wax for men 27 janvier 2019 à 15:57

    I like what you guys are up too. This kind of
    clever work and coverage! Keep up the terrific works guys I’ve
    added you guys to blogroll.

  32. Robyn 27 janvier 2019 à 21:19

    All kinds of investments come with sure dangers.

  33. brazilian steakhouse tacoma 28 janvier 2019 à 01:19

    I have read so many content on the topic of the blogger lovers however this piece of writing is actually a pleasant article,
    keep it up.

  34. Jamey 6 février 2019 à 01:08

    A monetary advisor is your planning companion.

  35. Clark 7 février 2019 à 03:36

    Monetary advisors business is people business.

  36. Damion 8 février 2019 à 05:34

    Schwab Clever Portfolios invests in Schwab ETFs.

  37. Makayla 8 février 2019 à 06:48

    And that is an funding threat worth taking.

  38. Lucinda 11 février 2019 à 01:57

    Now it is time to choose your specific investments.

  39. Christiane 11 février 2019 à 03:29

    Thank you on your interest in Investment Advice.

  40. Janelle 11 février 2019 à 05:34

    Schwab Intelligent Portfolios invests in Schwab ETFs.

  41. Rolando 11 février 2019 à 09:09

    Thanks in your curiosity in Investment Advice.

  42. Sammie 18 février 2019 à 02:00

    All sorts of investments include certain risks.

  43. Ivory 19 février 2019 à 02:07

    And that is an funding risk price taking.