Le Blog Finance

Rafale : le Brésil persiste … et pourrait bien signer

Simulateur-rafale Si le suspens demeure quant à une possible acquisition de plusieurs appareils Rafales de Dassault par le Brésil, les choses semblent se préciser de jour en jour … tout en tentant de ne pas faire hurler aux loups les concurrents du constructeur français.

Une tâche bien difficile.

Le ministre de la défense brésilien, Nelson Jobim, a confirmé, mercredi la préférence de son pays pour l'avion de combat Rafale.

Motif invoqué : le transfert de technologie associé proposé par Dassault. "Il y a effectivement de la part du gouvernement une option pour la France. Il suffit que la France respecte ses engagements" de transfert sans restriction de technologie et de prix équivalents à ceux payés par les forces armées françaises, a ainsi déclaré le ministre lors d'une audience au Sénat.

Rappelons tout de même que les Français ne sont pas les seuls à convoiter le "gâteau". L'appareil Gripen du suédois Saab et le F/A-18 Super Hornet de l'américain Boeing sont également en compétition.

Reste à savoir si suédois et américains sont prêts à aller aussi loin que Dassault en terme de transfert de technologie.

Or, Nelson Jobim a affirmé à plusieurs reprises que les Etats-Unis n'offraient pas la même garantie dans le domaine. Même si, le transfert de technologie "nécessaire" pourrait être associé dans le cadre d'achats de F-18."Je suis avocat et je travaille avec la jurisprudence. Les précédents que j'ai des Etats-Unis sont mauvais"  a par ailleurs souligné le ministre. 

Pour ma part, je suis surprise de voir que la presse internationale ne cherche pas tant que cela à "mettre un visage" sur les potentiels acquéreurs des rafales made in Brazil.

Car la question fondamentale pourrait bien là …. Difficile de croire que Washington soit prêt à transférer de la technologie militaire au Brésil … pour que celui-ci s'empresse de vendre des appareils …. au Venezuela … Car qui d'autre en Amérique Latine pourrait à la fois disposer du budget pour acquérir des appareils de ce type et de la volonté pour ce faire. A par peut-être la Bolivie, à terme ?

Précisons également que le président brésilien, Lula da Silva a d'ores et déjà laissé entendre à maintes reprises que la décision serait politique et qu'il s'impliquerait personnellement sur le choix final de l'appareil.

Vendredi, le Chef d'Etat brésilien a par ailleurs déclaré qu'il attendait de Dassault la "même flexibilité" que celle démontrée par Nicolas Sarkozy sur la possibilité "offerte" au Brésil de construire des rafales sur son sol et de les exporter en Amérique latine.

Selon Lula, le Président français serait le Chef d'Etat étranger à lui avoir donné son accord pour transférer la technologie au Brésil mais également pour autoriser la construction de l'appareil sur territoire brésilien en vue de le proposer dans toute l'Amérique latine.

Des propos qui interviennent alors que le ministre vénézuélien des Affaires étrangères, Nicolas Maduro, a jugé dépourvue d'une quelconque "justification politique ou morale" la demande de "transparence" sur les achats d'armes du Venezuela à la Russie formulée mardi par la secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton.

Lors d'une conférence de presse conjointe avec le président uruguayen Tabaré Vazquez, tous deux avaient dit craindre "une course à l'armement" en Amérique du Sud.

Dimanche, le président Hugo Chavez avait annoncé que la Russie avait accordé un crédit de 2,2 milliards de dollars au Venezuela pour l'achat d'armement russe. Des acquisitions justifiées selon lui par la nécessité de protéger les gigantesques réserves en hydrocarbures du bassin pétrolifère face à la menace de l'"empire" américain"

Quant à la Russie, cette dernière s'inquiète d'auta

nt plus d'une possible vente de rafales au Brésil, qu'une telle opération est susceptible selon elle d'entraîner une diminution du coût de l'appareil français.

Créant ainsi un avantage concurrentiel pour la France dans l'autre compétition qui fait rage : l'appel d'offres menée par l'Inde en vue d'acquérir 126 chasseurs.

Partager cet article

Article de

24 commentaires

  1. yp 17 septembre 2009 à 12:07

    Le Grippen est bourré de technologies américaines soumises au droit d’exportation américain – ces restrictions de transfert de technologies sont réelles. Ce qui interesse le Brésil c’est sa souveraineté nationale – et cela, seule l’offre francaise peut la lui apporter.
    Il semblerait par ailleurs, que des 3 avions en lice, seul le rafale soit en mesure de s’opposer aux nouveaux Sukhoi-35 Vénézueliens : La vente de Rafales aux Venézueliens est dont très peu probable.
    Le rafale pourrait baisser son prix de moitié que le marché Indien resterait sans doute inaccessible (pressions américaines, achat récent de Su-35).
    Pour finir, le contrat concernant le Rafale est un petit morceau d’un accord de coopération stratégique bien plus important (sous marins, y compris un nucléraire) entre les deux pays. Un accord à long, voir très long terme…

  2. Abdel 17 septembre 2009 à 22:41

    Il ne faut pas opposer le Venezuela et le Brésil mais plutôt les pays inféodés aux USA et les pays indépendants.
    Le Vénézuela et le Brésil se défendent contre l’ingérence des américains qui considère l’Amérique du Sud comme leurs pré carré.
    Pour plus d’informations :
    http://www.dedefensa.org/article-leur_doctrine_de_monroe__31_08_2009.html
    http://www.dedefensa.org/article-le_rafale_au_bresil_une_declaration_de_guerre_08_09_2009.html

  3. yp 18 septembre 2009 à 10:58

    Il est clair que l’Amérique du Sud refuse désormais toute ingérance étrangère ; le radicalisme idéologique de Chavez et la modération diplomatique de Lula sont néanmoins condamnés à s’opposer de plus en plus…

  4. Abdel 18 septembre 2009 à 15:20

    @yp
    Bien que les tempéraments soient différents, Lula (sans oublier l

  5. yp 18 septembre 2009 à 23:07

    La question concernant l

  6. Elisabeth 19 septembre 2009 à 11:13

    Mais à qui donc seraient destinés les éventuels rafales assemblés au Brésil ?

  7. Abdel 19 septembre 2009 à 14:41

    @Elisabeth
    Voici la liste de pays en Amérique du Sud ayant en service un avion de combats de fabrication française :
    Equateur : 14 Mirage F1JE / JA , 2 Jaguar EB (ex Breguet) 6 Jaguar ES (exBréguet)
    Pérou :12 Dassault Mirage 2000P/DP ,14 mirage 5 en réserve
    Vénézuéla : 16 Mirage 50EV/DV
    Colombie : 10 Mirage 5COA 2 Mirage 5COD 1 Mirage 5COR
    Chili : 25 Mirage 5
    Argentine : 8 Mirage 5P,2 Mirage IIIBE,4 Mirage IIIDA,15 Mirage IIIE et 11 Super Etendard pour la Marine d’Argentine
    Brésil : 12 Mirage 2000 RDI , les Mirage III ont été retirés du service en décembre 2005, après 33 ans de carrière .
    En fait , tous les pays en Amérique du Sud ayant les moyens d’avoir des avions de combats à réaction possèdent des avions français.
    On peut constater, à la vue de cette liste, le viellissement des avions alignés.

  8. Abdel 19 septembre 2009 à 15:19

    Voici un exemple du danger que représente l’achat de matériel américain :
    “La Bolivie voulait acheter six L-159 ALCA, des biplaces légers d

  9. lionnel 2 octobre 2009 à 13:30

    La société exportatrice d’armements russe Rosoboronexport a estimé vendredi avoir de “bonnes
    chances” de remporter un important contrat de vente d’avions de chasse Su-35 au Brésil, alors que la
    France avait récemment assuré qu’elle décrocherait l’offre avec 36 Rafale.”Nous pensons que notre
    offre a de nombreux avantages et nous avons de bonnes chances de remporter le contrat”, a déclaré à l’AFP un porte-parole de Rosoboronexport, Viatcheslav Davydenko.”Notre offre contient un important programme de transfert de technologies — qu’il s’agisse de services techniques, réparations, et tout ce qui est nécessaire à la fabrication (d’avions de chasse) Su-35 au Brésil”, a déclaré de son
    côté le directeur de Rosoboronexport, Anatoli Issaïkine, cité par l’agence Interfax.Outre la Russie,
    des offres ont été déposées par des concurrents français, américain et suédois.Le président
    français, Nicolas Sarkozy, avait assuré le 23 septembre que le contrat de vente au Brésil de 36
    Rafale, avion de chasse jamais exporté, serait signé.”Il y a un accord politique, qui fait qu’on
    négocie le contrat et le contrat sera signé comme les sous-marins” vendus au Brésil en décembre
    2008, avait-il déclaré à New York, en marge de l’assemblée générale de l’ONU.Le président brésilien
    avait donné son accord de principe à l’achat du Rafale à l’occasion d’une visite de M. Sarkozy début
    septembre.L’avion français fait figure de favori, en raison notamment des importants transferts de
    technologies concédés par Dassault pour obtenir un contrat estimé à cinq milliards d’euros par la
    France.La Suède a offert au Brésil de développer en commun l’avion de combat Gripen NG, dans un
    effort pour améliorer son offre face au Rafale, tout comme les Etats-Unis qui ont également promis
    aux autorités brésiliennes le transfert de technologie “nécessaire” à la fabrication du F/A-18 Super

  10. Elisabeth Studer 11 octobre 2010 à 23:55

    L’Inde va attribuer un contrat pour 126 avions de chasse en juillet (armée)
    AFP | 08.10.10 | 13h50
    L’Inde devrait attribuer un contrat de 12 milliards de dollars pour 126 avions de chasse vers juillet 2011, soit près de quatre ans après avoir lancé ce colossal appel d’offres, a déclaré vendredi le chef de l’armée de l’air.
    “Si tout va bien, le contrat devrait être signé vers le 30 juillet l’an prochain”, a déclaré P.V. Naik, cité par l’agence Press Trust of India.
    Les six principaux géants mondiaux de l’aéronautique sont sur les rangs pour fournir au pays, soucieux de renouveler sa flotte vieillissante de MiG-21, 126 avions de chasse MMRCA (Medium Multi Role Combat Aircraft).
    La bataille se joue entre le russe MiG et ses MiG-35 et MiG-29, les américains Boeing –avec son F/A-18E/F Super Hornet– et Lockheed Martin avec le F-16, ainsi qu’entre le Rafale du français Dassault Aviation, l’Eurofighter Typhoon européen d’EADS, BAE Systems et Finmeccanica, ainsi que le Gripen du suédois Saab.
    En août 2007, l’Inde avait lancé pour la première fois un appel d’offres international: jusqu’ici, New Delhi négociait de gré à gré, surtout avec les Russes, les anciens alliés de la Guerre froide.

  11. brazilian steakhouse tacoma 25 janvier 2019 à 21:24

    I do not even know how I ended up here, but I thought this post
    was good. I do not know who you are but certainly you are going to a
    famous blogger if you are not already ;) Cheers!

  12. Alisha 26 janvier 2019 à 06:11

    Contemplate investments that offer rapid annuities.

  13. brazil nuts selenium 26 janvier 2019 à 06:37

    I really like what you guys are usually up too.
    This sort of clever work and coverage! Keep up the
    wonderful works guys I’ve added you guys to my own blogroll.

  14. Camille 26 janvier 2019 à 06:51

    It’s really a nice and useful piece of info. I’m satisfied that you simply shared
    this useful info with us. Please keep us up to date like this.
    Thank you for sharing.

  15. Marcela 27 janvier 2019 à 22:10

    Traders do pay direct and indirect costs.

  16. Emanuel 27 janvier 2019 à 22:40

    And that is an investment risk worth taking.

  17. Jason 28 janvier 2019 à 07:14

    Fastidious respond in return of this matter with solid arguments and telling everything on the
    topic of that.

  18. Continued 7 février 2019 à 22:55

    I simply want to say I’m newbie to weblog and absolutely savored your web blog. Almost certainly I’m planning to bookmark your site . You certainly come with really good stories. With thanks for sharing with us your web page.

  19. Tractor Workshop Manuals 9 février 2019 à 14:46

    Will you mind basically if I cite a pair of your blogposts given that I give you acknowledgement combined with sources back to your web page? My web page is within the comparable area of interest as your own and my web site visitors will gain from many of the material you present on this site. Please be sure to inform me if it is okay with you. Kind regards!

  20. Ines 11 février 2019 à 03:42

    A monetary advisor is your planning partner.

  21. Klaus 12 février 2019 à 03:14

    Think about investments that supply instant annuities.

  22. Donny Knighten 16 février 2019 à 04:32

    how can u get rid of unwanted files on ur computer….like old movies u deleted that are still on the computer or books that were digital?!.

  23. Lolita Seajack 18 février 2019 à 13:44

    Should I start a blog or website for addiction/recovery related information?