Le Blog Finance

Proglio : départ de Veolia, arrivée chez EDF ?

Proglio-veolia Petit arrangement entre ami ? Qui sait … Alors que les relations "amicales"  qu'entretiennent Nicolas Sarkozy et l'actuel PDG de Veolia, Henri Proglio, n'ont de secret pour personne, le site internet du journal Le Point affirme que ce dernier pourrait prendre les rênes d'EDF, en vue de remplacer Pierre Gadonneix.

Une proposition qui lui avait d'ores et déjà été faite en 2004, et qu'il avait déclinée à l'époque.

Selon l'hebdomadaire, l'Elysée aurait proposé à Henri Proglio – certes déjà administrateur d'EDF – de devenir le patron du groupe énergétique français.

Le "nominé" aurait accepté, sous réserve de pouvoir conserver une fonction non exécutive chez Veolia, qu'il dirige depuis dix ans.

Rappelons tout de même au passage que les résultats peu glorieux du groupe et les deux "profit warning"  annoncés par Veolia ont fait perdre au titre 70% de sa valeur à la Bourse de Paris durant la seule année 2008. Un départ qui tombe à pic ?

Précisons par ailleurs qu'un conseil d'administration d'EDF doit se réunir le 23 septembre. A l'ordre du jour : la désignation de six nouveaux administrateurs représentant les actionnaires, parmi lesquels se trouvera le futur PDG. Ces six administrateurs seront élus officiellement lors d'une assemblée générale le 5 novembre. Le PDG d'EDG devant être nommé à la suite par décret sur proposition du conseil d'administration d'EDF.

Parmi les principaux "nominés" se trouvent également Henri Guaino, conseiller spécial de l'Elysée, Anne Lauvergeon, présidente du groupe nucléaire Areva, et Patrick Kron, patron d'Alstom.

Sources : AFP, Le Point, Le Figaro, enviro2b.com

Partager cet article

Article de

1 commentaire

  1. Elisabeth 10 septembre 2009 à 00:04

    Dans son édition à paraître jeudi, les Echos confirme les informations du Point, ajoutant que Henri Proglio souhaiterait dans ce cadre rapprocher EDF et Veolia.
    “Le patron de Veolia Environnement, déjà administrateur de l’entreprise publique, accepterait de prendre la succession de Pierre Gadonneix s’il pouvait conserver un rôle au sein du géant des services à l’environnement et orchestrer un rapprochement entre les deux entreprises”, écrit à “La Une” le quotidien économique, qui cite “plusieurs sources concordantes”, non identifiées.
    “Henri Proglio est prêt à terminer sa carrière avec un défi de ce genre, mais pas n’importe comment et sans abandonner ce qu’il a fait”, ajoute Les Echos, citant cette fois une source proche du P-DG du spécialiste des services à l’environnement.