Le Blog Finance

Nestlee Ironie de l’Histoire. Si Johnny a choisi la Suisse pour payer moins d’impôt, Nestlé menace de partir du pays s’il se voit soumis au plafonnement des salaires de ses dirigeants.

Une “petite révolution” en quelque sorte puisque Nestlé représente tout un symbole pour la Suisse.

Nestlé pourrait quitter  le territoire helvète en cas de plafonnement des salaires, menace ainsi son président Peter Brabeck, lors d’une interview parue dans le journal “Sonntag”. Ajoutant, que le cas échéant, “ce serait le début de la fin“.

Emboitant le pas à leurs homogues de l’Union européenne, certains politiques helvétiques pourraient en effet décider de plafonner les salaires des dirigeants d’entreprises. Ce qui n’est guère du goût de Peter Brabeck

Si de telles mesures sociales étaient mises en oeuvre, le patron de Nestlé affirme que se posera alors la question de savoir si la Suisse restera “le bon emplacement” pour le groupe. “La Suisse doit faire attention à ne pas perdre ses avantages comparatifs“, considère ainsi Peter Brabeck.

Rappelons que Nestlé qui  qui a son siège à Vevey (Confédération Helvétique), a réalisé l’an dernier un bénéfice net de 18 milliards de francs suisses (17,3 milliards de dollars, 11,9 milliards d’euros). Un monumental manque à gagner pour les pouvoirs publics si le géant de l’alimentaire quittait les lieux … sans compter les “délocalisations” forcées.

Dans une virulente diatribe, Peter Brabeck pointe également ce qui pourrait bien être le fin mot de l’histoire : “les pressions sur la place financière helvétique étaient prévisibles. Les signaux étaient là. Si on avait réagi à temps, les choses ne seraient pas allées aussi loin“, ajoute-t-il. Le PDG de Nestlé serait-il directement impacté ? Allez savoir …

La sécurité juridique, auparavant comparable à un bloc de granit, est en train de s’effriter“, souligne-t-il. Le célèbre secret bancaire helvétique semblait donc avoir du bon pour certains …

Mais depuis, les temps ont changé. A la suite d’une action en justice intentée auprès d’un tribunal US contre le géant du système bancaire suisse UBS, ce dernier a accepté de révéler l’identité de  plus  de 4.000 clients américains.

 Le patron de Nestlé a par ailleurs réitéré ses craintes quant à la révision en cours du droit des sociétés. Pointant du doigt les conséquences – néfastes à cses yeux – d’une élection annuelle des membres des conseils d’administration.

“Il n’est pas bon que l’horizon de décision devienne toujours plus court. Aucun conseil d’administration ne peut comprendre en une seule année de quoi il en retourne” a-t-il ainsi affirmé.

Sources : ATS, 20minutes, LCI

Partager cet article

Article de

14 commentaires

  1. hi 25 janvier 2019 à 00:35

    It’s appropriate time to make some plans for the future and
    it is time to be happy. I’ve read this post and if I could I
    want to suggest you few interesting things or tips. Maybe you could write next
    articles referring to this article. I want to read even more things about it!

  2. Arianne 26 janvier 2019 à 21:52

    Monetary advisors business is folks business.

  3. Cathryn 27 janvier 2019 à 02:29

    Traders do pay direct and oblique costs.

  4. Pasquale 6 février 2019 à 03:18

    Take into account investments that supply immediate annuities.

  5. Hiram 8 février 2019 à 05:26

    Schwab Intelligent Portfolios invests in Schwab ETFs.

  6. Demetrius 8 février 2019 à 05:28

    Thank you in your curiosity in Investment Recommendation.

  7. Dorthy 8 février 2019 à 07:25

    Monetary advisors business is folks enterprise.

  8. Trena 9 février 2019 à 02:46

    And that is an funding danger value taking.

  9. Sherlene 9 février 2019 à 03:27

    This is true for funding advice as properly.

  10. Cruz 10 février 2019 à 16:37

    And that is an investment risk worth taking.

  11. Valeria 11 février 2019 à 05:51

    And this is an investment danger worth taking.

  12. Wiley 12 février 2019 à 03:31

    Contemplate investments that offer fast annuities.

  13. Bell 18 février 2019 à 02:40

    Monetary advisors business is people enterprise.

  14. Louella 19 février 2019 à 02:29

    Now it’s time to pick your particular investments.