Le Blog Finance

Des efforts pour mettre la Fed sous controle

On a beau critiquer les Etats-Unis, mais vu de notre Europe vieillissante dirigée par des people assez grotesques, ce grand pays est en passe de nous donner quelques leçons de démocratie dans les prochaines semaines. Pendant que Sarkozy essaie de faire l'intéressant avec les bonus des traders, un certain nombre de coins sont enfoncés dans l'indépendance de la Federal Reserve (qui, comme son nom ne l'indique pas, reste un consortium de banques privées chargées de réguler le monetary supply): je veux parler de la résolution HR 1207 (Federal Reserve Transparency Act) de Ron Paul et de la sentence de la juge Preska dans l'affaire Bloomberg L.P. contre la Federal Reserve.

Le premier cas est assez bien connu des lecteurs de Zero Hedge (dont je fais partie depuis qu'ils ont dévoilé le scandale du High Frequency Trading de Goldman Sachs et autres dès avril 2009): il s'agit d'un projet de résolution à la chambre des représentants initialement démarré par Ron Paul, un élu républicain du Texas assez haut en couleurs (dans le genre ultra-conservateur). A la surprise général, son projet de loi visant à soumettre le Fed Chairman à un audit approfondi lors d'une audition effectuée par le Congrès US a rapidement reçu un nombre important de soutiens: non seulement tout le camp républicain s'est rangé derrière lui (et contre Obama qui vient de reconduire Bernanke tellement en avance que ça ne peut qu'apparaitre suspect), mais aussi une centaine de démocrates. L'adoption de la résolution est prévue à la Chambre des Représentants en octobre 2009. On rève d'un amendement de ce genre en Union Européenne …

Le projet Ron Paul n'est pas le seul à tenter de se mettre en travers de la planche à billets démentielle de l'Uncle Ben's récemment reconduit dans ses fonctions (certaines mauvaises langues disent que Obama lui a rendu les clefs de son hélicopère): depuis novembre 2008, un procès était en cours à Manhattan opposant Bloomberg L.P., une division du groupe d'information financière Bloomberg, au Board of Governors of the Federal Reserve. Là encore, à la surprise générale, la sentence du juge a condamné, sur la base du Freedom of Information Act, la Fed à dévoiler les bénéficiaires et les montants des prets alloués depuis le ballooning de son bilan (en gros, depuis septembre 2008, les TARP, TALF, PPIP … etc). Rappelons qu'aux USA, la situation est assez étrange, puisque la Fed semble etre un cartel d'intérets privés ayant le droit de gérer la devise publique sans la moindre restriction dans la taille de son bilan. Le groupe d'information financière, vraissemblablement flairant le scoop du siècle, a ainsi intenté une action en justice afin d'obtenir la révélation publique des bénéficiaires de la discount window de la Fed (on imagine surtout la Fed de New York, l'ancienne maison de Tim Geithner, ce dernier étant très énervé par cette histoire). Evidemment, une procédure en appel est à l'ordre du jour, et la Fed a demandé un ajournement de l'obligation qui lui est faite de fournir les informations sous 5 jours ouvrés à compter du 24 aout 2009, le temps de faire examiner sa demande en appel: c'est l'objet de la video en ouverture de ce billet.

On peut spéculer sur l'idée que la remontée en flèche de AIG hier après-midi, couplée à la chute du Dollar Index, soit liée à la remise d'un document rédigé par la Clearing House prétendant qu'une telle révélation publique serait synonyme de chaos bancaire avec bank runs garantis. L'argument semble toutefois plutot faible, comme si peu d'efforts y avaient été dédiés. La prédominance des zombie stocks dans les volumes d'échanges sur le NYSE est un fait avéré: personne n'a aucune idée de la fair value de ces valeurs, mais en tout cas, elles montent! Quelque soit maintenant le dénouement de ce rally (bear rally ou bull market), on aura au moins appris quel est l'effet réel des "injections de liquidités pour sauver le système": une nouvelle bulle!

Partager cet article

Article de

8 commentaires

  1. jrm 28 août 2009 à 19:54

    Il est bien regrettable qu’il faille des événements aussi graves pour passer de politiciens communicants à des politiciens agissants.
    Bientôt on verra NS annoncer à la TV : “A partir de maintenant, je le dis clairement, si vous êtes vendeur de voitures, et que vous ne vendez pas de voiture, vous ne toucherez pas de part variable.”

  2. Laurent Gosse 28 août 2009 à 20:26

    Pas mal, celle-là! :-)
    Plus sérieusement, la première impulsion est venue du peuple américain, qui, à la fin, est bien plus malin et actif que la population retraitée et en pleine régression infantile que nous avons en UE. C’est bien triste, mais c’est ainsi!

  3. Le Gaulois 28 août 2009 à 23:23

    Soyons Sarkosiste!
    Les élus doivent être exemplaire.
    Appliquons la nouvelle règle d’octroi des bonus des traders aux émoluments des politiques.
    Ex:
    L’augmentation que N.S. s’est attribué devrait être proportionelle à l’augmentation du pouvoir d’achat des gars de Gandrange.
    Borloo devrait touché son salaire seulement quand une maison Borloo sort de terre.
    Christine Lagarde en fonction de la véracité de ses prévisions de croissance.
    Je vous laisse continuer chez vous si ça vous amuse…

  4. Philippe 29 août 2009 à 08:35

    Un excellent article sur le blog rebeltraders la réponse de la FED en résumé peut être formulée ainsi:
    “Ne me pousser pas à la transparence sinon ce sera terrible pour l’économie”
    extrait :
    NEW YORK (Reuters)

  5. pierre 29 août 2009 à 09:03

    Merci pour ce post qui privilegie lhonnetete intellectuelle au “cocorico”
    mais appele ron paul un conservateur me parait une erruere. Je suis pas expert en polititque americaine, mais ron paul nappartient pas aux republicains “famille, travail, patrie”. Cest un libertarien = les politiques sont la pour assurer le respect des libertes individuelles et rien dautres.
    Par exemple, sur le mariage gay, (ou toutes les formes formes de couple) il dirait ca regarde la vie privee des gens, ils font ce quils veulent… cest pas tres “conservateur” ca.

  6. logique 29 août 2009 à 11:44

    Tout le monde se posait des questions, il semblerait que les réponses n’est plus besoin d’être détailler. C’est un tellement gros bordel qu’ont ne peut même pas en parler.
    Ilsemblerait donc que la FED a su a elle toute seul faire plus que le communisme et l’islamisne rassemblé. C’est a dire détruire en 15 années ce que les deux autres n’ont malgrés tout pas réussi a faire. Trop fort c’est ricains, comme quoi le danger provient rarement de l’exterieur, il est toujours l’objet de trahison et de corruption a l’interieur de ses propres mur.
    D’ailleur une bonne lecture a se sujet
    “Freud – Moïse et le monothéisme”. Un peux de révisionisme historique, sur l’origine possible du déclin de l’egypte et la créeation d’une terre d’ancien esclave.

  7. line 29 août 2009 à 18:06

    L’ “ownership of the federal reserve” serait le suivant:
    http://www.land.netonecom.net/tlp/ref/federal_reserve.shtml
    Je reste au conditionnel car je n’ai pas verifie la source (** Federal Reserve Directors: A Study of Corporate and Banking Influence ** – - Published 1976).

  8. Abdel 30 août 2009 à 00:32

    Le système ne se tira pas une balle dans le pied.
    A moins que cela soit le chaos à Washington pour que la proposition de Ron Paul passe.
    Un monde aussi corrompu (ou lobby) puisse s’auto détruire, signe la fin d’une idéologie : américanisme
    http://www.dedefensa.org/article-hr_1207_la_loi_ron_paul_ou_la_fed_rattrapee_par_la_realite_13_06_2009.html