Le Blog Finance

Rio Tinto fait baisser les valeurs minières

Rio-tinto-logo Les valeurs minières se sont échangées à la baisse mercredi sur les Bourses européennes, tout particulièrement sur la place de Londres.

La raison ? L'annonce faite la veille par le groupe Rio Tinto, présentant des résultats et perspectives peu réjouissants.

Vers 14H15 GMT, à Paris, Arcelor Mittal perdait ainsi 7,16% à 22,37 pence et Eramet 10,07% à 188,60 euros. A Londres, les minières n'étaient pas à la fête, Anglo American perdant ainsi 5,42% à la même heure à 1.588 pence, Vedanta 6,89% à 1.391 pence, Xstrata 7,12% à 665,50 pence, Antofagasta 7,38% à 583,50 pence et Rio Tinto elle-même 23,01% à 2.178 pence. Le titre cloturant en baisse de 23,86 % à 2154 pence.

La chute du titre du groupe anglo-australien est due en grande partie à une mauvaise communication opérée lors du lancement de son augmentation de capital de 15,2 milliards de dollars.

Le prospectus accompagnant cette opération comportait – chose assez rare – les résultats trimestriels du groupe … lesquels montrant une baisse de 45% du bénéfice avant impôt au premier trimestre, à 1,6 milliard de dollars, les résultats de ses divisions aluminium et cuivre ayant été pénalisés par le recul des prix.

Le chiffre d'affaires subit quant à lui une chute vertigineuse de 28% à 9,5 milliards de dollars, contre 2,94 milliards de dollars il y a un an à la même période.

Le groupe minier a souligné par ailleurs que le résultat courant de sa division minerai de fer avait augmenté de 7,9%, à 988 millions de dollars. Cependant, la division aluminium a accusé une perte courante de 481 millions de dollars, par rapport à un bénéfice courant de 330 millions de dollars l'an dernier à la même période.
Le résultat courant de sa division cuivre et diamants a plongé de 79% en un an, à 182 millions de dollars.

Elément de nature à générer quelques craintes sérieuses : Rio Tinto emploie plus de 20 fois dans son document de présentation les termes "incertain" ou "incertitude". Le groupe note par exemple que "l'environnement commercial pour le reste de 2009 reste incertain", ou que "des incertitudes" demeurent sur la fixation du prix de certains métaux avec la clientèle.

Cerise sur le gâteau …. voire plutôt dans le clafoutis : cette situation a conduit le groupe à ne pas verser de dividende intermédiaire ce trimestre.

Histoire d'enfoncer le clou, Rio Tinto a par ailleurs ajouté que "l'importante réduction récente du prix des matières premières et de la demande mondiale pour le produits du groupe a eu, et devrait encore avoir un effet contraire important sur l'activité, les conditions financières et le résultat des opérations du groupe".

Le groupe ajoute aussi que "la Chine est une source de demande importante" pour lui et "qu'une réduction des importations des produits du groupe par la Chine a eu, et pourrait continuer à avoir un effet contraire important sur les résultats".

Sources : AFP, Dow Jones Newswires

Partager cet article

Article de

2 commentaires