Le Blog Finance

Le plan Geithner attire les fonds d’investissements

Geithner-obama Bonne nouvelle de l'autre côté de l'Atlantique ? Le Trésor américain a annoncé mercredi que ses projets de partenariats public-privé

Partager cet article

Article de

6 commentaires

  1. el gringo 29 avril 2009 à 21:27

    Une petite coquille dans l’article : “Elles devront ensuite faire preuve de leur capacité à lever 500 millions de fonds privés”. C’est plutôt 500 milliards mais de nos jours, on n’est plus à ça près.
    Pour revenir en France, les actifs illiquides de Natixis sont passés de 31 à 50 milliards d’un coup de baguette magique.
    “Des actifs risqués représentant un total de 31 milliards d’euros en montant “pondéré” au 31 décembre 2008 (après application des règles bancaires en vigueur) – mais un montant de 50 milliards d’euros en valeur absolue, qui aurait même grossi depuis cette date ! – ont été cantonnés au sein même de la banque, afin d’être gérés en extinction”.
    L’Etat a prévu de recapitaliser le nouvel ensemble (Natixis + CE + BP) à hauteur de 5 milliards d’euros ce qui sera nettement insuffisant pour éponger les pertes à venir.
    http://www.lemonde.fr/la-crise-financiere/article/2009/04/27/la-remise-a-flot-de-natixis-priorite-des-caisses-d-epargne-banques-populaires_1185994_1101386.html

  2. el gringo 29 avril 2009 à 21:50

    La FED va racheter pour 1750 milliards de dollars de titres et autres dettes d’ici cet automne.
    “The Federal Reserve will purchase a total of up to $1.25 trillion of agency mortgage-backed securities and up to $200 billion of agency debt by the end of the year. In addition, the Federal Reserve will buy up to $300 billion of Treasury securities by autumn.”
    http://www.federalreserve.gov/newsevents/press/monetary/20090429a.htm

  3. Elisabeth 29 avril 2009 à 22:47

    merci El Gringo pour votre vigilance

  4. el gringo 13 mai 2009 à 22:48

    Natixis vient d’annoncer les résultats de son premier trimestre 2009. La banque enregistre sur la période un résultat net part du groupe négatif à hauteur de -1. 839 ME, lourdement affecté par une perte de 1,9 Md EUR de la structure de cantonnement liée à la poursuite de la dégradation de l’environnement économique et financier au 1er trimestre – immobilier commercial et résidentiel, dégradation des rehausseurs de crédit.
    L’apport de 3,5 MdsE de Fonds propres Tier one décidé par les actionnaires de référence et devant intervenir avant le 30 juin 2009, permet le maintien d’une structure financière solide, le ratio Tier one étant de 9,4%:
    1,5 MdEUR sous forme d’avance d’actionnaires
    2,0 MdEUR sous forme de TSSDI
    Cet apport s’inscrit dans le cadre de la constitution du nouveau groupe auquel l’Etat a confirmé l’apport de 5 MdsE, dont 2 MdsE avant le 30 juin compte tenu de l’état d’avancement du projet de rapprochement.
    Il ne reste donc plus en théorie qu’une bonne quinzaine de milliards de dette à éponger pour Natixis pour sa structure de cantonnement. Cette structure regroupe un portefeuille d’actifs illiquides d’une valeur de 33,7 milliards d’euros (ce montant est une valeur pondérée), qui ont été isolés du reste des actifs de l’établissement mais dont le montant réel dépasse les 50 milliards et dont le montant continue d’augmenter.

  5. el gringo 13 juillet 2009 à 10:29

    L’Etat ne laissera aucune banque faire faillite, répète Guaino
    Henri Guaino, conseiller de Nicolas Sarkozy, répète que l’Etat français ne laissera aucune banque, ni Natixis ni une autre, faire faillite.
    Dans un entretien au Parisien, la “plume” du président de la République demande davantage de régulation et un changement profond des comportements dans la finance mondiale.
    Interrogé sur les difficultés de Natixis, il déclare : “Quoi qu’il arrive, l’Etat ne laissera aucune banque en France faire faillite. Mais on ne sait pas exactement ce qu’il y a dans les bilans”.
    Filiale commune des Banques populaires et des Caisses d’épargne, Natixis a accusé en 2008 une perte nette de 2,799 milliards d’euros.
    Pour Henri Guaino, les pays du G20, qui se sont réunis début avril à Londres et se retrouveront à Pittsburgh fin septembre, doivent imposer la transparence aux banques.
    “Les banques ne truquent pas leurs comptes. Mais elles ont développé des produits si complexes que personnes ne sait réellement ce qu’ils valent ni le risque qu’ils font courir à la banque. Les nouvelles règles ne seront efficaces que si elles conduisent à réduire cette opacité et cette complexité”, dit-il.
    “Il faut imposer la transparence, poser des règles qui interdisent aux banques de financer la spéculation, qui les contraignent à assumer les risques qu’elles prennent, qui excluent des modes de rémunération qui conduisent les opérateurs financiers à prendre des risques inconsidérés avec l’argent des autres”, ajoute le conseiller de Nicolas Sarkozy.
    http://fr.reuters.com/article/frEuroRpt/idFRLD53276720090713
    Natixis est en train de réaliser un tour de passe-passe financier la semaine dernière pour renforcer ses fonds propres de 0.2% à 0.4% sans augmentation de capital ce qi renforcera sa solvabilité à court terme mais cela sera très insuffisant pour éponger les pertes à venir estimées entre 15 et 20 milliards.
    http://www.boursier.com/vals/FR/natixis-nouvelles-operations-avec-bpce-pour-renforcer-les-fonds-propres-news-339768.htm
    Selon certains experts, il faudra sans doute passer par la création d’une “Bad Bank” pour éponger les pertes sachant que l’Etat ne pourra y contribuer à plus de 50% sous peine de voir les pertes de Natixis comptabilisées dans son déficit.
    http://www.slate.fr/story/6827/banques-populaires-caisses-dépargne-la-fusion-de-tous-les-dangers

  6. el gringo 25 août 2009 à 23:48

    Demain (le mercredi 26 août à 11 heures), les résultats de Natixis pour le deuxième trimestre 2009 seront annoncés. Ils ne s’annoncent guère brillants, les analystes évaluant les pertes entre 400 et 900 millions avec toujours un portefeuille de 35 milliards d’actifs illiquides (qui valait plus de 50 milliards avant la crise).
    Néanmoins, Natixis ne fera pas appel à l’aide de l’Etat, les maisons mères ayant décidé de garantit les pertes qui seront cantonnées dans une Bad Bank en interne.
    http://www.lesechos.fr/info/finance/020111042646-natixis-devrait-beneficier-de-la-garantie-de-sa-maison-mere.htm
    Pendant ce temps, les placements hasardeux continuent.
    http://www.lasvegassun.com/news/2009/aug/24/stations-legal-battle-heats-bankruptcy-case/