Le Blog Finance

Le rachat de Sun loin de faire briller le cours d’Oracle

Oracle_sun Tout semblait pourtant réuni pour espérer voir le soleil scintiller à l'horizon du groupe. Mais les augures semblent avoir donné leur verdict : l'accord concernant le rachat de Sun par  Oracle a fait reculer le titre lundi à Wall Street.

Les investisseurs semblent avant tout surpris qu'en pleine crise l'éditeur de logiciels débourse la bagatelle de 7,4 milliards de dollars pour racheter le groupe informatique.

Vers 15H15 GMT, le titre Oracle cédait ainsi 2,52% à 18,54 dollars, dans un marché en forte baisse.

Selon les termes de l'accord dévoilé lundi par les deux groupes, Oracle va racheter l'intégralité des actions Sun à un prix de 9,50 dollars par titre, représentant 5,6 milliards de dollars.

En retour, le titre de Sun bondissait quant à lui à la même heure de 36,08% à 9,13 dollars.

Rappelons que l'offre d'Oracle est plus élevée que les 9,40 dollars proposés début avril par IBM pour racheter Sun Microsystems. L'intéressé ayant alors rejeté l'offre qu'il jugeait sous-évaluée.

En incluant la reprise de la dette de Sun, le montant total de la transaction est coquette somme, puisqu'il s'agit de 7,4 milliards de dollars.

Le président d'Oracle, Safra Catz, a déclaré que l'acquisition, qui devrait être bouclée cet été, ajouterait au minimum 15 cents par action aux résultats dans la première année complète après l'achèvement de l'opération.

Selon lui Sun apporterait plus de 1,5 milliard de dollars supplémentaires au bénéfice d'exploitation d'Oracle au cours de la première année, puis 2 milliards l'année suivante.

Selon les analystes, les objectifs d'Oracle seraient de gagner des parts de marché dans la gestion de données. Certains estiment également que l'éditeur de logiciels adopte ainsi une attitude défensive, en s'assurant un développement optimal et un alignement stratégique sur de deux technologies clés de Sun : le langage de programmation Java sur lequel est basée la gamme de logiciels Fusion Middleware d'Oracle, et le système d'exploitation Solaris, principale plate-forme pour les logiciels de bases de données d'Oracle.

Ironie du sort en quelque sorte mais surtout fine stratégie, l'accord devrait renforcer la position d'Oracle face à IBM. Le directeur général de Microsoft Steve Ballmer s'est dit quant à lui "très surpris" par l'opération entre Oracle et Sun.

Sources : AFP, Reuters

Partager cet article

Article de

13 commentaires

  1. Chris Hartwig 21 avril 2009 à 11:25

    Il me semble qu’il est habituel de voir le cours de la société qui achète tomber et celui de la société qui est achetée monter…
    Quant à la valeur de Sun… je pense qu’elle est surtout stratégique pour Oracle… et je trouve que ce rachat est plus encourageant pour les clients de Sun que si l’acheteur avait été IBM ! J’aurais eu peur de l’avenir de l’offre de Sun…

  2. Finlay 26 janvier 2019 à 06:20

    I am not sure where you’re getting your information, but good
    topic. I needs to spend some time learning much more
    or understanding more. Thanks for wonderful information I was looking for this
    information for my mission.

  3. Brayden 26 janvier 2019 à 11:48

    Think about investments that provide quick annuities.

  4. Nidia 26 janvier 2019 à 14:00

    That is true for investment recommendation as properly.

  5. Nereida 26 janvier 2019 à 16:13

    Hey there! Someone in my Facebook group shared this site with us so I came to take a look.

    I’m definitely loving the information. I’m bookmarking and will be tweeting
    this to my followers! Excellent blog and fantastic design.

  6. Florian 27 janvier 2019 à 14:17

    Schwab Intelligent Portfolios invests in Schwab ETFs.

  7. Mack 7 février 2019 à 02:41

    Schwab Clever Portfolios invests in Schwab ETFs.

  8. Keenan 9 février 2019 à 04:22

    Schwab Intelligent Portfolios invests in Schwab
    ETFs.

  9. Rafael 9 février 2019 à 05:51

    A monetary advisor is your planning companion.

  10. Amado 12 février 2019 à 07:31

    Contemplate investments that supply quick annuities.

  11. Florrie 16 février 2019 à 02:06

    That is true for funding recommendation as effectively.

  12. Mitchel 16 février 2019 à 02:06

    A monetary advisor is your planning companion.

  13. Thalia 18 février 2019 à 03:15

    Traders do pay direct and oblique prices.