Le Blog Finance

Maroc : rupture des relations diplomatiques avec l’Iran

Bahreiniran Rien ne va plus entre le Maroc et l’Iran. Le royaume chérifien a annoncé vendredi la rupture de ses relations diplomatiques avec la République islamique d’Iran via un communiqué du ministère des Affaires étrangères et de la coopération.

Sujet de leur discord : un différend diplomatique concernant le royaume du Bahrein, dirigé par une famille sunnite et seul Etat majoritairement chiite de la péninsule arabique.

- Les tensions entre l’Iran et le Bahreïn à l’origine de la crise

Le conflit entre Rabat et Téhéran  trouve son origine   dans les tensions nées entre  l’Iran et Bahreïn  après la déclaration de l’ancien président du parlement iranien, Ali Akbar Nateq Nouri, – actuellement responsable du bureau du Guide suprême de l’ayatollah Ali Khamenei -  lequel aurait qualifié Bahreïn de "14e province iranienne" historique.

L’Iran a finalement fait savoir à Bahreïn qu’il respectait sa souveraineté et qu’il ne voulait pas "rouvrir les dossiers du passé" sur ses revendications sur ce royaume.

Mais désormais, c’est avec le Maroc, que les choses s’enveniment.

- Le soutien du Maroc au Bahreïn vivement critiqué par Téhéran

Alors qu’à la suite de cette affaire,  le roi Mohamed VI adressait un message de soutien musclé du Maroc au Bahreïn, réaffirmant le principe de souveraineté de cet Etat,  un communiqué officiel iranien en date du 20 février  critiquait vertement le soutien du Maroc à "l’unité et à l’intégrité territoriale du royaume de Bahreïn".
Il n’en fallait pas plus pour mettre le feu au poudre …

- Le Maroc proteste contre les critiques marocaines

Le Maroc a décidé vendredi  de rompre ses relations diplomatiques avec l’Iran, dix jours après avoir rappelé, pour consultations, son chargé d’affaires par intérim à Téhéran, afin de protester contre des "expressions inopportunes" contenues dans le communiqué officiel iranien en date du 20 février.

Selon Rabat, l’Iran aurait protesté contre la position marocaine en convoquant le jour même le chargé d’affaires du Maroc au ministère iranien des Affaires étrangères. Le ministre marocain des Affaires étrangères, Taieb Fassi Fihri convoquant parallèlelment l’ambassadeur d’Iran à Rabat, Vahid Ahmadi, pour lui faire part de ces protestations.

Fassi Fihri avait alors affirmé à l’ambassadeur iranien que le soutien du Maroc au Bahreïn s’expliquait par "l’attachement du royaume à la légalité internationale, aux relations de bon voisinage entre les pays et sa pleine solidarité avec un Etat frère, membre des Nations unies, actif au sein de la Ligue arabe".

Selon le ministère marocain des Affaires étrangères, "l’attitude inadmissible" de l’Iran, "dirigée contre le seul Maroc, est doublée au demeurant, d’un activisme avéré des autorités de ce pays, et notamment de sa représentation diplomatique à Rabat, visant à altérer les fondamentaux religieux du royaume, à s’attaquer aux fondements de l’identité ancestrale du peuple marocain et à tenter de menacer l’unicité du culte musulman et le rite malékite sunnite au Maroc".

"Ce type d’actions structurées et soutenues, ajoute le ministère, "constituent une ingérence intolérable dans les affaires intérieures du royaume".

- Le Maroc s’étonne  d’être le seul pays « visé » par l’Iran

M.Fassi Fihri s’est particulièrement  étonné que le Maroc ait été "le seul  à avoir été convoqué en la personne de son chargé d’affaires à Téhéran, après avoir exprimé sa solidarité avec Bahreïn".  Les médias marocains rappelaient samedi que le Maroc n’avait pas été le seul pays à avoir soutenu Manama.

"Un délai d’une semaine a été donné aux autorités iraniennes pour expliquer pourquoi elles ont choisi le Maroc, et seulement le Maroc, et tenu des propos inacceptables et inappropriés" à son encontre, a par ailleurs déclaré vendredi soir M. Fassi-Fihri.

- L’Iran  « surpris » de la position marocaine

Samedi, l’Iran s’est dit  surpris par la décision prise par Rabat de rompre ses relations diplomatiques avec Téhéran, tout en rejetant  les accusations d’"ingérence" iranienne au Maroc.

"Le ministère iranien des Affaires étrangères exprime sa surprise (…) et insiste sur le fait que les accusations concernant l’intervention dans les affaires intérieures marocaines sont sans fondements et totalement rejetées", affirme un communiqué. "La décision marocaine va à l’encontre de l’unité du monde islamique", considérée comme "nécessaire pour défendre le peuple palestinien", ajoute par ailleurs  le texte.

L’Iran demande encore au Maroc de faire attention aux pièges tendus par les "ennemis du monde islamique, en particulier les sionistes blessés par les récentes histoires du peuple palestinien à Gaza".

- Le Maroc  rejette  les fondements de la réaction marocaine

Les tensions sont  alors montées d’un cran,  le Maroc rejetant "vigoureusement les fondements et les commentaires de la réaction des autorités iraniennes".

Le ministère marocain des Affaires étrangères a ainsi estimé samedi soir que "le contexte » était  « totalement différent".  Tout en précisant que le Maroc avait "réagi à l’attitude irrespectueuse de l’Iran à son égard et à son ingérence inadmissible dans (ses) positions souveraines, notamment lorsqu’il s’agit de défendre la légalité internationale et l’intégrité des Etats". 

"Toute tentative de l’Iran de nier ou d’esquiver sa responsabilité dans la détérioration des relations bilatérales n’est qu’un artifice inacceptable rejeté par le royaume chérifien", a-t-il été souligné, ajoutant que "l’Iran doit assumer son entière responsabilité dans cette dégradation des rapports bilatéraux dont il connaît parfaitement les origines".

Le Maroc "est, comme il l’a toujours été, au premier rang des défenseurs des intérêts et des causes de la Oumma islamique et de la question palestinienne", conclut le ministère marocain des Affaires étrangères. "Il n’a donc aucune leçon à recevoir de quiconque sur ces questions, dont l’Iran ne peut en aucun cas se considérer le seul porte-parole"  poursuit-il.

"En faisant référence aux circonstances que traverse actuellement la Oumma islamique et en particulier à la question palestinienne, l’Iran fuit ses responsabilités et tente d’élargir un problème strictement bilatéral à des questions dont elle n’a ni le monopole, ni la légitimité exclusive", ajoute par ailleurs le communiqué du ministère des Affaires étrangères.

- Chiites contre sunnites  ou unicité  du monde islamique ?

Alors que de nombreux pays arabes sunnites s’inquiètent de l’influence grandissante de l’Iran chiite dans la région, le programme nucléaire controversé de Téhéran n’est pas fait pour arranger les choses.

Le Maroc  semble  craindre pour  sa part une  tentative de l

Partager cet article

Article de

29 commentaires

  1. Elisabeth 9 mars 2009 à 00:53

    Maroc : Un écrivain bahreïni salue les positions historiques de SM le Roi Mohammed VI à l’égard du monde arabo-islamique.
    L’écrivain-journaliste bahreïni, M. Sayed Diyaa Al Moussaoui, a salué “les positions historiques” de SM le Roi Mohammed VI à l’égard du monde arabo-islamique, dans un article publié dimanche dans le journal bahreïni “Al Bilad”.
    Le Maroc, son Souverain réformateur, SM le Roi Mohammed VI en tête, a à son actif plusieurs positions de solidarité à l’égard du monde arabo-islamique et du Royaume de Bahreïn, souligne M. El Moussaoui, dans cet article intitulé “le Roi du Maroc et la position historique à l’égard de l’arabité du Bahreïn”.
    Le Royaume de Bahreïn, gouvernement et peuple, ne peut pas oublier la position solidaire du Maroc, indique-t-il, ajoutant qu’”il n’est pas étonnant que le Maroc, direction et peuple, reste un allié stratégique du Royaume de Bahreïn”.
    “Nous en tant que peuple, nous saluons cette position historique”, écrit l’écrivain bahreïni, qui a exprimé ses vifs remerciements à SM le Roi et au peuple marocain pour la solidarité du Maroc avec le Bahreïn.
    Et d’ajouter: “Nous Bahreïnis, comme l’a déclaré notre ministre des Affaires étrangères, nous sommes solidaires avec Rabat contre les agissements de la représentation diplomatique d’Iran au Maroc et c’est peu pour ce pays arabe et pour ses positions soutenant le Bahreïn sur tous les plans”.
    MAP

  2. Elisabeth Studer 9 mars 2009 à 00:59

    Déclaration de M6 le 20/02
    S.M. le Roi exprime la solidarité du Maroc avec le Bahreïn suite à des déclarations iraniennes attentatoires à sa souveraineté
    suite à des déclarations iraniennes attentatoires à sa souveraineté
    : 20.02.2009
    Sa Majesté le Roi Mohammed VI a adressé un message de solidarité au Roi du Bahreïn, S.M. Hamad Ibn Aissa Al Khalifa, suite aux déclarations «suspectes et dangereuses» de certains milieux iraniens portant atteinte à l’inviolabilité et à la souveraineté du Royaume du Bahreïn. «Partant des liens solides de la fraternité sincère, de la solidarité agissante et de la foi inébranlable en le destin commun entre nos deux Royaumes frères, nous exprimons à Votre Majesté notre extrême préoccupation des déclarations suspectes et dangereuses qui ont émané, ces derniers temps, de certains milieux iraniens qui ont voulu attenter à l’inviolabilité et à la souveraineté du Royaume du Bahreïn frère et à la sacralité de sa sécurité régionale et territoriale», a souligné le Souverain.
    S.M. le Roi a indiqué que «ces déclarations abjectes à l’endroit d’un pays arabe frère et membre actif dans son environnement régional et au sein de la communauté internationale ont suscité notre fort étonnement et notre profonde inquiétude», exprimant sa ferme condamnation de ces déclarations et sa solidarité absolue avec S.M. le Roi du Bahreïn et son peuple authentique.
    «Nous considérons de même que ces déclarations absurdes sont en contradiction flagrante avec les principes et les règles du droit international, ainsi qu’avec les valeurs de coexistence et de bon voisinage auxquelles incite notre religion islamique tolérante», a ajouté le Souverain.
    S.M. le Roi a réitéré au Roi du Bahreïn son «engagement à rester fidèle aux liens excellents et aux relations distinguées qui unissent nos personnes ainsi que nos deux pays frères et qui nous placent à l’avant-garde des pays solidaires avec votre noble pays qui est fermement attaché à votre conduite sage et éclairée».
    S.M. le Roi a exprimé ses sincères sentiments d’estime et de considération qu’il voue à l’auguste personne du Roi du Bahreïn, et sa profonde fierté des liens solides et constants qui unissent le Maroc au Bahreïn frère, et qui ont toujours été «empreints d’une affection profonde et sincère, d’une coopération fructueuse et d’une solidarité agissante en toute circonstance». Le Souverain a imploré Le Tout Puissant de préserver le Souverain bahreïni, de lui accorder longue vie et de couronner de succès ses nobles actions pour concrétiser les aspirations de son pays frère à davantage de progrès, de cohésion, de prospérité et de grandeur».
    Par MAP

  3. Nenuphar 9 mars 2009 à 09:14

    Waouh ! Non seulement un article détaillé mais en plus un condensé des échanges inter gouvernementaux pour accentuer le propos. Mais en fait est-ce que cette « affaire » n

  4. chagnon 9 mars 2009 à 10:21

    Merci, enfin un commentaire équilibré et surtout réaliste.
    Le Maroc a ses problèmes et ses positions vis-à d’Israël sont claires.
    Les palestiniens n’attendent rien du Maroc depuis longtemps

  5. Elisabeth Studer 9 mars 2009 à 10:28

    merci à tous pour vos commentaires très éclairés
    et merci à nenuphar pour ses compliments,
    effectivement j’ai souhaite mettre le paquet pour faire le point exhaustif sur le sujet, declarations à l’appui, car les termes ont toute leur importance

  6. lionnel 9 mars 2009 à 11:57

    que de paicifisme… ils sont tellement cool ces irannien, en plus ils soutiennent les palestiniens (apres avoir tué des centaines de milliers de sunnites, mais bon ca en s’en fou.. vraiment on comprend pas le maroc !!!??? ,Téhéran aurait effectué un nouveau tir expérimental de missile. Mais les agences de presse iraniennes divergent quant à la portée de ce dernier.
    En effet, l’agence de presse semi-officielle Fars a annoncé le test d’un missile air-mer d’un rayon d’action de 110 km, pouvant être utilisé par des avions contre des objectifs navals.
    Cent dix kilomètres est une portée nettement inférieure à celle du missile Shahab, qui, selon les autorités iraniennes, peut parcourir deux mille kilomètres et atteindre ainsi le territoire israélien et les bases américaines de la région du Golfe.
    Parallèlement, la chaine de télévision iranienne anglophone rapporte dimanche 8 mars que l’Iran a procédé à un nouvel essai de tir de missile longue portée.
    Mercredi 4 mars, un responsable iranien avait déclaré que les missiles de la République islamique pouvaient désormais atteindre des sites nucléaires israéliens.
    “Toutes les infrastructures nucléaires disposées à travers le territoire sous occupation du régime sioniste peuvent être atteintes par les missiles de défense iraniens”, avait affirmé Mohammad Ali Jafari, le commandant en chef des gardes de la Révolution islamique. Ces propos avaient été rapportés par l’ISNA, agence de presse estudiantine iranienne.

  7. Nenuphar 9 mars 2009 à 13:56

    Le sujet est “Maroc, rupture des relations diplomatiques avec l’Iran”. Les allégations sionistes sur le potentiel militaire de l’Iran veulent en fait détourner l’attention sur le réel danger des sionistes dont on a eu l’avant goût au cours de la dernière boucherie de Gaza. Alors de grâce, évitez de nous barber avec vos sempiternelles jérémiades de victimes éternelles. C’est bien le monde à l’envers, on veut à tout prix nous faire croire que les agresseurs sont des victimes, des vessies pour des lanternes en somme. Mais on n’est pas dupes.

  8. Adouhey 9 mars 2009 à 16:03

    Voilà qu’à propos de tout, ici un différend entre Maroc et Iran, (re)surgissent les poncifs ressassés et éculés. Entre autres: “génocide des palestiniens” et “boucherie à Gaza” .
    Il y a donc une explication universelle, unique (et commode) à tout ce qui va de traves dans le monde, et c’est bien entendu Israêl.
    A tous ceux qui annonent la même langue de bois et à tout propos, je dis: “Cessez de nous prendre pour des demeurés”.
    Tiens, je vous livre un scoop: Israël et l’Iran n’ont aucune frontière commune (pas plus que la Grèce avec l’Espagne par exemple), et que je sache, il n’y a non plus aucun litige d’aucune sorte entre Israël et l’Iran. Alors expliquez moi SVP pourquoi l’Iran developpe une telle posture de GRAND CHAMPION face à Israël au point de déclarer vouloir (et pouvoir) l’anéantir ?
    L’explication est sans doute à chercher dans les ambitions régionales et internationales de l’Iran, et c’est probablement là le fond du litige entre le Maroc et l’Iran.

  9. Nenuphar 9 mars 2009 à 18:19

    Ce n’est pas un secret que d’affirmer que Israël vit en perpétuelle guerre avec ses voisins grâce à l’appui de ses relais occidentaux et plus particulièrement des USA qui se servent de lui comme d’un chien de garde sur les richesses moyen-orientales.

  10. haydar 9 mars 2009 à 18:52

    I love Iran

  11. lamouchetsétsé 9 mars 2009 à 19:27

    Le maroc, c’est pas le pays premier producteur mondial de cannabis? C’est pas une arme de destruction massive, mais bon à forte dose ça doit faire rire bien des jeunes en Europe, en Algérie (ouvrez la frontière s’il vous plait pour le kif) et dans bien d’autres endroits.

  12. mohamed 10 mars 2009 à 15:20

    merci internet, n’importe qui peut s’auto proclammer analyste politique, zorro ou soeur emmanuelle voire meme les 3 a la fois, en regurgitant des slogans betement appris mais mal digeres en guise d’arguments betons.
    “une fuite en avant du maroc”, hein ? alors comme ca ce pays de 32 millions d’ames agit par l’entremise de son chef d’etat et toutes ses brochettes de diplomates … comme dans une mauvaise fiction pour ados : avec pour le role du mechant cowboy l’oncle sam, chavez dans le role du gentil indien, l’eminense grise etant bien evidemment tenue par un juif et le fourbe, donc arabe de service, par un marocain, voyons !
    ce qui est lamentable avec cette mouvance de neo gauchistes dont fait partie nenuphar, c’est leur vision du monde a la fois franchouillade et condescendante mais profondemment colonialiste.
    avant de blablater sur le polisario et te la jouer legaliste tu devrais t’intersser un tant soit peu aux crasses que ton cher pays des droits de l’homme a fait au mien : la france avait decide unilateralement d’annexer deux provinces marocaines et non des moindres, celles justement qui contiennent des reserves importants de gaz et de petrole, a l’algerie francaise ! l’algerie devenue independante, n’a jamais voulu retrocede ses provinces pourtant marocaines (cf guerre des sables 1963). merci la france.
    la meme france a donne une grosse partie du territoire marocain aux separatistes du sud,a la mauritanie ! re merci la france.

  13. Nenuphar 10 mars 2009 à 16:05

    Mohamed, tu ne portes pas très bien ton pseudo et je ne veux même pas t’insulter car j’ai trop de respect pour les déchets.

  14. Nenuphar 10 mars 2009 à 16:06

    Mohamed, tu ne portes pas très bien ton pseudo et je ne veux même pas t’insulter car j’ai trop de respect pour les déchets.

  15. LIONNEL 11 mars 2009 à 15:06

    Le Maroc accuse l’Iran “d’interférences intolérables” et repousse ses tentatives de répandre l’islam chiite dans un pays arabe sunnite.
    Cette décision prouve que de plus en plus de pays arabes modérés sont prêts à appliquer une politique de confrontation directe envers Téhéran.
    La semaine dernière, le prince Saoud al-Faiçal, ministre des Affaires étrangères de l’Arabie Saoudite, a par ailleurs exigé une approche commune pour faire face au “défi iranien”, en particulier en ce qui concerne la sécurité du Golfe persique et la poursuite du programme nucléaire de la République islamique.
    La nouvelle stratégie arabe prévoit ainsi de limiter l’influence iranienne au Moyen-Orient, ce qui pourrait avoir un certain impact sur les négociations prévues entre Téhéran et Washington.
    Côté israélien, le général Amos Yadlin a prévenu que l’Iran possédait désormais le matériel nécessaire pour fabriquer la bombe atomique.
    Cette annonce a eu lieu le jour où l’Iran a testé un missile de précision sol-air d’une portée d’une centaine de kilomètres. Cette arme peut menacer les navires américains ou autres postés dans le golfe Persique.
    La nouvelle administration américaine cherche encore le moyen de gérer la question iranienne et attend les prochaines élections présidentielles de la République islamique prévues en juin.
    De leur côté, les Européens attendent de voir les résultats de l’approche américaine et ainsi que des discussions russo-américaines prévues dans quelques mois.
    Le prochain gouvernement israélien devra également déterminer l’attitude de l’Etat hébreu face à la menace iranienne.
    “Les Iraniens poursuivent leur programme sans être inquiétés et c’est une situation très dangereuse”, estime Menashé Amir, expert de la question iranienne et rédacteur en chef de la version perse du site Internet du ministère des Affaires étrangères.
    FT.nyc

  16. Nenuphar 11 mars 2009 à 18:12

    Tient donc, à peine ?

  17. mohamed 18 mars 2009 à 22:56

    c’est bien ce que je pensais, la neuneuphar n’a pour arguments chocs a m’opposer que l’insulte crasse, “dechets” donc, bravo l’artiste !
    multiplication par zero de tes digressions, mais 0 X 0 ….

  18. Nenuphar 19 mars 2009 à 08:19

    Couché le sujet de sa majetski !

  19. mohamed 20 mars 2009 à 14:19

    stigmatiser et insulter est a la portee de n’importe quel neuneu, aussi phare soit-il. c’est un peu la technique du fn d’ailleurs !
    mais je connais la musique. il va falloir changer de disque et argumneter maintenant, j’ai du taf pour tes meninges.
    je demande a la specialiste du maroc, de nous expliquer le geste d’obama vis a vis de l’iran, si possible demontrer qu’il n’est pas contradictoire avec la saillie haineuse du 9 mar 2009 09:14:09, si possbile aussi en restant maitre de ses mots

  20. lionnel 20 mars 2009 à 14:51

    Le Président américain, Barack Obama, a dit vendredi au peuple iranien et à ses dirigeants que les Etats-Unis voulaient coopérer avec leur pays et mettre fin à des décennies de relations tendues, à la seule condition que les Officiels iraniens cessent de menacer continuellement.
    Dans un message vidéo sous-titré, Obama a exhorté les deux pays à résoudre leurs différences de longue date. “Ainsi, en cette saison de tous les recommencements, j’aimerai parler de façon claire aux dirigeants iraniens” a déclaré Obama dans la vidéo. “Nous avons de sérieuses différences qui ne se sont qu’accrues au fil du temps. Mon administration s’investit désormais dans la diplomatie dans le but de poursuivre le raffermissement de liens constructifs entre les Etats-Unis, l’Iran, et la communauté internationale”.
    Le Président américain à notamment averti Téhéran du danger “d’un processus qui avancerait sous les menaces. Nous souhaitons une coopération dans d’honnêtes termes, basée sur un respect mutuel”.
    Obama a notamment fait mention du choix crucial auquel est confronté l’Iran et à exhorté la République islamique à dénoncer l’usage d’armes et de la terreur.
    “Les Etats-Unis souhaitent que la République islamique d’Iran prenne la place qui lui est due au sein de la communauté des nations. Vous avez ce droit, mais il est accompagné de responsabilités. Cette place ne peut être atteinte par les armes et la terreur, mais plutôt à travers des actions pacifiques, preuves de la véritable grandeur du peuple iranien et de la civilisation persane”.
    Obama a fait part de sa volonté de discuter directement avec l’Iran de son programme d’armement nucléaire et de son hostilité à l’égard d’Israël, allié clé des Etats-Unis.
    En revanche, le leader suprême iranien, l’Ayatollah Khamenei a critiqué Obama déclarant qu’il s’inscrivait dans la continuité de George W. Bush et de sa politique pro-israélienne. Khameinei a notamment appelé Israël une “tumeur cancéreuse” sur le point de s’effondrer et a appelé à sa destruction.
    Dans la mentalité occidentale, une geste d

  21. Nenuphar 20 mars 2009 à 18:29

    Le sioniste de service nous gratifie de ses “lumières” en reprenant les textes des dépêches et autres palabres entre les “belligérants”.
    Qui donc a inventé “l’axe du mal” et qui donc menace l’Iran du feu nucléaire, si ce n’est les USA et leur bébé sioniste Israël.
    Dans toute relation, il faut qu’il y ait équilibre des rapports afin d’aboutir à une entente, ce n’est pas la loi de la jungle qui doit régir les rapports humains.
    “Rien de cela dans la mentalité arabo musulmane, qui interprète tout signe d

  22. Nenuphar 20 mars 2009 à 18:42

    Le Maroc, encore une fois dirais-je, s’est fait blouser. A peine a-t-il rompu ses relations avec l’Iran, a seule fin de faire plaisir à ses maîtres US et Israël, le voilà qui se prend les pieds dans le tapis et quel gadin il prend dans les dents ! Mazette !!! B. Obama, pas folle la guêpe, ne veut plus que les USA soient menés par des va en guerre et qui sont on ne peut plus déconsidérés sur la scène internationale. Fallait tourner sa langue 7 fois dans sa bouche avant de l’ouvrir. Piégé, en beauté et pour rattraper tout ça, il va falloir beaucoup de boulot et faire suer son burnous.

  23. mohamed 22 mars 2009 à 03:07

    enfin bref, avec la neuneuphe on reste dans le theatre de boulevard, des pieds dans le tapis, des gadins, du grand guignol quoi ! narre par une grande gueule …
    bonne continuation ma poule dans ton entreprise d’apprentie propagandiste LOL

  24. Nenuphar 22 mars 2009 à 09:53

    Ma parole il fait les 3×8, à 3 heures du matin, juste pour écrire des insipidités et des critiques sans rapport avec le sujet. Allez vas, j’ai perdu trop de temps avec un gros K.n

  25. Nenuphar 23 mars 2009 à 18:20

    Et pour clore le chapitre, voici le lien de “Tel Quel”, hebdo marocain qui explique aujourd’hui, dans le détail les “dessous” de l’affaire en la mettant sur l’amateurisme du Maroc.
    http://www.telquel-online.com/364/actu_maroc1_364.shtml

  26. mohamed 24 mars 2009 à 16:10

    l’article en question contredit completement la these stupide de nunuche.
    le journaliste emet l’hypothese simple et oh combien plausible de l’amateurisme des marocains dans cette rupture.
    c’est a mille lieux de la propagande que nous a vomi a longueur de posts cette idiote.
    wa salam !
    mohamed

  27. lionnel 24 mars 2009 à 16:37

    je sais que tu es tres suceptible, mais sans t’enervé, tu devrais relire l’article, car en fait il vient juste infirmer ta these !!! (pro us et isr )
    ca serait donc plus une histoire religieuse… ou “d’amateurisme” ? non…

  28. Expulsés pour prosélytisme 5 avril 2010 à 23:08

    Expulsés pour prosélytisme
    Le Monde | 05.04.10 | 15h49

  29. plus.google.com 9 novembre 2018 à 11:54

    You actually make it appear so easy with your presentation however I
    in finding this matter to be really one thing which I think I would never understand.
    It kind of feels too complicated and extremely large for me.
    I am looking forward on your next put up, I’ll
    attempt to get the dangle of it!

Commenter cet article