Le Blog Finance

Une idée de Valérie Pécresse…

Valerie_pecresse Valérie Pécresse, candidate à l’investiture UMP pour les régionales de 2010 en Ile de France, a présenté samedi sur son site internet de campagne une série de propositions, sous le titre "changer c’est possible" peut-on lire dans la dépêche AFP suivante.

Je me suis donc rendu sur son site web pour télécharger son programme car à la lecture de l’AFP, je n’avais pas compris exactement ce qu’elle souhaitait faire pour le logement. En effet, il était écrit : "Sur le logement, elle veut notamment favoriser l’accession à la propriété avec un plan "premier logement" bonifiant les intérêts d’emprunt des acquéreurs." Sauf que sur son programme, c’est mot pour mot la même chose… Analysons donc…


Bonifier signifie "Rendre meilleur", synonyme de "Perfectionner".

Vous trouvez ? Vous ne trouvez pas ? Moi, j’hésite personnellement entre un abaissement des taux d’intérêts par je ne sais quel miracle, ou en redonnant une partie des emprunts au fur et à mesure du remboursement du crédit.

Je sais, c’est n’importe quoi cette analyse, mais avouez quand même que cette mesure est incroyablement floue. Enfin, au moins copie t

Partager cet article

Article de

12 commentaires

  1. J.K. 2 février 2009 à 23:18

    Oui un effet d’annonce sous forme de langue de bois. Mais cela s’appelle aussi de la com’ et c’est plutôt de la “très bonne com” techniquement parlant.
    Comme vous le soulignez à juste titre, cela ne veut absolument rien dire (et si on regarde de près les discours de com’, on s’aperçoit que c’est souvent le cas). Mais le but de cette annonce n’est pas de dire quelque chose de précis, mais bien d’envoyer un message -aussi flou soit-il- qui corresponde aux attentes de l’électeur :
    1/Mais d’abord, qui est l’électeur en Ile de France? Bercé par son désir inassouvi d’accession à la propriété, l’électeur continue de croire que la propriété (ou l’agrandissement de sa propriété) est le but ultime de sa vie -la com de ces dernières années ayant été bigrement efficace, il y croit même dur comme fer.
    Problème, son désir est en passe de se muer en frustration puisque, crise oblige, les banques ne sont plus prêteuses et les intérêts augmentent.
    2/ La cible et sa demande ayant ainsi été identifiée, il ne reste plus qu’à répondre à son attente (= lui susurrer des mots doux à l’oreille).
    Pour cela, point besoin d’avoir une idée précise, une proposition concrète ou une solution valable au problème posé, non cela serait bien trop compliqué (surtout par les temps qui courent), il suffit d’un baratin plus ou moins intelligible dans lequel surnagent quelques notions qui résonnent agréablement à l’oreille de l’électeur. Dans le cas présent :
    “favoriser l’accession à la propriété”
    “plan”
    “bonifiant les intérêts d’emprunt”
    On “favorise”, on “bonifie”, que du positif en somme, donc oui c’est possible, vous les électeurs pourrez bientôt devenir propriétaires. Et on surfe sur la vague des “plans”, en phase avec la situation actuelle (sous-entendu, moi aussi je vais m’occuper de vous, comme le président le fait par ces temps de crise). Et, au final, le vilain intérêt d’emprunt perd de sa connotation anxiogène puisqu’il est “bonifié”. On lui a fait quelque chose, mais on ne sait pas quoi, qui le rend sympathique. Et hop hop hop, ça y est, c’est possible, vous les électeurs, pourrez bientôt accéder à la propriété. Si, si, parce que y’ a un plan, ben oui, et il bonifie et favorise, le plan

  2. JoeLeTaxi 3 février 2009 à 16:18

    J.K. a complètement, exactement et parfaitement raison. Primo c’est de la com, secundo c’est de la bonne com, tertio ça suit les techniques standard de com listées par le post. Et quarto, pour ce qui est de la substance réelle du plan, elle est vide.

  3. J.K. 3 février 2009 à 16:38

    Merci Joe ! ;-)

  4. Greg 4 février 2009 à 12:38

    Le slogan de base m’amuse : “changer, c’est possible” (en Obamien, cela donne “Change : yes we can*”).
    C’est seulement “possible”, une éventualité à faible probabilité statistique.
    Le changeent ici n’est ni souhaitable, ni nécessaire, juste “possible”.
    *si Obama était un pass Navigo, il aurait dit “yes, we scan”.

  5. brazilian steakhouse tacoma 25 janvier 2019 à 19:42

    Heya! I’m at work browsing your blog from my new iphone 3gs!

    Just wanted to say I love reading your blog and look forward to all your posts!
    Carry on the superb work!

  6. Clarissa 27 janvier 2019 à 03:15

    Schwab Intelligent Portfolios invests in Schwab ETFs.

  7. Errol 27 janvier 2019 à 06:53

    Investors do pay direct and indirect costs.

  8. Elissa 27 janvier 2019 à 18:38

    Thanks in your curiosity in Funding Advice.

  9. Delphia 28 janvier 2019 à 08:10

    I have read so many articles or reviews concerning
    the blogger lovers but this paragraph is in fact a fastidious piece
    of writing, keep it up.

  10. Carolyn 4 février 2019 à 01:09

    Monetary advisors business is people enterprise.

  11. Tommy 7 février 2019 à 05:06

    Thank you to your curiosity in Investment Recommendation.

  12. Kelley 10 février 2019 à 14:40

    Thank you for your curiosity in Investment Recommendation.