Le Blog Finance

Le rebond de l’or souligne les craintes des investisseurs

Elisabeth Studer Devises Commentaires fermés

Monnaie4 Les investisseurs ne s’y trompent pas, le récent rebond de l’or traduit la grande méfiance des investisseurs vis à vis des autres formes de placement. L’aversion pour le risque ne cesse de faire des ravages, notamment sur le marché des changes. Hier, les principales monnaies d’Europe de l’Est, qui sont étroitement liées à la monnaie unique européenne, ont touché des plus bas simultanés, emportant avec elles l’euro qui s’est affiché à un plus bas depuis près de deux mois face au dollar ce matin.

Le zloty, le florin, la couronne tchèque et la monnaie roumaine ont tous affiché des plus bas face à l’euro hier, subissant de plein fouet la spéculation et les craintes sur leur capacité à affronter la crise économique actuelle, alors que la Lettonie vient juste de demander l’aide du FMI. Les problèmes liés à la dette et l’avertissement de l’agence de notation Moody’s sur les banques d’Europe de l’Est ont effrayé hier les investisseurs qui se sont détournés des devises de cette région, au profit du dollar et du yen qui, en dépit d’une récession à deux chiffres, parvient encore à insuffler la confiance des cambistes.

Toutefois, les investisseurs sont de plus en plus prudents. Bien que le dollar profite toujours de son statut de valeur refuge, au même titre que la devise nippone, il apparaît un peu essoufflé sur le marché des changes. En effet, les acteurs du Forex attendent de voir les effets du plan de relance de l’administration Obama, qui fut adopté par les deux chambres du Congrès en fin de semaine dernière, avant de se prononcer.

Enfin, le rouble n’est pas non plus épargné par la crise actuelle et s’affiche toujours en piteux état sur le marché des changes. L’annonce d’un recul de 2,2% du PIB pour l’année 2008 par le vice ministre du développement économique ne devrait certainement pas arranger les affaires du rouble aujourd’hui.

Christopher Dembik, forex.fr

Partager cet article

Article de

Les commentaires sont fermés