Le Blog Finance

Norsk Hydro (Aluminium) : démission du directeur général

Matières premières Commentaires fermés

Eivind_reiten_norskhydro_norway Le producteur norvégien d’aluminium Norsk Hydro a annoncé lundi le départ de son directeur général Eivind Reiten à compter du 30 mars 2009. Ce dernier sera remplacé par l’actuel vice-président exécutif du groupe, Svein Richard Brandtzaeg.

La Tribune n’a pas "peur" d’affimer pour sa part que le futur ancien DG "fait les frais" des mauvais résultats.

Rappelons que durant son mandat, Eivind Reiten a recentré son groupe sur l’aluminium. La fusion en 2007 des deux grands groupes nationaux de Norvège, Statoil (pétrole et gaz) et le secteur chimie de Norsk Hydro avait engendré la troisième compagnie pétrolière exportatrice mondiale.

"Svein Richard Brandtzaeg a été nommé directeur général de Norsk Hydro ASA, à la suite de la démission d’Eivind Reiten, effective le 30 mars 2009. Reiten a informé le conseil d’administration de son intention de démissionner après près de huit ans à la tête de la société", indique Norsk Hydro dans un communiqué.

Résultat des courses : vers 08H45 GMT à la Bourse d’Oslo, l’action Norsk Hydro perdait 3,83% à 28,85 couronnes, dans un marché en légère baisse.

Les résultats du troisième trimestre, derniers éléments publiés à l’heure actuelle sur le sujet par Norsk Hydro, se sont avérés être en forte chute et très inférieurs aux attentes. Encore une fois la crise serait mise au rang des coupables, ses effets devant continuer à se faise sentir lors des trimestres à venir.

De juillet à septembre, Norsk Hydro a dégagé un bénéfice de 233 millions de couronnes (26,5 millions d’euros) contre 2,79 milliards de couronnes un an plus tôt, représentant un sévère plongeon de 92%.

A la mi-juillet, le fabricant norvégien d’aluminium avait lancé un avertissement sur ses résultats du deuxième trimestre. Parallèlement, il annonçait un résultat d’exploitation sous jacent – hors éléments exceptionnels étrangers – en baisse d’environ 1,6 milliard de couronnes (200 millions d’euros).

A cette date, les cours de l’aluminium avaient atteint un nouveau sommet historique sur le London Metal Exchange (LME), à 3380 dollars la tonne, suite à l’annonce faite par les 20 principaux hauts fourneaux chinois – dont la production se chiffre au total à 7,7 millions de tonnes par an – d’une baisse de 5% à 10% des volumes produits à partir de juillet.

Fin novembre, le groupe norvégien a annoncé qu’il envisageait de fermer prématurément une ligne de production en Norvège en raison d’une baisse prononcée de la demande, une mesure qui pourrait affecter 450 emplois.

Le groupe emploie 23.000 personnes dans 40 pays.

Sources : AFP, Norsk Hydro, La Tribune, Le Monde

Partager cet article

Article de

Les commentaires sont fermés