Le Blog Finance

La Rubrique de H. Taxpayer. 20 janvier 2009

frederic sauvegrain Actualités, Immobilier 6 commentaires

Lynchage_2 "Shoot the bankers, nationalise the banks   "
auquel on peut rajouter :
" For the moment, though, I cannot think of a more popular policy than shooting the bankers and nationalising the banks. It might even win Mr Brown an election. Come to think of it, it could also be the way to get us out of this mess. "
Traduit, cela donne :
"Pour le moment, je ne peux penser à une politique plus populaire que celle de fusiller les banquiers et nationaliser leurs banques. Cela pourrait même permettre à M. Brown de gagner une élection. Et, j’y pense aussi, cela pourrait également être la voie pour nous sortir d’affaire."
Cet article du Financial Times résume une évolution qui, quand elle était lue ici, était perçue comme "rouge". Et dieu sait si on me l’a dit.

L’histoire des siècles précédents nous apprend qu’il n’y a jamais rien de plus populaire qu’un massacre bien juteux.
La catharsis n’entraine pas sur le coup, un violent rejet, mais la popularité.
C’est la violence qui perdure qui est mal perçue. Raison pour laquelle, Staline maniait la terreur en virtuose. Il savait toujours à quel moment s’arrêter et ne s’en prenait jamais aux mêmes groupes.
Le magazine FORTUNE, lui, dresse la liste de proscriptions.
Mais, en plus de cela, d’être avare, cupide, rapace (cause de leur vocation autant intime que profond) ils manquent d’intelligence (quand c’est poliment dit), ou ils sont cons comme des valises (pour parler vulgairement).
Le durcissement envers les banquiers concerne même Lallouette : "Les banques qui voudront bénéficier des nouvelles aides de l’

Partager cet article

Article de

6 commentaires

  1. Jérôme 20 janvier 2009 à 20:19

    C’est Barack Hussein Ocaca qui fait la cerise sur l’arbre ?
    Il fixe le ciel … le messie cosmoplanétaire cherche-t-il sa planète d’origine ?
    Les 3L des merdias risquent de vite s’appliquer : léché, lâché, lynché …

  2. Pas de reprise des transactions avant longtemps 20 janvier 2009 à 22:54

    La prétention des vendeurs, l

  3. baretous 20 janvier 2009 à 23:09

    “”"par exemple annoncer que d

  4. A vous de choisir 21 janvier 2009 à 21:18

    Baretous
    « Vous ne voulez pas les clefs gratos non plus! »
    Deux cas :
    1

  5. PiKleQ 22 janvier 2009 à 09:36

    Cette photo, c’est pas un peu trop ?
    On n’est pas obligé de mettre n’importe quoi comme illustration, si ?
    Ou bien vous avez un programme qui va chercher au hasard, malencontreusement ?
    Je trouve le parallèle odieusement décalé, maladroit au mieux, irrespectueux pour les histoires et drames attachés à cette période de l’histoire (ségrégation, esclavage et racisme aux Etats-Unis, sauf erreur)

  6. patrick 22 janvier 2009 à 12:22

    Décalé, oui, mais cet homme, un bouc émissaire était innocent.
    Les banquiers sont coupables, eux.
    La photo est rude, et l’histoire est rude. C’est toujours le récit des bains de sang.