Le Blog Finance

Pour Eric Woerth, 26 milliards d’euros pour le plan de relance c’est déjà bien suffisant

Woerth Eric Woerth, Ministre du Budget, des Comptes publics et de la Fonction publique est un homme qui n’aime pas les controverses. En défendant aujourd’hui avec force (sur la radio BFM) le plan de relance bis du gouvernement face à ce qu’on peut appeler une surenchère du Parti socialiste avec son "contre plan de relance", il a montré une fois de plus qu’au delà du haut fonctionnaire d’état, l’expert en communication n’était pas loin.

Eric Woerth a toujours paru vouloir passer pour le chantre d’un Etat bien géré au niveau de ses finances publiques, exercice ô combien périlleux en ces temps de déficits records. Le tout est de bien expliquer au contribuable que l’argent est dépensé u-ti-le-ment : Le plan de relance est "(…) suffisant. (…) c’est 26 milliards d’euros, concentrés sur l’investissement et, ça, c’est majeur, car on est bien dans une crise d’investissement, d’endettement, de financement."

Diable ! Le pouvoir d’achat est passé à la trappe. Le slogan du "Président du pouvoir d’achat", c’était vrai en 2007 mais ça ne l’est plus en 2009. Les finances de l’Etat sans doute ne permettraient pas de dépenser plus. La France n’est pas l’Allemagne, c’est bien sûr, alors, tant pis pour la relance de la consommation des ménages.

Le tout est de bien expliquer aux Français que le gouvernement agit dans leur propre intérêt, sans prononcer le mot honni de rigueur. Une bonne opération de communication – comme la visite aujourd’hui du service comptable de Bercy – pour montrer que l’Etat donne l’exemple, ici sur les délais de paiement des fournisseurs, et les propositions de Martine Aubry devraient être oubliée.

Partager cet article

Article de

4 commentaires

  1. Soncal 22 janvier 2009 à 19:06

    Quel tocard ce Woerth. “C’est 26 milliards d’euros, concentrés sur l’investissement et, ça, c’est majeur, car on est bien dans une crise d’investissement, d’endettement, de financement.”
    Les défauts de paiements sur des crédit subprime c’est ça le point de départ de la crise. Aujourd’hui les banques ont encore des cadavres dans le placard (Citi 18 m et RBS 30 il me semble). C’est pas une crise de financement ou d’investissement, c’est une crise d’insolvabilité et c’est pas pour rien que des milliers d’américains se retrouvent à la rue. La crise de financement et d’investissement sont la conséquence de la crise d’insolvabilité. Cela ne sert à rien de financer les banques à pertes. Finançons directement l’economie et les entreprises qui ne peuvent plus se refinancer auprès des banques, ce serait ptet une solution plus utile. Refinançons les banques au minimum vital sans les arroser de fric de façon à ce qu’elles ne licencient pas trop. Les banques ne prètent plus alors ce n’est plus efficace de les refinancer comme ça sans réelle contrepartie mis a part d’eviter un effondrement total du système bancaire.

  2. this link 7 février 2019 à 16:44

    I simply want to tell you that I’m all new to blogging and site-building and honestly liked you’re web site. Very likely I’m planning to bookmark your site . You surely come with exceptional writings. Thanks a lot for sharing with us your webpage.

  3. Lane Hultquist 16 février 2019 à 12:33

    I have a domain name bought, but i havent had time to make the website look nice. i want to forward the website url to my blogspot blog for the time being. how do i do this?.

  4. Ralph Reckleben 18 février 2019 à 21:33

    I want to start a fashion blog but have no idea where to start?