Le Blog Finance

Arcelor Mittal : manifestation des syndicats contre la baisse de production

Belgique_mittalarcelor Le Premier ministre guinéen est loin d’avoir tort de s’inquiéter du fait que la crise financière mondiale puisse avoir un impact majeur sur les industries minières et énergétiques, conduisant même certaines à la fermeture.

Relayant ses craintes d’une manière très "concrète", une centaine de délégués syndicaux français et belges d’Arcelor Mittal ont manifesté mardi devant le siège du groupe à Luxembourg. Leurs buts : dénoncer les baisses de production et mettre en garde contre d’éventuelles fermetures de sites.

Les manifestants, réunis sous la bannière de la Confédération des syndicats chrétiens (CSC) belge, du syndicat socialiste belge FGTB et de la CFDT française, ont remis à des membres de la direction du numéro un mondial de l’acier une lettre ouverte dénonçant la "désinvolture d’Arcelor Mittal face à la crise actuelle".

"Si nous sommes ici, c’est que nous avons de grandes inquiétudes quant à l’avenir des sites de production, mais aussi en raison des atteintes et des agressions sur le pouvoir d’achat des travailleurs", a indiqué pour sa part Jordan Atanasov, de la CSC-Métal de Liège.

"Nous nous attendons à de nouvelles annonces aussi négatives que celles qu’on a connues au cours des dernières semaines", a précisé le délégué belge.

"Face à une réduction de la demande, et de façon temporaire, nous sommes en train de mettre en place des réductions de la production, qui pourraient aller jusqu’à 15%", avait déclaré à mi-octobre un porte-parole.

Ce dernier avait également précisé que cette réduction ne serait pas uniforme sur tous les marchés, mais toucherait davantage "les zones où la demande a le plus diminué". Parallèlement le groupe avait annoncé qu’il réduirait sa production d’acier en Pologne de 10 à 15% par rapport au niveau de 2007.

Sur fond de ralentissement économique, le sidérurgiste avait par la suite annoncé début novembre une diminution de 35% de l’ensemble de sa production au quatrième trimestre 2008.

En Europe, ces réductions "temporaires" atteindront 50% sur les sites français et belges de production d’inox. Ceux-ci viennent s’ajouter à la liste d’"une douzaine" de sites européens spécialisés dans les aciers plats, à destination de l’industrie automobile notamment, dont la production va être réduite de 30%.

Sur ces douze sites, certains sont en Belgique, et trois se trouvent en France:  à Dunkerque (Nord), Florange (Moselle) et Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône). Le groupe a déjà pris sur ces sites des mesures de chômage technique et incite ses salariés à solder leurs jours de vacances.

Mais les responsables de la CSC et de la CFDT craignent désormais que les réductions de production annoncées ne servent de prétexte à des fermetures définitives, notamment de 18 hauts fourneaux en Europe.

"Nous craignons que si la crise perdure trop longtemps, Mittal puisse en profiter pour ne pas rallumer des installations, avec des licenciements à la clef", a indiqué Edouard Martin, délégué CFDT d’ArcelorMittal à Gandrange (Moselle). Car le sidérurgiste pourrait s’inspirer des méthodes utilisées par Molex lequel licencierait plus de 300 personnes pour délocaliser son activité en Slovaquie, sur fonds de crise financière, bien entendu ….

Cette manifestation précédait une réunion du comité d’entreprise européen restreint entre la direction d’ArcelorMittal et 25 représentants syndicaux, destinée à "discuter de l’impact des mesures" de réduction de la production, a précisé un porte-parole d’ArcelorMittal, joint avant la réunion.  Il a répété que ces mesures étaient "destinées à adapter temporairement" la production à la demande.

Michel Wurth, membre de la direction générale a quant à lui affirmé en début de mois qu’ArcelorMittal – qui prévoit un rebond de la demande début 2009 – ne prévoit "aucune fermeture définitive d’installations en Europe". Il n’a pas précisé si les nouvelles réductions de production finiront par se traduire par des suppressions de postes

Concernant le report de projets d’investissements, M. Wurth a indiqué qu’ArcelorMittal avait décidé de retarder certains nouveaux projets en Europe, comme dans le reste du monde, mais qu’il n’avait "pas changé ses plans" à long terme.
En Inde, où selon le Financial Times des investissements de 20 milliards de dollars en 2009 seraient reportés au moins à 2012, le PDG Lakshmi Mittal a indiqué qu’il y avait effectivement des "retards", qui ne remettent toutefois pas en cause la concrétisation des projets à "long terme".

Sources : AFP, France3

Partager cet article

Article de

11 commentaires

  1. Lacy 26 janvier 2019 à 03:33

    Schwab Clever Portfolios invests in Schwab ETFs.

  2. Karri 26 janvier 2019 à 10:34

    This is true for funding advice as effectively.

  3. Wade 26 janvier 2019 à 20:42

    If you are going for finest contents like me, only visit this web
    page every day as it provides feature contents, thanks

  4. Alonzo 26 janvier 2019 à 22:50

    Thanks in your curiosity in Investment Recommendation.

  5. 토토임대 8 février 2019 à 11:11

    I really like it when folks come together and share ideas.
    Great website, keep it up!

  6. Edmund 9 février 2019 à 04:29

    Now it is time to pick your particular investments.

  7. Trista 9 février 2019 à 06:39

    Investors do pay direct and oblique costs.

  8. Candice 12 février 2019 à 03:38

    A monetary advisor is your planning associate.

  9. Lou 15 février 2019 à 01:24

    Thank you in your interest in Funding Advice.

  10. Catherine 16 février 2019 à 01:15

    Contemplate investments that supply speedy annuities.

  11. Nam 17 février 2019 à 02:14

    Monetary advisors business is folks business.