Le Blog Finance

232 milliards USD… Qui dit mieux ?

Images J’ai consacré plusieurs articles sur ce blog et sur "le blog énergie" depuis deux ans, sur la déroute de General Motors. Les deux secteurs immobiliers et automobiles m’apparaissant tellement liés qu’on pouvait parler de consanguinité.
Mais la déconfiture de GMC apparait finalement comme chétive et microscopique, comme la déconfiture des trois grands de l’automobile américaine apparait comme chétive face à la déroute bancaire et générale des Zétazunis.
232 milliards de déficit du budget fédéral, EN UN MOIS… En une année, on atteint les 2800… Ne soyons pas chien, arrivé à cette démesure, arrondissons à 3000.
D’une manière générale, la plongée aux abîmes des marchés immobiliers, de la croissance et du secteur bancaire, a entrainé pour l’instant, la plongée aux abîmes des budgets US, Irlandais, Islandais et Espagnols.
(Mais, ne vous inquiétez pas pour les autres, ils suivront, même les teutons).
Les taux d’endettements et les excédents budgétaires dont certains s’enorgueillissaient, sont de l’histoire ancienne et on verra bientôt une course à l’abîme des dettes publiques, avec le final en apothéose, la

monétisation directe des déficits, par des beaux billets craquants et neufs.
Les piéces disparaitront, elles ne vaudront pas le prix du métal.
Le cycle né en 1971/1973 s’arrêtera donc, et on va revenir, par palliers, à la situation antérieure.
"We can’t sustain an economy walking dogs and cutting hair; we have to MAKE STUFF.    "
Le degré de manipulation des statistiques commence désormais à être connu et par de plus en plus de personnes.
Le taux de chômage officiel n’est plus désormais qu’un hochet du ministère du travail et du gouvernement, pour continuer à croire à sa marotte.
E. Todd, s’il s’enthousiasme pour l’élection de B. Obama, craint qu’il ne fasse partie intégrante d’un processus de dislocation.

En réalité, comme le disait un internaute, la position du président élu n’est guère confortable. 1/3 pour, 1/3 contre, 1/3 qui n’a pas jugé utile de se déplacer.
Le "candidat du changement" a vu s’ouvrir pour lui les poches de Wall Street en général et de Goldman Sachs en particulier, apportant 3/4 des 600 millions de sa campagne.
La réthorique anti-capitaliste de Mac Cain a donc des beaux jours devant elle, et sa base électorale est plus que solide, inébranlable.
Le sud a fait bloc, l’ouest a fait bloc, l’un, comme en 1860, l’autre comme dans la période 1860-1890.
Elle fait suite à la longue tradition de Jefferson, puis de Andrew Jackson connu pour être une brute épaisse.
La suite est à la confiscation des fonds de pensions, y compris des 401 K, au profit d’une retraite par répartition.

Tout n’était qu’escroquerie.

Dimanche 9 novembre 2008

Partager cet article

Article de

7 commentaires

  1. Sclavus 9 novembre 2008 à 16:03

    Merde, Patrick, ça va pas du tout : Les détracteurs se font rares depuis un moment ; ou se taisent carrément.

  2. Three piglets 9 novembre 2008 à 16:24

    Sclavus :et encore, ce n’est que le début de la révélation.
    Bientôt, on n’entendra plus les zélateurs du vivre-ensemble obligatoire, réduit au silence par l’explosion de 30 ans de frustration.
    Ce château de carte va s’effondrer.
    L’hiver de Kondratieff va être long.

  3. patrick 9 novembre 2008 à 16:46

    il faut reconnaitre que pour le moment, le moral des détracteurs semble dans les chaussettes.
    Ils me manquent.
    je vais verser quelques larmes émus sur les zélateurs du système, contrariant à mes articles, qui y rajoutaient un peu de sel…

  4. Troll des Bois 9 novembre 2008 à 19:42

    J’interviens juste pour signaler que “l’internaute” qui a décris la position du (nouveau) président élu, c’est môa.

  5. patrick 9 novembre 2008 à 20:38

    effectivement troll des bois, c’est tôa.

  6. Jérôme 10 novembre 2008 à 08:51

    Quand la dette publique n’est plus financée par l’extérieur brusquement, c’est qu’il n’y en a plus pour longtemps pour la monnaie du débiteur.
    http://www.dollardaze.org/blog/?post_id=00498
    Si en plus, il faut renflouer tout le secteur privé (bagnole, banque, assurance, …), chose qu’ils vont probablement faire au moins dans un premier temps, l’injection léthale pour le dollar a commencé (ils sont spécialistes là-bas). Avant le “nouveau dollar” …
    La phase finale d’une monnaie, c’est l’hyperinflation (cf ex-Rhodésie, Allemagne 1923, …). Avantage : on fait “sauter” une grosse partie du “trou” (scusez le vovabulaire mais comme il y a des analogies)
    Rappel: le dol US, c’est la monnaie de réserve mondiale, et ils ne vont pas pouvoir aller charger une autre planète …
    A la BCE, le postérieur de Trichet est posé sur une masse de “valeurs” composée à 90% de dollar US à la BCE pour donner une contrevaleur à l’euro. On peut considérer donc le rot aussi mal que l’autre.
    Au fait, vous savez, il y a un truc “has been”, machin qui fait penser au troc, au “Moyen Age”, au “retour en arrière”, un truc qualifié de “relique barbare” …
    Z’en avez un peu ??

  7. Jérôme 10 novembre 2008 à 09:06

    Oups, bocoup de fote de frappe, et de doigt fourchus (j’ai pas dit crochu …)
    J’en profite pour compléter …
    Ce qu’il y a de marrant avec la relique barbare, c’est que sur le marché du physique, la demande ne désemplit pas, il y a de la prime partout, alors que le marché papier de la Comex, lui baisse ou stagne … Nous manipulerait-on à l’insu de notre plein gré ?
    Faites une tour rue Vivienne ou chez votre numismate préféré (mieux que les banques) et posez la question …
    Voir en Espagne (ils sont un peu en avance sur nous) :
    http://www.24hgold.com/actualite-or-argent-Penurie-d-or-en-Espagne-sauf-a-1-160-dollars-l-once.aspx?langue=fr&articleid=340106_Chronique_de_l_or