Le Blog Finance

Le (grand ?) trou du petit écureuil

Logo_caisse_epargne_ecureil La nouvelle était déja connue dès hier sur les sites de bourse, à savoir "le canard enchainé" qui révèle aujourd’hui le "besoin urgent" d’une recapitalisation des Caisses d’Epargne à la hauteur de 6.5 milliards d’euros (une paille, c’est 10% du budget 2009 francais). Bien entendu, la direction dément catégoriquement et l’AMF se fend d’une enquète sur la baisse du titre Natixis qui a perdu 90% de sa valeur par rapport à ses plus-hauts de 2007 (joie, joie!). La presse généraliste reprend tout de meme le "tuyau" du Canard (signe que ca ne doit pas etre aussi délirant que certains le laisseraient penser) … Notons pour finir que le site Mediapart d’Edwy Plenel avait déjà publié une très longue enquète sur la dérive financière du groupe mutualiste, et que celle-ci les avait conduit à s’expliquer au tribunal.

Partager cet article

Article de

17 commentaires

  1. Jean-Philippe GREGOIRE 1 octobre 2008 à 11:10

    Les comptes trimestriels consolidés, c’est pour le 30 octobre c’est ça ?
    On verra alors bien le haut du bilan.
    En attendant, cette info fleure bon le délit d’initié. Mais que fait l’AMF ?

  2. Laurent Gosse 1 octobre 2008 à 11:23

    Ca devrait pas etre brillant, brillant si j’en crois le (long) dossier de mediapart. Les gars à Edwy ont fait un très bon boulot, d’ailleurs. L’AMF enquète sur d’éventuels arbitrages douteux au détriment de Natixis … Ils essaient d’imiter la SEC en moins bien!

  3. dona 1 octobre 2008 à 11:47

    Je serai étonné que l’on y voit quelque chose avec les comptes. Sauf annonce de leur part. Les comptes de banques ne veulent plus dire grand chose. Grâce aux CDS, une grande partie de leurs créances douteuses se retrouve dans la ligne risque divers. Cette ligne contient aussi les créances sorties de leur bilan à travers les CDO, SIV et autres.
    Nexia, par exemple, 12% de ratio tier 1 selon la direction. Cela en fesait une des banques les plus solides qui soit. Et pourtant, aucune banque ne s’est risquée à lui prêter d’argent. Et il a suffit d’une semaine pour que ses liquidités s’épuisent.

  4. dona 1 octobre 2008 à 11:59

    Un autre exemple, Unicredit a participé au sauvetage de Hypo Real Estate. Elle a chuté de 25% depuis lundi (en Italie, les ventes à découvert sont encore autorisées), le marché pense qu’Unicredit va devoir se recapitaliser pour respecter les ratios prudentiels.
    Et bien non, Unicredit sort de son bilan les créances douteuses en créant une société adhoc.
    Au final, la banque est bien affaiblie par la faillite de Hypo Real Estate, mais cela n’apparaîtra pas directement dans le bilan. Du moins ses ratios prudentiels n’auront pas été touchés.

  5. Laurent Gosse 1 octobre 2008 à 12:07

    La situation boursière d’unicredit a quand meme fait couler de l’encre de ce coté-ci des Alpes (j’habite en Italie) … Mais tes remarques sur le hors-bilan sont tout à fait fondées.

  6. lionnel 1 octobre 2008 à 12:21

    petite info pour vous, dbk aurait des dettes s’élevant à 80% du pib de l’allemagne. en k de probleme, quelle solution ???

  7. Laurent Gosse 1 octobre 2008 à 12:22
  8. Laurent Gosse 1 octobre 2008 à 12:41

    @Lionel: honnètement, quoi vous répondre ? Il n’y a pas de solution à part la faillite, ou bien renflouer avec des décennies d’impots sur le revenu … Vous pourriez sourcer votre info SVP ? C’est intéressant pour les lecteurs de connaitre les sources.

  9. lionnel 1 octobre 2008 à 14:00

    désoler, pour la source… mais selon dj news dbk devrait accueillir des fonds souverains dans son capital… voila peut etre ma réponse. à suivre…

  10. Laurent Gosse 1 octobre 2008 à 15:32

    En tout cas, le gouvernement de notre Président de petite taille a déja réagi:
    http://www.boursorama.com/infos/actualites/detail_actu_marches.phtml?news=5925498
    Crise : la Caisse d’Epargne citée, le gouvernement cherche à rassurer
    La Caisse d’Epargne, gestionnaire des économies de 27 millions de Français, a fait son apparition mercredi parmi les victimes potentielles de la crise financière, selon la presse, poussant le gouvernement à promettre de nouveau la garantie des dépôts.

  11. el gringo 6 octobre 2008 à 13:36

    A la suite du rachat de Fortis par la BNP, l’Ecureuil et les Banques populaires parlent mariage pour sauver Natixis.
    “Natixis agit comme un syphon sur la trésorerie des deux groupes, solidaires de fait pour la gestion des liquidités”
    http://www.lemonde.fr/economie/article/2008/10/06/l-ecureuil-et-les-banques-populaires-parlent-mariage_1103359_3234.html

  12. el gringo 17 octobre 2008 à 12:08

    La Caisse d’Epargne perd 600 millions d’euros un “incident” boursier
    La Caisse d’Epargne a perdu “de l’ordre de 600 millions d’euros” dans un “incident” dans le cadre de transactions sur les marchés d’actions pendant la semaine du 6 octobre marquée par le krach boursier, a-t-elle annoncé vendredi dans un communiqué.
    “L’incident” s’est produit dans le cadre des activités de “dérivés actions” de la Caisse nationale des Caisses d’Epargne (CNCE), l’organe central de la banque mutualiste.
    Cette perte a été subie dans le cadre de son activité pour compte propre, par opposition aux activités pour le compte de clients, précise le communiqué.
    “Compte tenu de son niveau de fonds propres, plus de 20 milliards d’euros, et de son importante liquidité, cette perte n’affecte pas la solidité financière du groupe et n’a aucune conséquence sur la clientèle”, précise la CNCE.
    http://www.lexpress.fr/actualite/depeches/infojour/afp.asp?id=19086

  13. el gringo 14 novembre 2008 à 20:54

    Natixis perd 234 millions d’euros et provisionne 250 millions d’euros de pertes pour le quatrième trimestre
    Il n’y a pas que la Caisse d’Epargne qui ait perdu des centaines de millions (751) au moins d’octobre. Natixis reconnaît une perte de 250 millions au moins d’octobre et 234 millions de pertes au troisième trimestre et annonce déjà 250 millions de provisions pour le quatrième trimestre. Le journal La Tribune lui annonçait avant-hier presque 975 millions de pertes.
    Dans le détail, le coût du risque ressort à 454 millions d’euros. La faillite de Lehman Brothers lui a coûté 248 millions d’euros, celles de banques islandaises 39 millions. Il faut ajouter à cela que Natixis a été amputé par 349 millions d’euros de dépréciations d’actifs, essentiellement dans la BFI. Natixis a ainsi rallongé de 263 millions d’euros la facture sur les assureurs « monoline » et de 216 millions d’euros celle sur les produits structurés.
    Un nouveau plan social a été décidé et ainsi que l’arrêt d’activités dites très complexes comme les dérivés de crédit de type CDOs, les produits structurés ou exotiques.
    “Certaines activités pour compte propre que nous gérons en extinction (produits structurés) ont aussi souffert de la volatilité des marchés. Les dérivés exotiques de taux, que nous développons depuis une dizaine d’années, sont devenus très difficiles à gérer en raison des soubresauts de la courbe des taux. Les dérivés exotiques d’actions étaient également délicats à gérer en raison de l’impossibilité de couvrir les positions sur les lignes existantes”. Ainsi, Natixis va “réduire voire arrêter une partie de ses activités les plus complexes” au-delà de ce qui était prévu initialement: aux produits à base de crédits, comme les CDO, vont s’ajouter désormais ceux à base de taux et d’actions.”
    http://www.latribune.fr/entreprises/banques–finance/banque/20081112trib000309564/natixis-va-supprimer-plus-de-postes-que-prevu-.html

  14. el gringo 20 novembre 2008 à 23:02

    NATIXIS : CNP serait favori pour la reprise de la branche Assurance
    CNP Assurance serait bien parti pour récupérer la branche assurance de Natixis, selon les informations de La Tribune. Ce, devant des concurrents comme Axa et Covéa. Groupama, AGF, ainsi que l’italien Generali seraient pour leur part écartés de la course. «CNP présente l’avantage d’être prêt de se rapprocher le plus du prix demandé par Natixis», selon le quotidien, qui cite plusieurs sources proches du dossier. La filiale des Caisses d’épargne et des Banques populaires souhaiterait récupérer jusqu’à 1 milliard d’euros pour cette cession.
    La Tribune évoque par ailleurs une «vraie logique industrielle» du fait que CNP est déjà le fournisseur du réseau de l’Ecureuil. Outre les synergies possibles, «CNP Assurances pourrait payer la transaction en cash comme le demande Natixis», pointe La Tribune. L’achat serait financé pour partie grâce à une augmentation de capital. Actionnaire à 40% de CNP Assurances, la Caisse des Dépôts aurait déjà donné son feu vert à l’opération. Reste à savoir si la Banque Postale, propriétaire de 17,74% du capital de CNP, est prête elle aussi à donner son aval à l’opération

  15. el gringo 8 décembre 2008 à 22:24

    Natixis engage une «transformation radicale»
    Malmenée par la crise financière, la jeune banque de gros va réduire drastiquement le périmètre de ses activités de marché. Elle espère réduire ainsi son profil de risque. Une avancée dans cette direction était attendue. La banque devrait publier des résultats largement dans le rouge pour l

  16. read the full info here 8 février 2019 à 01:23

    I simply want to say I am just very new to blogging and site-building and definitely enjoyed you’re web-site. Almost certainly I’m want to bookmark your blog . You definitely come with terrific posts. Regards for revealing your blog site.

  17. John Deere Diagnostic and Test Manuals 19 février 2019 à 09:56

    Cool blog. Maybe i can help you in writing fresh content, are you interested ?