Le Blog Finance

Le carnage.

frederic sauvegrain Actualités, Immobilier 16 commentaires

Images_2 La crise est finie, tout est bien, tout est fini, rentrez chez vous ?
On en est loin.
La flambée des bourses peut impressionner les cervelles faibles. Mais "injecter" des centaines de milliards de $, même dévalués, cela fait sauter toutes les barrières mentales.
C’est un esprit Gorbatchevien qui agite même un conservateur bon teint, comme Mac Cain.
Les contradictions du système s’accroissent à vue d’oeil. Une structure de défaisance ? Cela signifie que le billet d’un milliard de $ remplace dans votre poche celui de un dollar. Personne, à l’heure actuelle ne prêtera plusieurs centaines de milliards de $ aux Zétazunis.

Cela signifie un appel à l’imprimante, ni plus, ni moins.
Pourquoi le cochon de "taxpayer" voudrait se serrer une ceinture au dernier cran, pour sauver une bande de voyous ?
De toute façon, la mécanique mentale en train de se faire est bibliquement simple. Le citoyen moyen survit avec 1500 zeuros. (ou 2200 $). Quand il compare sa situation et les dégueulages quotidiens de centaines de milliards, et qu’on lui dit d’être bien sage, d’économiser 50 zeuros pour la sécu, il y a toutes les chances qu’il devienne fou.
Dans ce Maêlstrom, le "riche" d’une maison, ou d’un appartement (ou même plusieurs) qui voit sa situation -imaginée-, passer du "je suis riche", à "je suis un nouveau pauvre", et qui va être , de plus, plombé par les impôts locaux, va devenir fou aussi.
La différence avec 1929 ? Ce n’est pas l’attitude des autorités, elles se comportent exactement de la même manière : négation de la crise, interventionnisme financier tous azimuths, c’est le fait, que, malgré 1929,  3 générations plus tard, c’est le mimétisme complet.

Avec cependant, une surprise : la crise a coupé le sifflet sarkozien. Cela, c’est une performance. Ah, j’oubliais. La vraie cause du rebond boursier ? L’interdiction des ventes à terme.

Vendredi 19 septembre 2008

Partager cet article

Article de

16 commentaires

  1. Sbgodin 19 septembre 2008 à 21:17

    Comment fait-on pour injecter tout cet argent ? Il faut bien racheter quelque chose, non ? Je ne trouve nulle part une explication complète à ce sujet.

  2. Pipo 19 septembre 2008 à 21:24

    La crise est loin d’etre finie…
    Article du figaro de cet apres midi:
    USA/crise : risque d’”effondrement”
    Source : AFP
    19/09/2008 | Mise à jour : 15:58 | Commentaires 1
    .
    Le sénateur démocrate Chris Dodd, président de la commission bancaire du Sénat américain, a déclaré aujourd’hui sur la chaîne ABC que les Etats-Unis étaient “peut-être à quelques jours d’un effondrement complet de (leur) système financier”.
    “C’est une situation grave”, a dit l’influent sénateur.
    “Je suis là (au Congrès) depuis 28 ans. A entendre les discours d’hier soir, nous sommes peut-être à quelques jours d’un effondrement complet de notre système financier”, a-t-il déclaré en faisant référence à une réunion jeudi soir au Capitole avec le secrétaire au Trésor Henry Paulson, venu annoncer aux principaux leaders du Congrès un futur plan destiné à aider les banques à se débarrasser de leurs actifs invendables.
    Le sénateur démocrate a qualifié la crise de “moment rare” dans sa carrière de parlementaire.

  3. fifidu93 19 septembre 2008 à 21:53

    il y a de nombreuses lacunes dans ma culture donc si quelqu’un peut me rendre moins inculte n’hésitez pas
    - qui cherche-t-on à sauver ? Les banques où les milliers de petits investisseurs qui sont se sont gavés de placements avec des rendements faramineux pour compléter leur salaire ou leur pension de retraité ? Au final qui payera la note (les 1000 milliards de dollards), le contribuable américain celui dont le plan est sensé sauver ses économies ou le reste du monde ?
    - s’agit-il des mêmes investisseurs qui hier vendaient, aujourd’hui achètent ? Pour qui est le gain ?
    - si la France a des fondamentaux aussi sain , pourquoi renoncer au crédit facile , ce qu’il se passe de l’autre côté de l’Atlantique ne devrait pas nous concerner d’autant plus que nous exportons très peu vers les USA. Où est le couplage . Pourquoi un pet au USA entraîne-t-il une brise nauséabonde sur le vieux continent ?
    - les professionnels de la bourse (de la terre entière !) savent-ils ce qu’ils font ? un jour ça monte, un jour ça descend ! Sont-ils qu’une bande de mouton avec quelques loups déguisés en mouton.
    -Pourquoi la bourse de Mouscou vacille-elle autant ?
    Merci pour les réponses

  4. wayside 19 septembre 2008 à 22:34

    “L’interdiction des ventes à terme.”
    Elle tombe au bon moment. C est bien calculé.
    Ceux qui vendent a découvert, on été oblige d acheter, d ou la remonte spectaculaire des bourses.
    Ce sont vraiment des techniques de mafieux.
    Moralité : il n y a plus de morale.
    Ce système est voue a l échec.

  5. Pipo 19 septembre 2008 à 23:05

    Si je suis ta logique Wayside, les bourses devraient rechuter demain u dans les jours qui viennent, une fois tous les titres vendus, non ?

  6. ranik 19 septembre 2008 à 23:09

    A voir les tetes de Ben Bernanke et henry Paulson,on se doute que le Week End va etre difficile!En effet,le cout
    du sauvetage du système bancaire à 1000
    milliards de dollars est sous évalué.Plusieurs analystes chiffrent la crise des crédits défault swaps,apparue avec la dégringolade D’AIG,à 6000 milliards de Dollars!!!
    On peut donc imaginer un doublement
    du déficit américain évaluée à 10 000 milliards de dollars avant la crise…
    Et ceci en quelques jours,c’est dire l’ampleur du problème.Le dollars associé à une immense dépréciation d’actifs est
    devenue une monnaie de singe,et son effondrement est prévisible.Avec ceci,le pétrole va repartir à la hausse,les matières premières,etc..
    Pour ce qui est des bourses,la hausse des valeurs bancaires semble en effet très artificielle,et comme les volumes échangés sont importants sur des valeurs trés dépréciées,on assiste à des tendances haussières inédites.Pour répondre à Fifi,je pense que les imbrications des systèmes Financiers US et Européens sont bien plus importantes que ce que l’on veut nous faire croire…

  7. Pipo 19 septembre 2008 à 23:32

    Que se passera t ‘il si le congres US vote non au plan de sauvetage ?

  8. ranik 20 septembre 2008 à 00:18

    J’en doute!Avec l’effondrement du système bancaire, le scénario le plus plausible serait sans doute, à terme l’organisation d’un gouvernement d’union nationale avec des pouvoirs élargis à l’économie,à l’ordre public,la santé etc.. .Et donc,le renforcement de l’exécutif pour endiguer les désordres potentiels occasionnés par une dépression(criminalité,guerre civile,famine,etc…)un tableau bien noir!

  9. dona 20 septembre 2008 à 04:20

    @Sbgodin
    Si le Congrès américain accepte le plan de sauvetage, il sera alors financé par l’émission d’obligations d’état, avec la garantie de l’état américain. Il y a un risque non nul que la crise de confiance s’étende à l’état lui même. L’autre risque c’est que les créanciers habituels des USA (principalement la Chine, le Japon, la Russie, …) ne souhaitent pas, ou ne peuvent pas, répondre à cette demande de capitaux.
    @fifidu93
    Le plan n’est pas encore connu. L’objectif serait de sauver le système entier. L’état rachèterait les créances douteuses et il recapitaliserait les banques en difficultés. Cela sera financé par le contribuable américain.
    Ceux qui vendaient hier savent que les banques américaines ont des bilans artificiellement gonflés. Il suffit alors de créer un doute auprès des clients de la banque pour que ceux-ci retirent leur argent. La banque fait faillite en quelques jours car elle ne peut plus cacher l’état réel de ses comptes. Si le bilan de Lehman était sain alors elle aurait pu vendre des actifs pour répondre aux retraits des clients.
    Les banques française avaient des pratiques similaires aux banques américaines.
    Une chose peu connue, les filiales à Londres de Merill Lynch et d’AIG sont responsables en grande partie de la chute de ces sociétés. Il y a eu moins d’excès en France, mais le crédit facile s’est terminé pour longtemps. La facilité à accorder des crédits dépend de la situation des banques (qui s’est dégradée) et aussi de leur appétit au risque (qui est devenu nul).
    La bourse n’est pas le problème. Le problème c’est le comportement irrationnel des banquiers et des régulateurs : les excès d’avant, le refus de voir la situation en face et d’affronter le problème, … La bourse n’est pas responsables de la crise actuelle. Toutefois un crack amplifierait la crise, et c’est probablement la raison pourquoi les ventes à découvert ont été interdites.

  10. Lawouash 20 septembre 2008 à 09:02

    Bonjour,
    Comme, je me posais toutes ces questions,
    Comment peut ‘on créer de l’argent?
    C’est quoi faire tournée la planche à billet?
    Pourquoi monter ou baisser les taux d’intérêts? etc
    J’ai trouvé un livre qui explique un peu tous ces mécanismes obscures simplement. Et j’ai appris et compris énormément de choses intéressantes
    Je ne sais pas, si, j’ai le droit de le citer, mais je vais quand même le faire
    “L’ ECONOMIE POUR LES NULS” de Michel Musolino

  11. Pipo 20 septembre 2008 à 09:18

    Un très bon documentaire à voir sur le sujet:
    http://video.google.com/videoplay?docid=2717439213901961611&hl=fr

  12. baretous 20 septembre 2008 à 10:14

    le président a peut être le sifflet coupé mais on a toujours sa cocotte minute a tout instant dans les médias

  13. wayside 20 septembre 2008 à 10:37

    On annonce un plan de sauvetage non encore élaboré.
    On injecte des centaines EUROS et USD milliards.
    Ce ne sont que des artifices;
    Bernanke et Paulson sont des alchimistes, des magiciens. Un peu comme un AI, sur ce forum qui disait qu il a plus d un tour dans son sac.

  14. Sbgodin 20 septembre 2008 à 15:18

    @dona : Merci pour l’info. Il va donc y avoir une vague d’emprunt des états. Et qui va acheter ces obligations ? Et comment, surtout ? Avec les bénéfices tirés de l’augmentation jamais vue des bourses mondiales ? Il faudra bien prendre tout cet argent (force de travail) à quelqu’un, à un moment ou à un autre.

  15. you could look here 7 février 2019 à 22:04

    I just want to mention I am just very new to weblog and seriously loved you’re web page. Most likely I’m want to bookmark your site . You definitely have outstanding stories. Thanks a lot for revealing your webpage.

  16. Rosalee Kraemer 16 février 2019 à 12:54

    Am new to blogging. So would like to know more about blogs..