Le Blog Finance

Kaufman & Broad : la crise immobilière pourrait conduire à un plan social

Kaufman_broadmod_phot_9 Signe des temps … et de l’ampleur de la crise immobilière qui sévit tant aux Etats-Unis qu’en Europe désormais.

Le promoteur immobilier français Kaufman & Broad va prochainement réunir son comité d’entreprise pour examiner un plan de sauvegarde de l’emploi (PSE), selon des informations communiquées lundi par des sources proches du dossier, lesquelles confirment des propos du quotidien économique La Tribune.

Guy Nafilyan, le PDG de Kaufman Broad, interrogé par l’AFP s’est refusé à tout commentaire sur cette réunion, dont la date n’est pas connue, invoquant les obligations légales d’information d’une société.

Selon la Tribune, ce PSE viserait à la suppression de 166 postes dont 134 licenciements, sur un total d’un peu moins de 800 personnes.

Une "autre source" évoque une centaine de licenciements, la suppression d’une trentaine de postes au siège de Neuilly et la fermeture des agences de Lille et de Strasbourg d’ici à 2010, ajoute le journal, précisant que le promoteur n’a pas souhaité faire de commentaire.

Le 19 juin, M. Nafilyan avait annoncé une baisse de 71,3% de son bénéfice net et de 6,1% de son chiffre d’affaires sur la première moitié de son exercice (clos fin mai).

Principaux accusés :sur les six premiers mois de l’exercice, les réservations de logements en valeur ont baissé de 30% à 594,7 millions d’euros pour 2.614 "réservations nettes" tandis que les taux et les conditions d’octroi des crédit immobilier dissuadent les acheteurs potentiels.

M. Nafilyan avait néanmoins alors exclu tout plan social, annonçant seulement un changement de stratégie, avec l’abandon de la construction de programmes immobiliers – 15 sur un total de 115 pour toute l’année 2008- et une révision drastique du coût des opérations immobilières.

Princiaples mesures programmées : la re-négociation des prix du foncier déjà acquis, une place accrue pour les surfaces privatives des immeubles.

Pour rappel, les ventes de logements neufs en France ont chuté de 30% au premier semestre par rapport à la même période de 2007.

L’actionnaire principal, à hauteur de 85%, de Kaufman & Broad, est le fonds d’investissement PAI Partners.

Récemment, le promoteur immobilier alsacien Brun Habitat a été placé en liquidation judiciaire et le promoteur immobilier Celeos, l’un des plus importants en Bretagne, en redressement judiciaire.

Depuis le début de l’année, l’action Kaufman & Broad perd près de 23% à la Bourse de Paris.

Source : AFP, La Tribune, Reuters

Partager cet article

Article de

1 commentaire

  1. le-blog-immobilier 29 septembre 2008 à 22:16

    Kaufman

    Vidéo à la suite (Michel Mouillard en guest). L’information était tombée depuis la semaine dernière (voir le blog finance) et j’étais, par manque de temps, volontairement passé à côté. Deux choses : la première, c’est la vitesse à laquelle le