Le Blog Finance

Sans_titre Source : Gandalf Barbones sur bulle-immobiliere.org. Les propriétaires ont vraiment du mal à vendre. A Pontoise, cette jeune femme a refusé des offres à 530 000, 470 000, puis 430 000, elle en espérait 600 000 et depuis le marché est mort. Elle en profite pour recompter les occasions manquées. L’agent immobilier (d’une grande franchise immobilière et d’une grande franchise tout court) avoue que ceux qui revendent en ayant acheté en 2006 et 2007 vont y laisser des plumes.

A noter que les prix des terrains baissent dans le coin et que les promoteurs se diversifient avec des maisons d’architectes pour 150 000 euros (hors terrain bien sur). Bref le marché mute !

A noter que la vidéo est consultable (chez moi) via internet explorer. J’ai des difficultés avec Firefox et Windows Média Player….

Lien vers l’édition du 27 août 2008, reportage à partir de 5 minutes.

Partager cet article

Article de

16 commentaires

  1. Oups 28 août 2008 à 15:19

    “ceux qui revendent en ayant acheté en 2006 et 2007 vont y laisser des plumes”.
    Moi qui croyais que les prix hauts de cette époque étaient sous évalués !
    Ils auraient pu les prévenir avant, non ?
    Secouez un animal, s’il perd des plumes, il y a de grandes chances que ça soit un pigeon.
    ECOTOUR, c’est un nouveau concept d’AI ?

  2. François 28 août 2008 à 21:46

    L’aveu de l’AI montre tout simplement que la baisse est commencée depuis 1 an.
    L’utilisation de moyennes annuelles décale tout dejà de 6 mois. Si on compare des trimestres, on se reprend 1,5 mois. Ajouter le décalage entre le début des négociations et la vente effective et actée, les chiffres des notaires et autres FNAIM montrent la réalité d’il y a 6 à 12 mois.
    Et tout cela est évidemment aussi vrai pour Paris.
    Au bout du compte, on aura raisonnablement 30 à 50% de baisse sur les 4 ans à venir (d’ici 2012).
    Propriétaires, vendez donc maintenant ou attendez 8 à 10 ans, quitte à louer. La plupart d’entre vous feront des plus-values très importantes même en baissant de 15 à 20%.
    Locataires, attendez 4 ans si possible et réintéressez-vous à l’immobilier à partir de 2011.
    Merci à “Patrick” et à “Christophe”

  3. Samy 28 août 2008 à 23:29

    Voilà ce qui arrive quand on est trop gourmand(e)

  4. dav 29 août 2008 à 10:00

    L’explication en quelques points: pour ne pas devenir le prochain pigeon ou la prochaine victime.
    - La demande solvable a quasi disparu . Le stock de neuf invendu est impressionnant malgré des remises importantes des promoteurs (frais de notaires offerts +remises etc.; sans compter ce que l’on peut vraiment négocier).
    - les investisseurs se sont déjà retirés du marché.
    - On constuit encore plus de 400 000 logements par an sauf que depuis 3 ans c’est 300 000 nouveaux ménages par an qui s’installent(chiffres insee). Les enfants de la géné papyboomers sont maintenant logés.
    - Pourtant les fédération immo continuent à entretenir le mythe de la pénuerie alors que le stock d’invendu en neuf est historiquement haut. De plus, rien que sur seloger.com dans l’ancien 1 220 000 offres (620 000 relevées un an plus tôt) et le stock gonfle tous les jours.
    Pénuerie oui mais seulement de logements sociaux et vous le savez très bien messieurs les agents immo.
    - Des taux d’emprunts à presque 6%teg qui plombe carément le pouvoir d’achat immobilier.
    - Des banques qui ne veulent plus prêter (resserement des conditions de crédit/ crise de liquidité/ krach immo anticipé/pertes financières énormes à cause des subprime).
    Les banques accordent donc de moins en moins de prêts parce qu’elle ne peuvent plus et anticipe déjà la grosse baisse.
    - Attentisme du peu d’acheteurs solvables.
    - Recession en zone euro déjà amorcée avec une inflation record qui risque de croître et de plomber encore plus le pouvoir d’achat immo.
    - les valeurs boursières ont perdu près de 30%de leurs valeurs en 1 an et c’est pas fini. Donc moins d’argent et de pouvoir d’achat immobilier pour des millions de boursicoteurs qui ont déjà suffisament perdu.
    - La réalité aujourd’hui se sont des biens qui restent à la vente depuis 1 /2 voir 3 ans qui ne trouvent pas preneurs et qui en trouveront encore moins demain.
    -Les prix affichés dans l’ancien ne sont que des prix fantasmatiques de vitrines. Le retour de baton va être terrible pour beaucoup de vendeurs qui sont restés sur l’euphorie des prix d’il y a 3 ans quand les taux d’emprunts étaient très bas et que ça partait quasi au prix.
    Les pro ont déjà compris qu’ils fallait faire de gros rabais. Ils se dépêche avant que ce soit trop tard.
    - Les fédérations immobilieres essais de minimiser la chose, comme pour la crise des subprimes qui devait s’arrêter en nov 2007 d’apres mme Lagarde, sauf que depuis le cac 40 a perdu 25%.
    - Le krach immo est déjà amorcé en espagne et en grande-bretagne mais nous c’est comme pour tchernobyl, le nuage ne passeras pas la frontiere.
    - une offre locative qui devient abondante, en baisse et négociable. Et vous partez quand vous voulez.
    Si vous achetez au plus haut et si vous devez revendre dans les prochaines années(divorce, mutation,…) vous risquez la faillite personnelle.
    La récession économique et la nouvelle flambée du cours du pétrôlec risque bien de se présenter d’ici queleques mois.
    Près de la moitié des agences immobilieres vont fermés d’ici 3 ans faute de ventes. Chiffres annoncés sur boursorama.com.
    Faut pas croire tout ce que vous racontent les acteurs dans “maison à vendre” sur M6. Emission financée et contrôlée par le lobby de l’immobilier. Mais maintenant ça fait rire les gens. La négociation actuelle pour vendre c’est plutôt du -20% et c’est pas fini.
    Il est urgent d’attendre. Les soldes c’est pour bientôt.
    pour moi -50% c’est mon dernier mot Jean-pierre.

  5. Deon 26 janvier 2019 à 01:32

    Thank you to your curiosity in Funding Recommendation.

  6. Ouida 26 janvier 2019 à 01:34

    Now it is time to choose your particular investments.

  7. Rickie 26 janvier 2019 à 07:39

    Now it’s time to choose your particular investments.

  8. Zac 27 janvier 2019 à 04:11

    A financial advisor is your planning accomplice.

  9. Arlen 27 janvier 2019 à 05:48

    This is true for funding advice as nicely.

  10. brazil nuts costco 27 janvier 2019 à 07:15

    For most recent news you have to pay a quick
    visit world-wide-web and on world-wide-web I found this site as a finest
    site for most recent updates.

  11. Martha 5 février 2019 à 17:02

    And that is an funding risk worth taking.

  12. Alonzo 6 février 2019 à 03:52

    Schwab Intelligent Portfolios invests in Schwab ETFs.

  13. Lucile 8 février 2019 à 05:11

    Thank you to your curiosity in Funding Recommendation.

  14. Tyler 8 février 2019 à 06:28

    And that is an investment risk value taking.

  15. Epifania 9 février 2019 à 02:23

    Take into account investments that provide rapid
    annuities.

  16. Jonelle 11 février 2019 à 05:42

    And that is an funding danger value taking.