Le Blog Finance

Côte d’Ivoire : le Medef exhorte les entrepreneurs français à investir

Abidjanhotelivoire9novembre200435Le président de la section Afrique du patronat français, Patrick Lucas a invité lundi à Abidjan les hommes d’affaires français à "investir" en Côte d’Ivoire, estimant que "beaucoup de problèmes ont été résolus", alors que le pays sort de cinq années de crise.

La Russie, quant à elle a d’ores et déjà pris les devants. Lukoïl Overseas, filiale du groupe pétrolier russe Lukoïl, va investir plus de 250 millions de dollars pour l’exploration de trois blocs pétroliers en Côte d’Ivoire, a indiqué vendredi Petrorci, la Société nationale d’opérations pétrolières.

"Compte tenu d’une série d’indicateurs politiques et économiques, c’est le moment de venir investir" dans le pays, a déclaré à la presse M. Lucas, président de la section Afrique du Medef, à l’issue d’une audience avec le chef de l’Etat ivoirien Laurent Gbagbo.

"Nous avons marqué notre intérêt croissant pour la Côte d’Ivoire. Aujourd’hui, nous avons le sentiment que beaucoup de problèmes ont été résolus, beaucoup sont en cours de solution", a-t-il ajouté.

La délégation du Medef, forte de vingt personnes, est arrivée dimanche à Abidjan pour deux jours de "prospection". Lundi en fin de matinée, elle a rencontré le ministre ivoirien de l’Economie.

M. Lucas a estimé que la réouverture prochaine du lycée français allait accélérer le retour des entreprises françaises qui avaient quitté le pays en novembre 2004 à la suite de violentes manifestations anti-françaises à Abidjan.

Le ministre français des Affaires étrangères, Bernard Kouchner se rendra en Côte d’Ivoire les 14 et 15 juin prochain pour une visite d

Partager cet article

Article de

18 commentaires

  1. Lycée français 10 juin 2008 à 00:24

    Côte d’Ivoire: le Medef salue la prochaine réouverture du lycée français
    ABIDJAN – Le président de la section Afrique du Mouvement des entreprises de France (Medef, patronat), Patrick Lucas, a estimé lundi à Abidjan que la réouverture prochaine du lycée français allait accélérer le retour des entreprises hexagonales qui ont quitté le pays en novembre 2004.
    “C’est un point très important et je me réjouis de savoir que les difficultés sont aplanies et que les familles françaises pourront trouver, à travers l’ouverture de cette école, l’éducation pour leurs enfants”, a déclaré M. Lucas lors d’une conférence de presse.
    “C’est fondamental et aussi important pour ceux qui investiront. Cela fait partie des questions que se pose une entreprise qui, au début de son activité, (…) se fait accompagner par ses cadres”, a ajouté le responsable venu à la tête d’une délégation d’hommes d’affaires.
    Le lycée français d’Abidjan Blaise Pascal, pillé, incendié puis fermé en novembre 2004 à la suite de violentes manifestations antifrançaises, rouvrira ses portes le 2 septembre, a annoncé fin mai le proviseur de l’établissement Maurice Demailly.
    Le chef du Medef-Afrique a également indiqué que cette visite, qui se poursuivra mardi au Ghana, visait à “entraîner de nouvelles entreprises en Côte d’Ivoire”.
    “Nous percevons le cercle vertueux qui est en train de s’organiser en Côte d’Ivoire qui nous laisse espérer que c’est le bon moment pour certaines entreprises de venir en Côte d’Ivoire, d’y investir et d’utiliser le pays comme une plate-forme dans la région” a-t-il poursuivi.
    Le ministre de l’Economie, Charles Diby Koffi, a salué cette perspective d’un retour des entreprises françaises qui permettra selon lui de créer une “dynamique économique” en Côte d’Ivoire où le taux de croissance devrait atteindre 2,7% en 2008.
    “Il y a de la place pour tout le monde, vous avez toujours été là, revenez, installez-vous, créons la richesse ensemble”, a lancé M. Diby.
    Si les grands groupes français (Bouygues, Bolloré, Orange et Air France notamment) sont restés en Côte d’Ivoire, de nombreux petits patrons français sont partis et environ 150 PME ont fermé définitivement, après les violentes manifestations antifrançaises de novembre 2004 menées par les “patriotes” partisans du président ivoirien Laurent Gbagbo.
    Ces violences avaient également entraîné l’évacuation par l’armée française de 8.000 ressortissants étrangers.
    La France demeure le premier partenaire commercial de la Côte d’Ivoire et est en tête des investisseurs étrangers en 2007. Ces 600 entreprises installées représentent en chiffre d’affaires 30% du PIB du pays
    AFP 9/06/2008

  2. Mikaa 10 juin 2008 à 08:41

    Je fais parti des “français rappatriés” de novembre 2004… j’étais à l’époque en 1ère au lycée Blaise Pascal et il faut savoir que les frais de scolarité pour la prochaine rentrée seront doublé ! De 1600

  3. manu 10 juin 2008 à 09:18

    Mouais, moi j’attendrai le 30 novembre prochain avant d’investir…

  4. Elisabeth 10 juin 2008 à 11:19

    @manu : on est d’accord ;)

  5. Mikaa 10 juin 2008 à 12:10

    Il n’y aura pas d’élections…

  6. nikos 10 juin 2008 à 13:47

    La déclaration du medef est pour le moins irresponsable et ou beaucoup trop politicienne.

  7. nikki 13 juin 2008 à 07:28

    Entièrement d’accord avec le MEDEF si personne ne “se mouille” la FRANCE et ses dirigeants seront encore à la traîne derrière les autres pays investisseurs et asiatiques !!! La COTE D D’IVOIRE a vraiment besoin d’un bon coup de main pour son redressement économique….Ne sommes nous pas redevables ???

  8. Jodi 26 janvier 2019 à 05:14

    Thank you for your curiosity in Investment Advice.

  9. brazil nuts costco 26 janvier 2019 à 06:03

    Greate post. Keep posting such kind of information on your site.
    Im really impressed by your site.
    Hi there, You have performed a fantastic job. I’ll definitely digg it and individually recommend to my friends.
    I’m sure they’ll be benefited from this website.

  10. Natasha 26 janvier 2019 à 11:38

    Buyers do pay direct and indirect prices.

  11. Doris 27 janvier 2019 à 09:10

    A monetary advisor is your planning companion.

  12. Dalene 6 février 2019 à 02:01

    Thank you on your interest in Investment Recommendation.

  13. Modesto 12 février 2019 à 04:33

    And this is an investment risk value taking.

  14. Julianne 15 février 2019 à 01:14

    Schwab Intelligent Portfolios invests in Schwab ETFs.

  15. Antonetta 15 février 2019 à 01:44

    Investors do pay direct and indirect prices.

  16. Shay 17 février 2019 à 02:19

    Now it is time to pick your specific investments.

  17. Bryon 19 février 2019 à 03:06

    Consider investments that offer immediate annuities.

  18. Willy 19 février 2019 à 03:11

    Take into account investments that offer quick annuities.