Le Blog Finance

Ford : investissements au Mexique pour la nouvelle Fiesta

Automobile, Economie Commentaires fermés

Ford_verve_au_lieu_de_fiestaFord Motor construira la prochaine version de son modèle Fiesta au Mexique. Le groupe prévoit d’investir trois milliards de dollars (1,93 milliard d’euros) au total dans la modernisation de ses différents sites mexicains dans le cadre de son plan de retour à la rentabilité.

Le lancement de la nouvelle Fiesta en Amérique du Nord s’avère crucial pour le constructeur. Il tente d’y renforcer sa position sur le segment des modèles moins gourmands en carburant que les 4×4 et pickup dont les ventes chutent.

Le lancement de la Fiesta aux Etats-Unis est prévu en 2010, alors que la nouvelle version de ce modèle doit être commercialisée dès l’automne prochain en Europe et en Asie.

Le directeur général du groupe, Alan Mulally, a déclaré vendredi que Ford réaliserait les investissements prévus dans ses usines mexicaines en partenariat avec ses équipementiers. Le constructeur investira 2,4 milliards de dollars tandis que 600 millions proviendront de ses fournisseurs.

Signe des temps, le site de Cuautitlan, près de Mexico – où sont actuellement produits des "pickups" – commencera début 2010 à assembler des Fiesta destinées à l’exportation vers les Etats-Unis.

Symbole on ne peut plus clair de la volonté du constructeur de proposer aux Etats-Unis des modèles moins boulimiques. "Ford s’attache à accélérer la transition vers des petites voitures plus économes en carburant que les gens veulent vraiment", a ainsi commenté le PDG, Alan Mulally.

Lors du dernier salon automobile de Détroit, en janvier, Ford avait présenté un concept-car baptisé Verve, qui devait servir d’inspiration à la nouvelle Fiesta. "Les consommateurs ont réagi de façon très positive, à la fois la version berline et au modèle break", a expliqué Mark Fields, président du groupe pour la région Amérique.

Le projet prévoit aussi une coentreprise avec Getrag JV pour la construction d’une usine de transmissions dans l’Etat du Guanajato, dans le centre du Mexique.

Une autre de ses usines mexicaines, dans l’Etat de Chihuahua, doit prochainement fabriquer des moteurs diesel pour des utilitaires petits et moyens destinés à l’export.

Ford affirme que les coûts salariaux empêchent une production rentable de petits modèles sur territoire américain, l’accord de réduction des coûts conclu avec le syndicat United Auto Workers n’y changeant rien, selon lui. Il assure que les investissements prévus se traduiront au total par 4.500 créations d’emplois sur ses sites mexicains.

Source : Reuters, La Tribune

Partager cet article

Article de

Les commentaires sont fermés