Le Blog Finance

Un 3eme câble sous-marin lié à Flag Telecom coupé au Moyen-Orient

Falcon_flagtelecomLoi des séries ? Ou actes intentionnels ? On va finir pas devoir se poser la question.

Alors que le trafic voix et données est très fortement perturbé en Inde, suite à des coupures de câbles d’une importance stratégique, un nouveau câble sous-marin de télécommunication a été endommagé au Moyen-Orient.

Le câble Falcon a été coupé à 56 kilomètres au large de Dubaï, dans les eaux du Golfe, entre Oman et les Emirats arabes unis, a précisé la société propriétaire du câble, Flag Telecom, qui fait partie du groupe indien Reliance Communications.

Selon la société, un navire de réparation doit arriver sur zone dans les prochains jours. La raison de la rupture du câble n’a pas été précisée.

Comble de malchance, signe du destin, voire acte malveillant, Flag Telecom est également propriétaire d’un des deux autres câbles endommagés au large de l’Egypte, mercredi en mer Méditerranée. Pour rappel, FLAG Telecom, basé à Mumbai en Inde possède deux filiales : FLAG et FALCON. FLAG Telecom est une filiale du groupe Reliance Communications, lequel est une filiale de ADAG (Anil Dhirubhai Ambani Group) du milliardaire indien Anil Ambani.

A la suite de ces dégâts, les communications ont été considérablement perturbées en Egypte comme en Inde. Revers de la médaille de la délocalisation en quelque sorte, car l’industrie de la sous-traitance informatique représente pour l’Inde 11 milliards de dollars de chiffre d’affaires annuel et emploie 700.000 personnes.

L’incident a frappé également plusieurs pays arabes du Golfe, notamment les Emirats arabes unis, le Koweït, l’Arabie saoudite, le Qatar et Oman, ralentissant le débit des flux et perturbant l’accès à Internet proprement dit.

Aux Emirats arabes unis, "Du", un des opérateurs de téléphonie, cité par le quotidien anglophone Khaleej Times, a estimé que le dernier incident en date pourrait ralentir les efforts en cours pour rétablir un service normal. "Du a été informé d’un nouveau dommage sur un câble Falcon. Ce dernier incident a entraîné des complications par rapport aux difficultés existantes", explique la société.

Le principal opérateur de téléphonie émirati, Etisalat, n’a pas été affecté par les dégâts sur les câbles Falcon, n’utilisant pas ce dernier pour écouler son trafic.

Les perturbations sur le réseau internet provoquées par l’endommagement de câbles internet sous-marins pourraient durer encore 10 jours, a annoncé quant à lui le ministère égyptien des Communications et des technologies de l’information.

Un bateau est attendu mardi matin dans la zone où les deux câbles ont été endommagés mercredi, en Méditerranée, pour commencer des réparations. "Le réseau internet fonctionne à 55%", ajoute le communiqué, qui précise que des informaticiens ont été mobilisés en urgence pour trouver des routes contournant les câbles endommagés.

Ces coupures pourraient impacter les entreprises européennes et américaines qui ont délocalisé ou externalisé des parties de leur activités à des prestataires Indiens, Pakistanais et plus généralement au Moyen-Orient.

Source : AFP, Reuters, indeinfos.blogspot.com

A lire également :

. Telecom/Internet : panne géante en Inde et Egypte

. Mukesh Ambani devient l’homme le plus riche du monde

. Reliance Power : record d’introduction en Bourse en Inde

Partager cet article

Article de

7 commentaires

  1. bernie 2 février 2008 à 22:56

    Des infos bien plus graves et inquietantes
    sur la réalité finqnciere au USA EN CE MOMENT. Pour ceux qui lisent la langue de
    shakespeare.
    http://globaleconomicanalysis.blogspot.com/2008/02/merrill-lynch-opens-legal-hornets-nest.html
    Ca présage un mois de février des plus houleux sur tous les fronts dont les bourses en premier.

  2. Elisabeth 2 février 2008 à 23:10

    merci, je suis visiblement la seule sur le pont ce soir :)
    Il est par ailleurs indeniable que la presse anglo-saxonne nous donne 10 fois plus d’infos
    Certes, cela prend du temps et nécessite des compétences, mais j’ai du mal à comprendre pourquoi la presse française ne prend pas le temps/la peine de traduire les articles US ou UK
    Un créneau à prendre , assurément !
    Blogs y compris ;)

  3. Dadounet 2 février 2008 à 23:34

    Ben, moi j’ai reçu ça :
    SYST

  4. Elisabeth 2 février 2008 à 23:48

    Cf. commentaire de El Gringo, sur cette note
    http://www.leblogfinance.com/2007/08/un-exemple-de-v.html

  5. HAS 3 février 2008 à 00:10

    Je cite Elisabeth :
    “j’ai du mal à comprendre pourquoi la presse française ne prend pas le temps/la peine de traduire les articles US ou UK
    Un créneau à prendre , assurément !
    Blogs y compris ;)
    Chut s’il vous plaît!!! Je suis justement en train de créer un projet qui va dans ce sens.

  6. Elisabeth 3 février 2008 à 00:21

    Très bon courage, il y a vraiment un créneau !!!!

  7. HAS 3 février 2008 à 00:26

    Merci Elisabeth mais je vous taquinais. Je vais me limiter au Moyen-Orient. Il y a un véritable manque d’informations pour les locuteurs francophones sur cette région qui offre pourtant beaucoup d’opportunités.