Le Blog Finance

Sarkozy en Afghanistan en 2008, pour le pétrole d’Irak ?

Rafale5ussenterprisecvn65Nicolas Sarkozy a annoncé lundi, au cours d’une conférence de presse à New York, qu’il se rendrait en Afghanistan au printemps 2008.

Si en avril dernier, alors que la campagne électorale battait son plein, le candidat Sarkozy s’était prononcé pour un retrait des soldats français d’Afghanistan, le nouveau Président français avait pu démontrer son "pragmatisme" en affirmant le 27 août dernier que la France allait "accentuer ses efforts" dans le pays.

Il n’y a que les sots qui ne changent pas d’avis ….  surtout si l’on sait que Total vient de s’accorder avec l’américain Chevron sur un champ pétrolier en Irak … en contre-partie d’un "soutien" militaire ?

« J’ai redit à Hamid Karzai (le président afghan ndlr) l’engagement de la France au service d’un Afghanistan indépendant", a ajouté le président après une rencontre avec son homologue afghan. Pour rappel, la France participe avec plus d’un millier d’hommes à la Force internationale d’assistance et de sécurité (ISAF) de l’Otan, qui combat les insurgés talibans et contribue aux opérations de maintien de la paix en Afghanistan.

En avril dernier, Nicolas Sarkozy s’était prononcé pour un retrait des soldats français d’Afghanistan. "Il était certainement utile qu’on les envoie dans la mesure où il y avait un combat contre le terrorisme. Mais la présence à long terme des troupes françaises à cet endroit du monde ne me semble pas décisive", avait-t-il indiqué dans le cadre de l’émission "A vous de juger", sur France 2.

Pourtant, le 27 août dernier, Nicolas Sarkozy annonçait que la France allait « accentuer ses efforts en Afghanistan ». Au mois d

Partager cet article

Article de

26 commentaires

  1. Jean-Philippe GREGOIRE 25 septembre 2007 à 10:13

    Message à Elisabeth : mon email est planté depuis vendredi soir !

  2. Elisabeth 25 septembre 2007 à 10:39

    grrr ….
    Il reste le tam-tam africian : le djembé quoi

  3. Olivia 19 octobre 2007 à 21:33

    Superbe photo de ce Rafale sur un porte-avions U.S. Message à toute l’arrogance gaulliste: bye-bye.

  4. Elisabeth 19 octobre 2007 à 22:23

    Yes, honnetement , je suis “fière” de l’avoir trouvé … de fil en aiguille, via un site / forum en anglais
    Coup de chapeau au photographe

  5. Sarko persiste 8 novembre 2007 à 00:35

    La France restera en Afghanistan tant qu’il le faudra
    WASHINGTON – Le président français Nicolas Sarkozy a assuré mercredi à Washington que la France resterait engagée militairement en Afghanistan “aussi longtemps qu’il le faudra”, dans un discours prononcé devant les deux chambres du Congrès américain.
    “Je vous le dis aujourd’hui solennellement, la France restera engagée en Afghanistan aussi longtemps qu’il le faudra, car ce qui est en cause, c’est l’avenir de nos valeurs et celui de l’Alliance atlantique”, a déclaré M. Sarkozy sous les applaudissements.
    “Je le dis solennellement devant vous, pour moi, l’échec n’est pas une option”, a-t-il insisté.
    “Le terrorisme ne gagnera pas parce que les démocraties ne sont pas faibles, parce que nous n’avons pas peur de cette nouvelle barbarie. L’Amérique peut compter sur la France dans le combat contre le terrorisme”, a-t-il conclu.
    Interrogé mercredi après-midi lors de sa conférence de presse commune avec son homologue américain George W. Bush, Nicolas Sarkozy a indiqué qu’il étudiait la possibilité d’un renforcement des effectifs militaires français actuellement déployés en Afghanistan.
    “Nous réfléchissons à la meilleure façon d’aider à l’émergence d’un Afghanistan démocratique”, a-t-il expliqué.
    “Est-ce que c’est en renforçant l’effort de formation pour poser les bases d’un Etat afghan moderne ? Est-ce que c’est en donnant d’autres moyens militaires ? Nous sommes en train de discuter”, a répondu M. Sarkozy.
    Le contingent français en Afghanistan compte près d’un millier de soldats stationnés pour la plupart à Kaboul et autour, mais aussi sur la base de Kandahar, dans le sud, où trois Mirage français assurent un soutien aérien à la Force internationale d’assistance à la sécurité (Isaf) conduite par l’Otan.
    (AFP / 07 novembre 2007 22h57)

  6. Elisabeth 22 décembre 2007 à 11:50

    Bis repetita !!! ca se confirme, on en reparle

  7. Rafale 11 février 2008 à 23:31

    Les Rafales français ont décollé pour la première fois d’Afghanistan
    BASE A

  8. sandrine 11 avril 2008 à 00:58

    j’ai trouver ce site : pétition pour la déstitution de sarkozy, j’ai signé et je vous invite a signer la pétition sur http://www.antisarkozysme.com

  9. RAFALE et USA 24 mai 2008 à 13:22

    http://secretdefense.blogs.liberation.fr/defense/2008/05/deux-rafale-mer.html
    Deux Rafale, mercredi, sur un porte-avions américain (19/05/2008)
    Deux Rafale de la flotille 12 F iront s’entraîner mercredi sur le porte-avions USS Truman, actuellement en escale à Marseille.
    Les appareils apponteront, puis seront catapultés au large de Toulon. Un EC2 Hawkeye fera un touch and go sur le PA de l’US Navy.
    Cette information du journal La Provence nous a été confirmée par la Marine nationale.
    En juillet 2007, un premier exercice de ce type avait eu lieu en Méditerranée à bord de l’USS Enterprise, et cet été, des Rafale iront aux Etats-Unis pour s’entraîner à bord de l’USS Theodore Roosevelt.
    [...]

  10. el gringo 3 juin 2008 à 10:24

    Il faut préciser que le porte-avions Charles de Gaulle est en grand carénage depuis le 31 juillet 2007 et que son retour à la mer est prévu en novembre avec une disponibilité opérationel début 2009.
    Suite à ces travaux, le porte-avion aura réaliser le carénage sa coque, pris 500 tonnes, changer ses hélices, régler ses presses de frein avec l’aide des américains, …
    Soit un chantier de 18 mois sans autre possibilité de s’entrainer pour les pilotes de la Marine que les porte-avions US. Comme les caractéristiques de 2 porte-avions sont assez différents ainsi que les procédures d’appontage et de décollage, il n’est pas inutile pour les pilotes français de se familiariser avec ces procédures.
    http://www.meretmarine.com/article.cfm?id=107783

  11. Olivier 9 juin 2008 à 12:37

    il faut bien comprendre que sans la coopération avec les américains, notre unique porte avion étant effectivement en grand carénage , comme toutes les x années, nos pilotes de l’aéronavale ne pourraient pas s’entrainer.

  12. Elisabeth 5 août 2008 à 11:17

    et ça continue …. on en reparle, dès la fin de la semaine ;)
    La France prend le commandement de la force de l’Otan de la région de Kaboul
    AFP -
    (AFP) – La France a pris mardi le commandement de la force de l’Otan dans la région de Kaboul, où 5.000 soldats internationaux dont 1.800 Français sont déployés, au cours d’une cérémonie de passation de pouvoir avec l’Italie.
    Le commandement régional “capitale” (Regional command capital, RCC) de la Force internationale d’assistance à la sécurité (Isaf) est assuré à tour de rôle par la France, l’Italie et la Turquie, qui disposent chacun d’un bataillon déployé à Kaboul et dans sa région proche.
    Mardi, le général français Michel Stollsteiner a succédé pour un an au général italien Federico Bonato à la tête du RCC, au cours d’une cérémonie en présence du commandant de l’Isaf, le général américain David McKiernan.
    “Notre mission, c’est de transférer d’ici un an la responsabilité de la Région capitale aux forces de sécurité afghanes”, a déclaré à l’AFP le général Stollsteiner.
    Ce transfert se fera en plusieurs étapes, en commençant par le centre de Kaboul dès cet été, puis en l’élargissant progressivement à l’ensemble de la région, l’Isaf se plaçant progressivement en retrait, en “deuxième rideau”. En prenant le commandement de la région de Kaboul, la France confirme son engagement accru en Afghanistan, annoncé par le président Nicolas Sarkozy lors du sommet de l’Otan à Bucarest début avril.
    Au total, le contingent français en Afghanistan doit être porté à près de 3.000 hommes, d’ici la fin du mois d’août

  13. Echange payant ? 19 août 2008 à 22:42

    A priori, l’aide française serait “payante” pour Total
    Total serait en passe de vendre ses services en Irak
    Mardi 01 juillet 2008
    Christophe de Margerie, président du géant pétrolier Total, a déclaré être sur le point de signer un contrat de services en Irak. Bagdad prévoit de développer ce genre de partenariat, à défaut d’accord sur des contrats d’assistance.
    http://www.france24.com/fr/20080701-total-contrat-services-petrolier-irak-christophe-margerie
    ————————–
    Le groupe pétrolier français Total est sur le point de signer un contrat de service en Irak, a déclaré mardi à Madrid son président, Christophe de Margerie.
    “Nous sommes sur le point de signer un accord pour contrat de service”, a-t-il dit lors d’une conférence de presse, à l’accasion du XIXe Congrès mondial du pétrole qui se tient jusqu’à jeudi à Madrid.
    “Nous espérons signer un contrat dans les jours, semaines qui viennent”, a-t-il précisé.
    “Il s’agit juste de contrats transitoires, c’est ce que nous pouvons faire aujourd’hui en raison des problèmes de sécurité. 2009, c’est sans doute un peu trop tôt pour réaliser plus d’investissements” dans le pays, a-t-il ajouté.
    Bagdad a annoncé lundi qu’il n’avait pas trouvé d’accord avec les géants mondiaux du pétrole pour des contrats d’assistance technique à court terme, les jugeant trop gourmands, mais qu’il avait proposé des “contrats de service” à plus long terme à 41 compagnies pétrolières étrangères pour “six gisements pétroliers et deux gisements gaziers”, selon le ministère irakien du Pétrole.
    Le patron du pétrolier américain ExxonMobil, Rex Tillerson, a déclaré lors de la même conférence de presse qu’il était optimiste quant à un accord entre son groupe et le gouvernement irakien.
    *****************
    “Je suis plein d’espoirs pour l’Irak. Le rôle que nous pourrons jouer aujourd’hui et dans le futur est totalement entre leurs mains”, a-t-il déclaré.
    ***********************
    http://www.france24.com/fr/20080701-total-contrat-services-petrolier-irak-christophe-margerie

  14. TOTAL IRAK 29 août 2008 à 00:14

    Total s’allie à Chevron pour explorer le pétrole irakien
    LE MONDE | 10.08.07 | 16h18

  15. GAGNE !!! 12 février 2009 à 13:06

    GAGNE , cqfd !!!!
    on en reparle !
    Un responsable de Total s’est rendu en Irak pour discuter avec les
    AFP 12.02.09 | 12h46
    Un membre du comité exécutif du groupe pétrolier français Total s’est rendu en Irak la semaine dernière pour “discuter d’un renouvellement de la coopération entre l’Irak et Total”, a-t-il annoncé jeudi au cours d’une conférence de presse. Yves-Louis Darricarrère, directeur général Exploration et Production chez Total était à Bagdad la semaine dernière “pour rencontrer les autorités et discuter avec elles d’un renouvellement de la coopération entre l’Irak et Total”, a-t-il indiqué. Le ministre irakien du Pétrole Hussein Chahristani a lancé mercredi un nouvel appel d’offres international portant sur 11 champs pétroliers et gaziers. Les noms des sociétés sélectionnées pour le second appel d’offre seront dévoilés au premier trimestre 2009. Cette initiative intervient six mois après un premier appel d’offres portant sur six champs pétroliers et deux gisements gaziers, qui devait déjà permettre à terme une augmentation de production de 1,5 million de barils par jour. “L’Irak est important pour Total historiquement. Nous y sommes nés”, a rappelé M. Darricarrère. La Compagnie française des pétroles, ex-Total, a eu sa première participation dans un gisement producteur près de Kirkouk en Irak en 1927. Le président français Nicolas Sarkozy avait rendu mardi une visite surprise à Bagdad où il avait exhorté les entreprises françaises à investir en Irak. “Le fait qu’Yves-Louis (Darricarrère) s’est rendu la semaine dernière en Irak juste avant le passage de notre président n’est que hasard même si en général chez Total rien n’est fait par hasard”, a affirmé Christophe de Margerie, directeur général du pétrolier, au cours de la même conférence de presse. L’Irak dispose des troisièmes réserves prouvées de pétrole brut au monde et produit actuellement environ 2,41 millions de barils de pétrole par jour (mbj).

  16. elisabeth 29 avril 2013 à 21:50

    25 septembre 2007

    Sarkozy en Afghanistan en 2008, pour le pétrole d’Irak ?

    Nicolas Sarkozy a annoncé lundi, au cours d’une conférence de presse à New York, qu’il se rendrait en Afghanistan au printemps 2008.

    Si en avril dernier, alors que la campagne électorale battait son plein, le candidat Sarkozy s’était prononcé pour un retrait des soldats français d’Afghanistan, le nouveau Président français avait pu démontrer son “pragmatisme” en affirmant le 27 août dernier que la France allait “accentuer ses efforts” dans le pays.

    Il n’y a que les sots qui ne changent pas d’avis …. surtout si l’on sait que Total vient de s’accorder avec l’américain Chevron sur un champ pétrolier en Irak … en contre-partie d’un “soutien” militaire ?

    « J’ai redit à Hamid Karzai (le président afghan ndlr) l’engagement de la France au service d’un Afghanistan indépendant”, a ajouté le président après une rencontre avec son homologue afghan. Pour rappel, la France participe avec plus d’un millier d’hommes à la Force internationale d’assistance et de sécurité (ISAF) de l’Otan, qui combat les insurgés talibans et contribue aux opérations de maintien de la paix en Afghanistan.

    En avril dernier, Nicolas Sarkozy s’était prononcé pour un retrait des soldats français d’Afghanistan. “Il était certainement utile qu’on les envoie dans la mesure où il y avait un combat contre le terrorisme. Mais la présence à long terme des troupes françaises à cet endroit du monde ne me semble pas décisive”, avait-t-il indiqué dans le cadre de l’émission “A vous de juger”, sur France 2.

    Pourtant, le 27 août dernier, Nicolas Sarkozy annonçait que la France allait « accentuer ses efforts en Afghanistan ». Au mois d’octobre, la France déplacera six avions Mirage de la base qu’elle loue au Tadjikistan vers la base de Kandahar. Avant la fin de l’année, l’armée française va également dépêcher des avions Rafale en Afghanistan. La mission de ces avions sera « sous la responsabilité des états-majors américains » selon un expert militaire français cité par le Canard enchaîné du 5 septembre.

    Le ministre français de la Défense Hervé Morin s’est rendu récemment au Tadjikistan « pour une courte visite de travail ». M. Morin devait y rencontrer le président tadjik Emomali Rahmon. “Au cours de cette visite, le ministre a l’intention d’aborder la question du redéploiement de six Mirage français”, avait déclaré l’un des attachés militaires. Trois chasseurs devraient partir pour Kandahar, dans le sud de l’Afghanistan, fin septembre et trois autres au cours du mois d’octobre, ainsi que 150 hommes, pilotes et personnel au sol. Il a été précisé que ce redéploiement était une mesure temporaire, liée à la dégradation de la situation dans le sud de l’Afghanistan, et que les chasseurs devaient être disponibles à Kandahar en cas d’attaque des talibans contre les forces afghanes ou de l’OTAN. Les Mirage devraient rentrer sur leur base de Douchanbé après ces opérations.

    M. Morin avait notamment pour objectif de rencontrer les forces françaises stationnées à Douchanbé, ainsi que les unités de maintenance qui restaurent les pistes d’atterrissage et de décollage de l’aéroport de la capitale. L’aéroport de Douchanbé accueille un petit contingent français depuis décembre 2001, déployé dans le cadre de l’opération antiterroriste en Afghanistan, et actuellement composé de 450 militaires, six Mirage et trois avions de transport militaires Transall.

    Selon le ministère de la Défense, cette installation à Kandahar aurait pour objectif de « rapprocher » les avions de combat de leur zone d’intervention potentielle. Toujours selon la même source, la France bénéficierait ainsi d’« une mutualisation des moyens de base ». Ce qui signifie militairement que les Français seront désormais intégrés aux contingents alliés sous la responsabilité des états-majors américains et politiquement, comme l’affirme un membre de l’état-major militaire français, cela « démontre que la France va bientôt reprendre toute sa place au sein de l’OTAN, et toutes ses responsabilités dans l’Alliance atlantique ».

    Le contingent militaire français en Afghanistan compte actuellement un millier d’hommes et fait partie de la Force internationale d’assistance à la sécurité en Afghanistan (ISAF), placée sous les ordres de l’OTAN et dirigée depuis février par le général américain David Mac Neil.

    Dans le cadre de son intervention en Afghanistan, le nouveau chasseur Rafale F2 de Dassault s’est entraîné cet été, en l’absence du Charles-de-Gaulle en révision, à une série d’appontages et catapultages sur le porte-avions américains Enterprise au large de Toulon. Les Rafale sont en mission de guerre en Afghanistan depuis mars dernier.

    Pourquoi un tel “revirement” dans les propos de Nicolas Sarkozy ?

    Les géants pétroliers Total et Chevron ont signé un accord de services qui devrait leur permettre d’explorer et de développer conjointement l’un des plus grands champs pétrolifères irakiens, celui de Majnoun (sud-est), une fois qu’une loi sur les hydrocarbures sera adoptée et que la sécurité sur le terrain se sera améliorée, rapportait en août dernier l’agence Dow Jones en citant des sources proches du dossier.

    Les deux groupes ont signé l’accord l’an dernier et procèdent désormais à l’évaluation des conditions terrestres autour de Majnoun, le quatrième gisement d’Irak, situé près de la frontière iranienne, afin de déterminer quels travaux de développement sont requis, a-t-on précisé de mêmes sources en ajoutant que les autorités de Bagdad sont au courant de cet accord.

    Total, Chevron et les responsables irakiens se sont ainsi rencontrés en juin pour discuter de la mise en oeuvre de cet accord, même si le gouvernement irakien n’est pas encore impliqué. “Il n’y a pas d’accord de partage de production” sur Majnoun car la législation sur les hydrocarbures n’a pas encore été ratifiée, notait-t-on en août, en assurant toutefois que “le contrat de services offre une large avance” à Total et Chevron.

    Majnoun avait une capacité de production d’environ 50.000 barils/jour avant l’intervention américaine en 2003, selon les statistiques du ministère américain de l’Energie. Ce gisement a des réserves totales estimées à 12 milliards de barils, ce qui en fait le quatrième plus grand champ d’Irak, selon l’institut Bernstein Research. On précisait par ailleurs que Chevron et Total travaillaient aussi en collaboration sur le champ de Nahr ben Omar (sud), dont les réserves sont estimées à 6 milliards de barils.

    Mais rien n’étant gratuit dans ce monde … l’accord aurait été conclu en échange d’une plus grande implication de la France en Afghanistan – qui, en plus de ses avions, dispose de 1 100 militaires stationnés à Kaboul.

    Pareil “accord” consistant à s’impliquer en Afghanistan pour “se racheter” de ne pas avoir participé à la guerre en Irak a des antécédents. Un récent reportage de Radio-Canada sur la guerre en Afghanistan nous apprenait que le Canada avait cherché, après avoir refusé de participer à la guerre en Irak, à revenir dans les bonnes grâces des États-Unis en s’engageant dans des zones plus risquées en Afghanistan.

    Sources : AFP, AP, Ministère de la Défense, L’aut’journal, Montréal, l’Humanité

  17. elisabeth 30 avril 2013 à 00:32

    Vous l’aurez compris, j’essaie de recuperer « mes petits » et tente de remettre à jour l’article.
    Désolée pour cet inconvénient.

    Et merci aux sites qui reprennent mes articles !
    Ca me sert pour les remettre en ligne
    :-)

  18. i thought about this 8 février 2019 à 02:16

    I just want to mention I am just very new to blogging and site-building and seriously liked this page. Almost certainly I’m going to bookmark your blog . You definitely come with very good well written articles. Appreciate it for revealing your web page.

  19. John Deere Service Manuals 8 février 2019 à 23:12

    Howdy, have you ever pondered to write regarding Nintendo or PS handheld?

  20. Carmelia Willing 18 février 2019 à 11:43

    Can I start a blog that has recording of bad customer service?

  21. Tractor Workshop Manuals 19 février 2019 à 00:19

    Deference to author , some superb entropy.