Le Blog Finance

La Syrie annonce avoir riposté à une incursion aérienne d’Israël

Syria_israel_mapSelon l’agence de presse officielle Sana, les forces de défense syriennes auraient repoussé jeudi matin des avions israéliens qui auraient pénétré dans l’espace aérien syrien.

Un porte-parole militaire syrien, cité par l’agence officielle Sana, a annoncé que la DCA syrienne avait tiré jeudi à l’aube sur des avions israéliens en riposte à cette violation.

I

Partager cet article

Article de

7 commentaires

  1. réaction ISRAEL 6 septembre 2007 à 23:37

    Survol de la Syrie: l’armée israélienne refuse de commenter
    JERUSALEM – L’armée israélienne a refusé jeudi de commenter les informations en provenance de la Syrie sur un survol du territoire syrien par des avions israéliens.
    “Nous ne commentons pas de telles informations”, a déclaré à l’AFP un porte-parole de l’armée.
    La présidence du Conseil et le ministère des Affaires étrangères à Jérusalem se sont refusés à toute réaction.
    La Syrie a annoncé lundi que sa DCA avait tiré jeudi à l’aube sur des avions israéliens qui avaient violé l’espace aérien syrien.
    Le Premier ministre israélien Ehud Olmert n’a fait aucune allusion à cette affaire dans un discours prononcé jeudi soir à Jérusalem devant les membres de sa formation, Kadima, à l’occasion d’un toast pour le nouvel an juif qui sera célébré mercredi prochain.
    Le silence de M. Olmert sur cet incident a été souligné par les médias israéliens qui ont accordé un large écho à cette affaire.
    L’ancien ministre de la Défense, le travailliste Amir Peretz, a espéré pour sa part qu’Israël “prendra toutes les mesures en vue d’un apaisement de la situation pour éviter un embrasement dans le nord”, dans des propos rapportés par la radio militaire.
    “Il est facile de provoquer un embrasement mais difficile de parvenir par la suite à un apaisement”, a-t-il ajouté.
    Aucune tension particulière n’était par ailleurs perceptible sur le plateau syrien du Golan, conquis par Israël lors de la guerre israélo-arabe de 1967, et annexé en 1981, a déclaré à la radio publique Sammy Bar-Lev, maire de Katzrin, une colonie israélienne sur le Golan.
    “Nous n’avons reçu aucune consigne d’alerte de la part de l’armée”, a-t-il déclaré.

  2. Elisabeth 7 septembre 2007 à 10:26

    Un député syrien, Mohammad Habache, a dénoncé à l

  3. JDD 9 septembre 2007 à 00:35

    International 08/09/2007 – 18:29
    Turquie: Israël a violé son territoire?
    La Turquie a demandé des explications à Israël concernant la découverte sur son territoire de deux réservoirs d’essence larguées près de la frontière syrienne par des avions de chasse israéliens.
    Ankara s’efforce par ailleurs de vérifier si l’aviation israélienne n’a pas brièvement violé son espace aérien. Ces réservoirs ont été découverts quelques heures après les accusations de la Syrie à propos de la violation de son espace aérien par des avions de chasse israéliens. Le quotidien Hurriyet a publié samedi des clichés de ces réservoirs.
    Selon des experts interrogés par le journal turc, ces réservoirs auraient été largués par les F-15 israéliens afin de s’échapper plus vite quand ils ont été repérés par la Syrie.

  4. SANA 9 septembre 2007 à 00:38

    Condamnation de la violation israélienne des espaces aériens syriens
    Vendredi, 07 Septembre 2007
    La Russie a condamné vivement aujourd’hui la violation par les avions israéliens des espaces aériens syriens, appelant Israël à mettre un terme à ces actes provocateurs.
    Dans un communiqué distribué aujourd’hui, le ministère russe des affaires étrangères a qualifié d’”inacceptable” la violation des espaces aériens d’un Etat souverain, exprimant la vive inquiétude de la Russie vis-à-vis de tels actes “d’autant plus que la situation au Moyen-Orient est très tendue”.
    A Ankara, La Turquie a exprimé son inquiétude vis-à-vis de la provocation militaire israélienne contre la Syrie.
    Le porte parole du ministère turc des affaires étrangères a affirmé que de tels actes pourraient tendre davantage la région.
    A Téhéran, L’Iran a affirmé que l’objectif d’Israël de cet acte “insolant et provocateur” est de transférer les crises et les problèmes intérieurs dont il souffre vers les pays voisins et de déployer l’insécurité et le désordre dans la région.
    A Sanaa, Les partis du Conseil national de l’opposition au Yémen a affirmé leur solidarité avec la Syrie face aux pressions extérieures auxquelles elle est exposée.

  5. Jordanie 9 septembre 2007 à 00:40

    Les avocats jordaniens s’étonnent devant le silence arabe envers la violation par Israël de l’espace aérien de la Syrie
    Samedi, 08 Septembre 2007
    Amman / Les avocats de Jordanie ont appelé les Arabes à une attitude unifiée pour faire face aux agissements israéliens et américains “qui visent non seulement la Syrie, estiment-ils, mais tous les pays arabes et islamiques”.
    “L’unité du rang arabe est le seul moyen de protéger la nation et d’avorter tous les projets et les complots qui visent notre patrie, notre histoire et notre civilisation”, affirme aujourd’hui le bâtonnier de l’ordre des avocats jordaniens, M. Abdel Karim al-Armouti, qui s’est étonné devant le silence arabe envers cette nouvelle transgression israélienne.
    M. al-Armouti a appelé la Ligue Arabe à assumer ses tâches, à activer l’accord de défense arabe commune, à se tenir aux côtés de la Syrie et à affronter le plan américano-sioniste visant à dominer la région arabe et ses ressources, à provoquer la sédition et les hostilités entre les fils de la nation et à créer le nouveau Moyen-Orient sous domination israélienne.

  6. Elisabeth 10 septembre 2007 à 00:03

    Beaucoup, beaucoup de réactions cote arabe, cela n’augure rien de bon , en dehors de la flambée du pétrole.
    La ligue arabe tente une nouvelle fois de “rassembler” ses troupes, esperons que cela ne soit qu’au sens figuré ..

  7. Confirmation 11 septembre 2007 à 23:44

    Israël a conduit un raid aérien en Syrie
    WASHINGTON – Israël a conduit un raid aérien en Syrie la semaine dernière, vraisemblablement dans le but de mettre en garde Damas de ne pas réarmer la milice chiite libanaise du Hezbollah, a indiqué mardi à l’AFP un responsable militaire américain.
    “Ce n’était pas très important. C’était une attaque rapide. Ils étaient visés par les Syriens, ils ont riposté et sont partis”, a expliqué ce responsable sous couvert d’anonymat.
    Ce militaire a dit ignorer la cible de cette attaque, conduite jeudi dernier, mais a précisé que le Pentagone l’avait interprétée comme un message aux Syriens.
    “Les Israéliens essaient de dire aux Syriens: +ne soutenez pas une résurgence du Hezbollah au Liban+”, a-t-il déclaré.
    Le conflit entre Israël et le Hezbollah, déclenché en juillet 2006 après la capture par les combattants chiites de deux soldats israéliens à la frontière israélo-libanaise, s’était achevé le 14 août après 34 jours de combats.
    La Syrie affirme que sa DCA (défense antiaérienne) a tiré jeudi à l’aube sur des appareils israéliens ayant violé son espace aérien.
    Israël n’a jamais confirmé cette incursion. Le Premier ministre Ehud Olmert a “donné pour consigne aux ministres de ne pas souffler mot sur l’incident lié à la Syrie”, a déclaré à l’AFP un haut responsable israélien.
    De son côté, Ankara a demandé des explications à Israël, son principal allié dans la région, au sujet de deux réservoirs de carburant retrouvés dans le sud-est de la Turquie après le survol du territoire syrien par des avions israéliens, a-t-on appris samedi de source diplomatique turque.
    Selon les journaux turcs, ces réservoirs appartiennent à des appareils F-15 utilisés par l’aviation israélienne.

Commenter cet article