Le Blog Finance

Chine/Kazakhstan: projet de gazoduc et d’oléoduc

Matières premières Commentaires fermés

Chinakazakhstan_moscowbeijingeconom Le président chinois Hu Jintao et son homologue kazakh Noursoultan Nazarbaïev se sont mis d’accord samedi à Astana pour compléter un oléoduc reliant les gisements de la mer Caspienne à la Chine et pour construire un gazoduc.

Il est vrai que n’en déplaise à Borat, le Kazakhstan est d’un point de vue stratégique idéalement situé et pourvu en ressources en hydrocarbures.

"Nous nous sommes mis d’accord pour que la partie kazakhe propose des projets concrets et détaillés (…) dont le plus important est l’élargissement de l’oléoduc Atasu-Alashankou et la construction du dernier tronçon de cet oléoduc pour atteindre la Caspienne", a déclaré M. Nazarbaïev sans fixer de calendrier.

Le principal tronçon de ce tube avait été inauguré en décembre 2005 et relie Atasu (centre du Kazakhstan) à Alashankou (ouest de la Chine). Les premières livraisons de pétrole avaient commencé en mai 2006. Une fois le dernier tronçon construit, l’oléoduc mesurera quelque 3.000 kilomètres et devrait répondre, selon le département américain à l’Energie, à 5% de la demande pétrolière chinoise.

Les deux chefs d’Etat se sont aussi mis d’accord sur le principe de la construction en territoire kazakh d’un gazoduc reliant la Chine au Turkménistan, selon un accord signé en juillet. Son tracé n’a cependant pas encore été déterminé.

Le Kazakhstan, avec quelque 30 milliards de barils de réserves prouvées, est une puissance énergétique en pleine expansion, et cette vaste république ex-soviétique d’Asie centrale cherche à diversifier ses voies d’exportations actuellement encore très dépendantes du réseau russe d’oléoducs.

Le chiffre d’affaires des échanges entre le Kazakhstan et la Chine doit atteindre la barre des 10 milliards de dollars d’ici fin 2007, au lieu de 2010 selon les prévisions antérieures, a annoncé samedi à Astana le président kazakh Noursoultan Nazarbaïev. "En 2005, nous avons convenus d’augmenter nos échanges jusqu’à 10 milliards de dollars de chiffre d’affaires avant 2010. Mais nos prévisions se réaliseront déjà avant la fin de cette année. J’espère que l’année prochaine nous y ajouterons encore 1 milliard ", a-t-il indiqué lors d’un point de presse donné à l’occasion de la visite d’Etat du président chinois Hu Jintao.

La Chine se propose d’encourager les investissements d’entreprises chinoises dans l’économie du Kazakhstan, a déclaré pour sa part samedi à Astana le président chinois Hu Jintao. "Le gouvernement chinois encourage la croissance des investissements de compagnies chinoises dans l’économie du Kazakhstan, notamment dans les constructions mécaniques et la métallurgie", a-t-il indiqué lors d’un point de presse. "La Chine a par ailleurs intérêt à participer activement à la mise en place de pôles industriels et scientifiques au Kazakhstan", a poursuivi Hu Jintao.

La Chine et le Kazakhstan "passeront de la réalisation de grands projets pétro-gaziers à celle de projets importants dans d’autres secteurs, tout particulièrement dans les constructions mécaniques pour l’industrie pétro-gazière, l’alimentaire et le textile, les services de transport et de logistique, la métallurgie, la fabrication de matériaux de construction et le tourisme", ont déclaré le président chinois Hu Jintao et son homologue kazakh Noursoultan Nazarbaïev dans un communiqué rendu public samedi. Le document précise que la Chine encouragera également l’implantation sur son sol d’entreprises sino-kazakhes.

"Les parties aideront les agents économiques des deux pays à construire une nouvelle série de conduites de pétrole et de gaz entre le Kazakhstan et la Chine ainsi que plusieurs entreprises pétrochimiques, et à développer la coopération en matière de raffinage de pétrole et de gaz", résume le communiqué.

Le Kazakhstan est le 2e partenaire commercial de la Chine, après la Russie, parmi les pays d’Europe de l’Est et d’Asie centrale, et le 30e selon le classement mondial, a précisé par ailleurs M. Nazarbaïev. En 2006, le chiffre d’affaires des échanges entre le Kazakhstan et la Chine avait progressé de 22% par rapport à 2005 pour se chiffrer à 8,3 milliards de dollars. En janvier-mai 2007, il s’élevait à 4,7 milliards de dollars, soit une progression de 59,4% par rapport à la même période de 2006.

Source : AFP, Ria Novosti

A lire également :

. Le Kazakhstan négocie l’achat de 10 % de Westinghouse

. Pourquoi Borat a tort de se moquer du Kazakhstan

. GDF candidat sur une champ gazier du Kazakhstan

. UE

Partager cet article

Article de

Les commentaires sont fermés