Le Blog Finance

Chine : objectif de 2e rang mondial des pays exportateurs

ChinausaflagLa Chine est en passe de ravir cette année aux Etats-Unis le rang de deuxième exportateur mondial, a déclaré le vice-ministre chinois du Commerce, cité samedi par l’agence Chine nouvelle, et pourrait dépasser l’Allemagne en tant que numéro un mondial dès l’an prochain.

Revers de la médaille, la Chine a assuré mercredi que "la vaste majorité" de ses exportations vers les Etats-Unis étaient "aux normes américaines" et indiqué qu’elle ouvrait une enquête après le rappel par Mattel de 18 millions de jouets….

Yu Guangzhou estime que la Chine sera devant les Etats-Unis d’ici la fin de l’année si les tendances actuelles se maintiennent. Si cette croissance se poursuit, le volume des exportations chinoises pourrait être supérieur de 50 milliards de dollars à celui des Etats-Unis en 2007, a estimé Yu.

En 2006, le volume des exportations chinoises affichait un retard de moins de 70 milliards de dollars sur les Etats-Unis alors que le taux de croissance de ces exportations était supérieur de sept points de pourcentage.

Selon les statistiques des douanes, le volume du commerce extérieur chinois a atteint 980,9 milliards de dollars sur la période de janvier à juin, en hausse de 23,3% par rapport à la période correspondante de 2006. Les exportations ont augmenté de 27,6% pour atteindre 546,7 milliards et les importations de 18,2% pour atteindre 434,2 milliards.

Mais ces chiffres ont un revers de la médaille …

Mattel a retiré 18,2 millions de jouets fabriqués en Chine entre 2002 et janvier 2007, présentant des risques pour les enfants, notamment parce que de petits aimants sont susceptibles de se détacher et d’être ingérés. Des soupçons de peinture au plomb ont déjà provoqué le rappel début août d’environ un million de jouets fabriqués en Chine pour Fisher-Price, qui fait aussi partie du groupe Mattel, et le mois précédent de 1,5 million de trains en bois.

L’Administration, qui évoque ces deux précédents rappels, assure que le "gouvernement chinois va continuer d’améliorer la qualité et la sécurité des produits" chinois et que "les autorités vont accroître leur efforts de contrôle". "Nous ne tolèrerons pas les rares cas de production et d’exportations illégales et sommes déterminés à les réprimer", affirme-t-elle.

Mais, souligne aussi le communiqué, "la majorité des jouets des fabricants chinois sont conçus par leurs importateurs qui, avec les marques, doivent donc assumer une grande part de responsabilité quand des problèmes surviennent".

« Depuis plusieurs années, la Chine a adopté tout un système de surveillance strict pour garantir la sécurité et la qualité de ses exportations (et) la vaste majorité des exportations chinoises vers les Etats-Unis sont aux normes américaines", a affirmé l’Administration du contrôle de qualité, dans un communiqué constituant la première réaction officielle de Pékin à la nouvelle affaire Mattel.

Pris ces derniers mois dans une série de scandales sur la qualité de ses produits exportés, touchant aux jouets comme aux produits d’hygiène aux pneus ou produits alimentaires, le gouvernement chinois tente de rassurer sur la qualité de ses exportations. "Plus de 99% des produits exportés par la Chine sont bons et sont sûrs", a ainsi déclaré début août Bo Xilai le ministre du Commerce, cité sur le site de son ministère.

Parallèlement à ces déclarations, le gouvernement promet régulièrement davantage de contrôles et de répression des fraudeurs. Le Premier ministre Wen Jiabao s’est ainsi prononcé le mois dernier pour un durcissement des amendes envers ceux qui mettent en péril la sécurité alimentaire.

En matière de jouets, un renforcement des contrôles, des tests de sécurité avant même la phase de production et des inspections surprises ont été annoncés fin juillet.

Un livre blanc publié vendredi dernier à Pékin par le Bureau de l’Information du Conseil des affaires  d’Etat de Chine a ainsi révélé que 477 des 55 000 lots de produits  alimentaires chinois exportés vers les Etats-Unis ont été renvoyés au premier semestre de cette année, le taux d’acceptation  atteignant 99,1%. Les produits alimentaires exportés vers l’Union européenne ( UE) ont eu un meilleur résultat, 135 des 62 000 lots ne répondant  pas aux normes de qualité, soit un taux d’acceptation de 99,8%.

Le 20 juillet, le ministère japonais de la santé, du travail  et du bien-être (..!) a publié un rapport selon lequel les aliments  chinois avaient le taux d’acceptation le plus élevé — 99,42% –  parmi les aliments importés au Japon, suivis des aliments de l’UE  (99,38%) et des aliments américains (98,69%).

Source : Reuters, Xinhua, AFP

Partager cet article

Article de

4 commentaires

  1. nk 20 août 2007 à 00:29

    le péril jaune

  2. Mitch 20 août 2007 à 11:31

    Ils sont premier depuis bien longtemps il faut ce réveiller, et les états Unis sont derrière l’Allemagne en thermes des exportations.

  3. Elisabeth 20 août 2007 à 12:55

    Oui, se réveiller !!!

  4. E.M 10 septembre 2007 à 00:17

    en thermes… termes!!

Commenter cet article