Le Blog Finance
A la une

Barrick Gold : profit en baisse au deuxième trimestre

Barrick_golg_pascua_lama2De la problématique des contrats de vente à terme …

Le numéro un mondial du secteur aurifère, le canadien Barrick Gold, a annoncé mercredi un bénéfice net en baisse de 14% à son second trimestre en raison d’une charge exceptionnelle découlant de la résiliation de contrats de vente à terme de son or.

En août 2006, Barrick Gold avait annoncé un bénéfice record de 459 millions de dollars US au deuxième trimestre, grâce à la poussée des cours de l’or et de l’intégration de son ancien rival Placer Dome.

Barrick Gold a dégagé un bénéfice net de 396 millions de dollars américains, soit 0,46 dollar par action, contre 459 millions, ou 0,53 dollar par action, pendant le trimestre correspondant de 2006. La compagnie avait mis fin en avril à des contrats à terme l’obligeant à vendre son or en dessous du prix du marché, payant pour ce faire une pénalité de 557 millions de dollars. Elle a déboursé 66 millions de dollars au second trimestre pour achever de se dégager de ces contrats.

Sans cette « affaire », le bénéfice se serait monté à 462 millions de dollars ou 0,54 dollar par action. Barrick précise dans un communiqué vendre désormais toute sa production aux prix du marché.

La compagnie a indiqué avoir produit 1,96 millions d’onces d’or au second trimestre à un coût de 345 dollars l’once et l’a vendu à un prix moyen de 642 dollars l’once.

Les opérations de Barrick en Amérique latine ont été particulièrement rentables au cours du dernier trimestre. Sa mine de Lagunas Norte, au Pérou, a produit a elle seule 290.000 onces d’or à un coût de 91 dollars l’once. La compagnie a également produit 101 millions de livres de cuivre à un coût de 0,77 dollar la livre. Le cuivre a été vendu au prix moyen de 3,43 dollar la livre. Le groupe a indiqué continuer à tabler pour l’ensemble de 2007 sur une production de 8,1 à 8,4 millions d’onces d’or au coût de 335 a 350 dollars l’once et de 400 millions de livres de cuivre à 0,9 dollar la livre. L’or a clôturé en hausse mercredi à Hong Kong, l’once terminant la séance à 663,75 dollars américains, contre 665,45 dollars mardi.

En visite au Chili, le premier Ministre canadien Stephen Harper a récemment rejeté du revers de la main les critiques visant le projet de mine d’or à ciel ouvert de Pascua-Lama, mis de l’avant par la compagnie canadienne Barrick Gold. Le projet vise à déplacer (!) des glaciers dans la Cordillère des Andes, afin d’exploiter un gisement aurifère qui se trouve en dessous. L’or serait extrait au moyen d’un procédé utilisant du cyanure.

Le dossier environnemental des compagnies minières canadiennes présentes en Amérique latine est loin d’être immaculé. Au Honduras et au Guatemala, par exemple, l’exploitation de mines d’or par une autre compagnie minière, Goldcorp, a entraîné de graves problèmes de pollution des cours d’eau environnants par le cyanure et les métaux lourds… ce qui entache du même coup l’image du Canada dans cette région.

Sources : AFP, Cyberpresse

Partager cet article

Article de

1 commentaire

Commenter cet article